L’Heure du conte #2 (Par Un Autre Blogue de Maman)

Hourra, une deuxième heure du conte sur YouTube!

Tous les samedis, une nouvelle histoire apparaît sur ma chaîne! Et cette fois-ci, je lis à vos loulous “Cher Monstre” des éditions Albin Michel Jeunesse. Il s’agit vraiment de l’une des histoires préférée de mes enfants, car le monstre qui veut manger le petit garçon est en fait très gentil et ils deviennent amis. Le petit garçon lui fait découvrir la délicieuse pâtisserie chocolatée, ce qui est bien meilleur que les enfants… Lire la suite

L’Heure du conte #1 (Par Un Autre Blogue de Maman)

Comme cette aventure est excitante! Je dois vous dire que je suis très heureuse de débuter les heures du conte en ligne sur ma chaîne YouTube! Êtes-vous abonnés?

J’adorais vous rencontrer en vrai dans les cafés amis des enfants et les centres de périnatalité pour le faire, mais avec le confinement, je n’ai pas pu vivre ces belles rencontres en vrai avec vous et vos petites (ou grandes) frimousses… Lire la suite

Suggestions littéraires pour faire comprendre un peu mieux le monde autochtone aux enfants de 3 à 12 ans

PAR LA CLASSE NATURE, UNE ENSEIGNANTE ALLOCHTONE


À la suite du mouvement anti-racisme et de l’affaire #justicepourgeorgesflyod, j’ai eu envie de vous partager des albums jeunesse et des romans mettant en vedette des personnages autochtones afin de mieux connaître cette culture, d’ouvrir nos enfants à la diversité et à une partie de leur pays dont ils ignorent parfois tout. Parce que c’est en éduquant qu’on forme des citoyens respectueux et ouverts d’esprit, j’ai demandé à Marie Chamberland, enseignante et fondatrice de La Classe Nature, de nous partager ses coups de cœur; elle qui s’y connaît bien puisqu’elle vit et exerce sa profession dans le nord du Québec auprès d’une communauté Crie.

1.Nibi a soif, très soif, Sunshine Tenasco &  Lady Bird Chief

Résumé : Nibi (dont le nom signifie « eau » dans la langue anishinaabe) est une jeune fille autochtone à la recherche d’eau potable. Elle a très soif et essaiera de trouver différentes solutions afin de pouvoir boire de la bonne eau.

Réflexion à faire avec les enfants : Plusieurs communautés autochtones à travers le Canada (et dans le monde) n’ont pas accès à de l’eau potable, puisque l’eau des rivières est polluée et contaminée. Les gens doivent donc la faire bouillir avant de la boire, de cuisiner ou de se brosser les dents ! Autrefois, les gens pouvaient boire l’eau des rivières, mais à cause de la pollution, ils ne peuvent plus. On est chanceux d’avoir accès à de l’eau potable, alors il ne faut pas la gaspiller, et il faut prendre soin de l’environnement et de nos rivières.

2.Kulu adoré, Célina Kalluk & Alexandria Neonakis

Résumé : Kulu (dont le nom signifie « attachement » dans la langue Inuktitut) est un nouveau-né qui reçoit différents cadeaux des animaux de l’Arctique. C’est un poème tout en tendresse qu’une mère adresse à son enfant, sur ce qu’elle lui souhaite pour l’avenir.

Réflexion à faire avec les enfants : Chaque communauté autochtone a des valeurs importantes qu’elle transmet à ses enfants. Les valeurs inuites traditionnelles sont tournées vers l’amour et le respect de sa terre et de ses animaux, et il est donc très important d’en prendre soin.


3.Parfois je suis un renard, Danielle Daniel

Résumé : Dans ce livre poétique, douze enfants montrent l’animal auquel ils s’identifient le plus, selon la tradition anishinaabée.

Réflexion à faire avec les enfants : Ce livre est une petite introduction aux animaux totémiques de la tradition anishinabée. Chaque communauté autochtone à travers le monde a des animaux totémiques différents en fonction de ceux qui vivent sur son territoire. Quel animal te représente le plus d’après toi ? Pourquoi ?

