Akinna et Niko de Bfly

stencil.blog-post-feature (9)

Vous avez certes entendu parler de Bfly, cette fabuleuse volière à papillons du quartier DIX30  où l’on peut admirer plusieurs espèces dans un décor enchanteur? Les gracieuses bêbêtes viennent carrément se poser sur nous : c’est réellement magique!

J’ai eu la chance d’être invitée pour une seconde fois dans cet espace interactif avec ma petite fée! On a aussi emmené les cousins pour leur faire découvrir le concept… et Loulou qui a vécu son premier contact avec des bestioles volantes! Baptême réussi! 😉

À lire : Vivre la magie avec Bfly Lire la suite

Des livres pour aimer la terre et en prendre soin

20180509_162327-768x1024Liste de lecture

Depuis le 22 avril, jour de la terre, on nous propose beaucoup de choses pour prendre soin de l’environnement et développer une approche écoresponsable à la maison. Et c’est tant mieux!

J’ai eu envie de dénicher des petites merveilles d’albums jeunesse pour qu’on apprivoise ce concept avec nos loulous qui en savent parfois plus que nous sur le sujet! 😉

Vous constaterez que les livres choisis ne parlent pas toujours d’habitudes de vie, mais ils permettent aux enfants de se familiariser avec la nature qui les entoure, donc, de développer un lien avec elle pour ensuite mieux la “sentir” et avoir envie de préserver la faune et la flore qui en font quelque chose d’absolument magnifique et grandiose… C’est connu, nos petits magiciens ont une curiosité sans bornes pour tout ce qui pousse, grandit, bourdonne, vole ou gambade autour d’eux! Lire la suite

À qui le coco?

IMG_20180413_200056_458-1-1024x1024Vous convaincre en quelques mots…

Lors de mon heure du conte aujourd’hui, j’ai présenté aux tout-petits deux livres dont “À qui le coco” de Mireille Messier et Caroline Merola!

Vous savez, cette fascination qu’ont nos minis pour les oiseaux? Eh bien ce mignon petit livre de la collection Clin d’œil (des éditions de l’Isatis) est tout simplement parfait pour satisfaire la curiosité de nos petits explorateur amoureux des animaux!

Je craque littéralement pour le texte tout en poésie et les illustrations colorées qui calquent le réel afin de mieux appréhender les merveilles de la nature. Lire la suite

La bête à 4 z’yeux

bête

Un livre, une activité!

La bête à 4 z’yeux de Caroline Merola, c’est un livre  vraiment très drôle! Voilà ce que j’avais envie de vous dire avant toute chose!

La trame narrative est un doux prétexte pour s’amuser avec les mots et rire d’une situation loufoque : les animaux de la forêt entendent une conversation “entre les branches” et transmettent maladroitement le message à leurs compagnons. Une rumeur circule alors dans la forêt : une vilaine bête à 4 z’yeux se promène alors qu’il n’en est rien!

J’ai tout de suite été conquise par cette manière de jouer avec le langage et ses fonctions. Un mot en devient un autre dans le fameux “jeu du téléphone”! Les enfants raffolent de ce type d’humour, puisqu’il sont encore dans cette phase d’exploration et de découverte du monde par la langue et ses singularités. On change un mot par un autre à la sonorité similaire et… fous rires garantis! J’adorais le faire avec mes “première année” quand j’enseignais au primaire.

Eh oui! Le langage est source de malentendus. Surtout si chacun y met son grain de sel pour rendre l’histoire encore plus captivante… Parce qu’il n’y a rien comme un récit croustillant, une anecdote rocambolesque pour devenir soudainement le roi de la soirée… ou de la cours de récréation! 🙂

En d’autres mots, cet album permet à nos petits coquins de se familiariser avec le concept de la rime et de comprendre qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on raconte! Exercer son libre-arbitre, développer son sens critique, n’est-ce pas un merveilleux apprentissage à faire dès le plus jeune âge?

Activité et astuces d’enseignante

J’ai envie ici de vous proposer quelques questions à poser à vos minis afin de faciliter leur compréhension, car il n’a pas été facile de saisir complètement le sens de  l’histoire pour ma grande fille de cinq ans lors de la première lecture. Et elle est du genre futée et perspicace, je vous assure! 😉

Question 1 et 2 (page titre)

“Qu’est-ce que c’est, une bête? “

“Crois-tu que ça se peut, une bête à quatre yeux; combien as-tu de yeux, toi?”

Question 3 (p. 3)

“Est-ce que l’oiseau a bien compris ce que Sam et Ingrid (les souris) ont dit, tu crois? Pourquoi?”

Réponse attendue : Non, car Sam et Ingrid parlent d’une fête chez Lulu et l’oiseau parle d’une bête qui vivrait chez Lulu. (N’hésitez pas à répéter la conversation des souris en enchaînant avec le message transmis maladroitement par l’oiseau afin de repérer les différences avec votre enfant.)

Question 4 et question 5 (p. 4 et 5)

“Et maintenant, est-ce que le lapin a bien compris ce que l’oiseau lui a dit?” (On peut s’arrêter ici pour garder un certain rythme ou poursuivre avec la question suivante si votre coco est plus vieux ou s’il aime ce type d’intermède pendant la lecture.)

“Qu’est-ce qui a changé lors de la transmission du message? Qu’est-ce qui est pareil? Différent?”

Question 6 (p. 19 et 20)

“À qui appartiennent les quatre yeux dans le noir?” (Toutes les réponses sont possibles! Les plus futés trouveront peut-être qu’il s’agit des animaux ou même de Sam et Ingrid! On accueille le tout avec le sourire dans la voix : “Ah oui, tu crois!?”)

Question 7 (p. 21-22)

Il s’agit plutôt d’une remarque; on insiste avec l’enfant sur le fait qu’à deux, Sam et Ingrid ont quatre yeux (deux et deux font quatre).

Question 8 (p. 25-26)

On demande à nos petits curieux d’identifier le son ” qui est pareil” dans les trois mots suivants : “ici”, “souris” et “biscuit” (le son “i”). On peut faire la même chose en choisissant les pages de notre choix… 😉

Question 9 (p. 29)

À ce moment-ci de l’histoire, on apprend que Sam et Ingrid étaient cachés “à chaque page” du livre. On demande alors à notre mini détective de les trouver avec nous et de chercher les silhouettes des souris dissimulées dans chacune des illustrations! Honnêtement, c’est ce que ma fille préfère de cet album!

Un petit jeu?

On suggère à notre enfant de mimer ou de dessiner “la vraie histoire” (la fête d’anniversaire chez Lulu où chacun apporte son goûter) et “l’histoire déformée” (la bête à quatre yeux qui rôde dans la forêt).

Ou… on joue au jeu du téléphone avec les copains! Évidemment, plus on est de fous, plus on rit, car le message risque davantage de se perdre en chemin d’une petite oreille à l’autre! Vous avez oublié ce petit manège? C’est simple, il suffit de penser à une phrase et la chuchoter à l’oreille de son voisin! Ce dernier en fait de même et, à la toute fin, le dernier participant doit prononcer la phrase à haute voix. Le résultat devient parfois… surprenant!

À faire lors d’une fête d’anniversaire, une réunion familiale ou avec les amis du quartier!

Remarque

Le graphisme dans cet album comporte des bulles de dialogue à la manière des bandes dessinées. Je vous propose de mentionner “qui dit quoi” au cours de la lecture ou tout simplement de pointer l’animal qui parle afin d’éviter toute confusion avec nos tout-petits… L’important, c’est que cela demeure fluide et rythmé!

Bonne lecture et n’oubliez pas de vous faire confiance, car je suis certaine que vos idées pour aborder ce livre ou poursuivre l’aventure dans le plaisir seront excellentes et à l’image de votre petite tribu!

Pascale

Pour vous procurer La Bête à 4 z’yeux avec Les Libraires, c’est ici!

Merci aux Éditions Édito pour le livre offert!