4.Les mots volés, Mélanie Florence & Gabrielle Grimard

Résumé : Une petite fille demande à son grand-père de dire un mot en langue crie; la langue qu’il a appris lorsqu’il était petit. Celui-ci est triste lorsqu’il réalise qu’il l’a oublié, à cause des années passées dans les écoles résidentielles où il ne pouvait pas la parler. Il dit qu’il a « perdu les mots », et sa petite-fille essayera de l’aider à les retrouver.

Réflexion à faire avec les enfants : Durant environ 150 ans, il y a eu au Canada des écoles résidentielles où on envoyait tous les enfants autochtones, pour qu’ils « deviennent » comme les occidentaux. On leur interdisait de parler leur langue, de porter leurs vêtements traditionnels ou de tout simplement être ce qu’ils sont. C’était obligatoire d’y aller et beaucoup de personnes ont eu des traumatismes après en être sortis. Nous sommes chanceux de pouvoir montrer qui nous sommes sans avoir peur. Nous sommes chanceux de pouvoir aller dans une école qui nous traite bien. Il faut accepter les différences et comprendre que notre monde est bien plus beau avec toutes ses langues et ses cultures.

 

5.Mon nom est Tonnerre, Sherman Alexie & Yuyi Morales

Résumé : Tonnerre Junior a le même nom que son père, mais il aimerait avoir son nom à lui, un nom qui le représente. Son père va lui donner un nouveau nom qui sera à son image.

Réflexion à faire avec les enfants : Nous avons tous un nom qui nous représente, mais qui représente aussi notre famille et d’où nous venons. Il faut être fier de nos origines, et ne pas avoir peur de les exprimer. Connais-tu des personnes avec des noms différents ?

6.Un ours pour déjeuner, Robert Munsch & Jay Odjick

Résumé : Autrefois, le grand-père d’Antoine mangeait de l’ours pour déjeuner, alors c’est ce qu’Antoine aimerait manger ce matin. Par contre, il n’y en a pas dans le réfrigérateur … Il décide donc de prendre son courage à deux mains et d’aller en attraper un !

Réflexion à faire avec les enfants : Pendant longtemps, plusieurs communautés autochtones ne mangeaient que ce qu’ils chassaient et cueillaient. Aujourd’hui avec les épiceries et les restaurants, ils n’en ont plus besoin. Toutefois, beaucoup d’autochtones continuent de manger de l’oie, de l’ours, du castor, et plusieurs autres animaux qu’on retrouve dans les forêts et les lacs du Québec et du Canada. Qu’est-ce que tu aimes manger toi pour déjeuner ?

7.Mamaqtuq, Eric Kim & The Jerry Cans

Résumé : Durant un beau matin de printemps, un groupe d’amis décident d’aller chasser le phoque pour en faire un délicieux ragoût.

Réflexion à faire avec les enfants : Dans les communautés Inuits, la chasse au phoque est encore très répandue et cet animal fait partie d’une bonne partie de leur alimentation. C’est beaucoup de travail, et ce n’est pas aussi facile qu’aller à l’épicerie ! Il faut être reconnaissant pour toute la nourriture déjà prête à manger qu’on peut acheter aussi facilement. Autrefois, ce n’était pas aussi facile !


8.Notre première chasse au caribou, Chris Giroux & Jennifer Noah

Résumé : Nutaraq et Simonie vont à leur premier voyage de chasse avec leur père. Nutaraq espère pouvoir attraper son premier caribou ! C’est un beau livre pour faire comprendre le processus de chasse dans les communautés autochtones.

Réflexion à faire avec les enfants : La chasse ce n’est pas facile et il faut être très patient ! Il faut suivre plusieurs consignes et comprendre les bases, les techniques et les valeurs traditionnelles quant au traitement de l’animal. Bien sûr, le partage est aussi très important; il ne faut rien gaspiller !
Est-ce que tu aimerais aller chasser ?


9.À la pêche avec grand-maman, Susan Avingaq & Maren Vsetula

Résumé : Grand-maman apporte ses deux petits-enfants au lac, pour un petit voyage de pêche sur la glace. Elle leur explique comment se préparer et quoi faire pour réussir à attraper des poissons. C’est un beau livre pour faire comprendre comment la pêche sur glace se passe dans les communautés nordiques éloignées.

Réflexion à faire avec les enfants : La pêche sur glace ce n’est pas facile et il faut être très patient ! Il faut suivre plusieurs consignes et comprendre les bases, les techniques et les valeurs traditionnelles quant au traitement de l’animal. Bien sûr, le partage est aussi très important; il ne faut rien gaspiller !
Est-ce que tu aimerais aller pêcher sur la glace ?

10.Kamik le chiot inuit (et les suites de la collection), Donald Uluadluak & Qin Leng

Résumé : Jake a enfin un petit chiot à lui ! Il a bien hâte qu’il devienne un chien de traîneau très rapide. Mais pour l’instant, Kamik n’écoute pas Jake et il ne sait pas quoi faire pour qu’il soit plus obéissant.Son grand-père qui a eu beaucoup de chiens va l’aider en lui enseignant les techniques Inuit pour qu’il devienne un chien de traîneau à l’écoute. Inspiré par les souvenirs réels d’un aîné d’Arviat, au Nunavut, ce livre recrée avec amour les pratiques traditionnelles d’élevage de chiens, qui étaient très importantes lorsque les Inuits comptaient sur eux pour leur transport et leur survie.

Réflexion à faire avec les enfants : Dans certains communautés autochtones, les chiens ne sont pas vus de la même façon que dans les grandes villes. Ce sont des outils, pas seulement des animaux de compagnie qu’on garde dans les maisons. On les utilise pour se protéger des animaux dangereux, pour aider à la chasse, mais aussi pour pousser des traineaux. Est-ce que tu as un chien ? Est-ce qu’il pourrait faire tout ceci tu penses ?

Crédit, photo à la une : Marie Chamberland

Crédit, photo biographie : Jean-Mathieu Chénier

Des livres jeunesse à découvrir cet été ou la parfaite pile de lecture

Par Marie-Eve Shank, enseignante au primaire

L’été est enfin arrivé ! Pour les enseignantes comme moi, c’est souvent synonyme de mise à jour littéraire pour se donner de nouvelles idées (je sais, c’est difficile de décrocher!). Pour les enfants et les familles, c’est le temps de trouver de nouvelles lectures pour les vacances. Rien de mieux qu’un bon livre en camping ou au soleil pour se détendre ! Voici donc aujourd’hui mes suggestions littéraires d’été pour les jeunes.

Les îles magiques tomes 1 et 2 (Stéphanie Labelle)

Les livres « les îles magiques » traitent des îles-de-la-Madeleine. Dans ces livres, Stella va visiter ses grands-parents qui habitent dans cette région. Au travers les pages colorées à souhait, on découvre les particularités des Îles. On sent très bien à travers l’histoire, l’amour de l’auteure pour ce petit bout du monde. Voilà donc de belles lectures estivales, ou encore mieux, pour ceux qui prévoient des vacances cet été dans ce magnifique coin de pays. Beaux livres coups de cœur dont les illustrations magnifiques font voyager ! Ma fille de 6 ans les a d’ailleurs adorés. (En prime, ils sont écrits par une enseignante, hihi!)

Léon Maigrichon et Roméo Lebeau (Dominique Demers), Québec Amérique

Ahhhh, qui ne se souvient pas avoir vu les livres de la série Alexis dans les bibliothèques scolaires des années 90. D’abord lancés par la célèbre maison d’édition La Courte échelle et ensuite avec Québec Amérique Jeunesse… Dernièrement, les livres Léon Maigrichon et Roméo Lebeau ont été rajeunis. Bien que les illustrations ne proviennent plus de l’illustre Philippe Béha, les personnages ont bien vieilli!

Ce sont de bons livres à lire avec son enfant pour se remémorer ces histoires que nous avons presque tous lus dans notre jeunesse. Peut-être que nous pourrions même en profiter pour ressortir de vieux trésors de notre bibliothèque ?

Papa est de retour (Stéphanie Boyer – François Thisdale), Éditions Isatis

La guerre n’est pas un thème toujours facile à aborder avec les enfants. J’ai particulièrement aimé le livre Papa est de retour, un album très bien fait qui se termine par la réunion d’un père et de son fils après une longue absence. À travers les pages, on voit d’abord la perception du fils, qui a hâte et qui est à la fois stressé de retrouver son père, se demandant s’il sera comme avant. Puis on retrouve en parallèle le point de vue du père qui se demande si son fils l’acceptera après cette dure épreuve qui l’a grandement transformé.

La finesse des images est touchante. L’utilisation du bleu pour représenter le fils, du jaune pour représenter le père et du vert pour leur rencontre est intelligente ! C’est un livre un peu plus émotif, mais qui permet quand même d’amorcer de belles discussions avec notre enfant s’il se questionne sur la guerre.

L’enfant allergique aux écrans (Camille Pomerlo), La Bagnole

Combien d’enfants passent trop de temps devant les écrans ? C’est une réalité à laquelle beaucoup de parents sont confrontés. Le mal du siècle, diront certains. Dans ce livre dont l’auteure est aussi l’illustratrice, on représente cette réalité sous une forme intéressante. Milo est allergique aux écrans. Depuis qu’il est tout petit, il voit la vie en pixels. Ça a d’abord commencé par un gros pixel, mais plus il regardait les écrans, plus sa vision se transformait pour pixeliser davantage ce qu’il voyait. Le remède : cesser toute forme d’écran ! Est-ce possible pour un enfant qui a grandi dans un milieu de télé et de tablettes?

Ce livre est clairement une belle amorce pour aborder ce sujet. Quels sont les effets pervers d’un trop grand temps passé devant les écrans ? Alors que les vacances arrivent et qu’on préférerait voir nos enfants s’adonner à des activités moins passives, il s’agit là d’un bon prétexte pour amorcer la discussion !

Ce premier roman graphique de l’auteure est très bien réussi. À voir la qualité des illustrations, il n’est pas étonnant qu’elle ait usé plus de 204 crayons ! Une belle découverte.

Non Cornebidouille, pas mon doudou ! (Magali Bonniol – Pierre Bertrand), École des loisirs

Pierre n’est pas toujours un enfant commode ! Surtout quand il boude et refuse de manger sa soupe. C’est alors qu’il part dans ses idées les plus rocambolesques dans lesquelles il rencontrera la sorcière Cornebidouille. Cette sorcière, sortie tout droit des toilettes, viendra chercher son doudou adoré. Pierre, courageux, partira à l’aventure dans les tuyaux de sa cuvette pour tenter de la récupérer et de tendre un piège en même temps à cette sorcière. Y parviendra-t-il ?

Cette histoire est réellement drôle ! On se laisse bercer par l’imaginaire de ce petit garçon qui ne manque pas d’imagination ! Les enfants sont très satisfaits de voir enfin un enfant affronter un monstre aussi imposant. Ce livre est clairement une belle amorce pour parler des peurs et de comment les affronter. C’est souvent en passant par l’humour qu’on arrive à désamorcer les plus grandes craintes… Bonne lecture à amener en camping, en voyage ou à tout autre endroit un peu dépaysant pour notre enfant !

Parce que l’enseignante en moi n’est jamais bien loin, voici une belle découverte pour les enseignants, particulièrement ceux du 3e cycle du primaire ou du 1er cycle du secondaire en français.

J’étais au pays de Ava & Ève (Anne-Marie Ramstein), Albin Michel Jeunesse

Comme enseignante, j’aime tomber sur des livres qui me permettent de travailler des notions de grammaire. Cela permet de mettre de la vie dans mon enseignement. C’est le cas du livre «J’étais au pays de Ava & Ève » dans lequel le narrateur, Bob, voyage au pays des deux jumelles, si semblables et si différentes à la fois.

À travers l’histoire, on y retrouve une grande quantité de palindromes, ces mots qui se lisent dans un sens comme dans l’autre. Pour chaque palindrome, on retrouve une illustration parfaitement symétrique… comme le mot qu’elle accompagne !

Bonus : Le livre est écrit en cursif, ce qui est de plus en plus rare de nos jours !

Fred sait tout sur la disparition des dinosaures (Frédérick Wolfe, Baptiste Amsallem), Fonfon

Quel livre rafraîchissant et intéressant! Fred, un drôle de personnage un peu farfelu, nous expose ses 11 théories sur la disparition des dinosaures. Assurément, il s’agit de théories complètement loufoques, mais qui demandent au jeune lecteur de faire preuve d’un peu de perspicacité (et beaucoup d’humour) pour comprendre le pourquoi d’une extermination aussi spectaculaire. L’interprétation des illustrations donnent d’excellents indices lorsque combinée avec le texte. Parmi ces théories, notons un changement drastique d’alimentation ayant causé d’intenses flatulences chez les malheureux animaux préhistoriques, de la publicité mensongère leur vantant les bienfaits de l’eau déshydratée et l’orgueil démesurée des dinosaures qui se sont lancé le défi de sauter dans la lave bien brûlante d’un volcan… 😉

Cette lecture ouvre la porte à une véritable recherche sur les dinosaures et à une quête captivante dans le rayon des documentaires de la librairie ou la bibliothèque. Quand le musée Redpath de Montréal ouvrira ses portes, il est souhaitable d’y poursuivre l’aventure pour en apprendre encore plus! Rendez-vous aussi sur le site de Fonfon pour encore plus de plaisir!

Recommandé pour les 7 ans et plus.

Un jardin pour Tipiti le colibri, (Lucie Crovatto, Lucie Papineau), de la Bagnole 

On a adoré “L’escapade de Paolo” et on est plus qu’heureux de retrouver Camille et son petit toui de compagnie dans cette deuxième aventure toujours aussi divinement bien illustrée. Cette fois-ci, l’album se transforme encore une fois en un magnifique cherche et trouve sur le thème des animaux pollinisateurs de notre beau Québec. Un thème parfait pour l’été, le beau temps et l’observation des créatures dans la nature. Nous retrouvons les phrases attendrissantes prononcées par le gentil perroquet dans un tout autre contexte, ce qui permet de faire des liens avec la première histoire qui nous a fait connaître ce charmant personnage auquel les tout-petits pourront à nouveau s’identifier (“Moi, veux pas, moi veux pas!”)

Recommandé pour les 3 ans et plus.

L’aventure du dégât des eaux, Marie Darrieussecq, Nelly Blumenthal, Albin Michel Jeunesse

Qui n’a pas un jour rêvé, enfant, de sortir seul de la maison et de se promener dans les rues de la ville et les magasins comme les adultes? C’est ce que font Rome et Rio lorsque leur papa s’absente de l’appartement 5 minutes alors que leur machine à laver déborde. Ils feront face à l’immensité du monde extérieur qui attire et effraie à la fois alors qu’on est encore petits et qu’on s’aventure dans la noirceur du soir… Heureusement, l’histoire finit bien après quelques petits malentendus. Une piste de réflexion intéressante pour aborder le respect des consignes, des dangers qui se cachent derrière l’interdit et des règles de sécurité. Parce qu’il peut être tentant de déroger à la routine et à ce qui est attendu de nous…

Pour les 6 ans et plus.

Êtes-vous abonnés à notre chaîne YouTube? Grande nouveauté cet été : l’heure du conte en ligne tous les samedis matins avec Pascale! Il y a déjà trois histoires complètes qui attendent vos petits chats! Voici la première :

Note : J’ai reçu ces livres en cadeau de la part des auteurs et des éditeurs, mais sachez que nous ne présentons que nos réels coups de cœur sur Un Autre Blogue de Maman.

Quatre nouveaux livres pour les tout-petits à découvrir cet été

Écrire pour les tout-petits, ce n’est pas si simple et l’on croit à tort que, parce que le public cible est jeune, le travail de l’auteur n’en sera que plus facile. Or, s’adresser à un jeune public demande beaucoup de doigté, car il faut non seulement arriver à capter leur attention, mais aussi proposer des thèmes et des personnages qui les intéressent, donc, qui sont près de leur quotidien et de leurs émotions.

Il faut non seulement se rappeler ce que c’était que d’être un enfant, mais aussi s’y connaître un peu quant au stade de développement où se situent ces jeunes lecteurs en devenir… Lire la suite