Ma maman qui sait faire des bords de pantalon

ma maman qui sait

Ma petite maman d’amour, elle m’aide. Elle m’aide vraiment avec mes petits cocos… Je dis “petite”, mais c’est une marque d’affection. Ce n’est pas la même chose que “petite madame” ou “petit monsieur”… On dirait que ces expressions-là, ça rend les gens moins extraordinaires. Comme si, du haut de notre condescendance, on les prenait un peu en pitié. Lire la suite

La relâche, chez nous c’est…

relâcheVous manquez d’inspiration pour vivre une semaine agréable avec les enfants? Vous savez sûrement que je suis maman d’une grande fille d’amour de 5 ans et… d’un petit bébé qui fait ses dents. Éternellement. Et qui enfile les rhumes l’un derrière l’autre depuis le début de notre hiver…

Vous vous doutez bien que, dans de telles conditions, je ne crois pas que nous tiendrons le coup en nous éparpillant un peu partout et en collectionnant les activités qui nécessitent de longs déplacements en voiture… À moins que ce ne soit un petit vol de rien du tout dans un tout – inclus au bord de la mer près de chez vous? Nan… On n’a pas cette chance cette année. Lire la suite

Le Père Noël existe-t-il?

mike-arney-174173 (1)J’ai posé une question à Élyse, notre collaboratrice adorée, éducatrice à la petite enfance et directrice de la garderie maternelle Hibouge et Bilingo… Et vous, vos petits mensonges avec vos minis en ce temps des fêtes?

“Bonjour Elyse!

Question difficile aujourd’hui (et de la plus haute importance)… Crois-tu que nous devons tout cacher à nos minis concernant le Père Noël et sa magie? Le déguisement, mononcle Bertrand et sa fausse barbe, les fausses traces de ski de fond traîneau dans la neige, la collation aux brisures chocolatées engloutie par papa adoré…

J’ai pratiquement eu un accrochage avec mon chéri, car je n’avais pas la même version que lui concernant le Pôle Nord et l’atelier des lutins! Tu comprends, on n’avait pas envie de nous mélanger dans nos doux mensonges pour notre trésor qui croit tellement à la magie de Noël…

J’ai discuté avec des parents qui, eux, ont décidé d’éduquer leurs enfants “dans la vérité”.

Lire la suite sur le blogue Hibouge et Bilingo!

Avec toi

DSC07607Un premier Noël avec toi, mon bébé…

Je suis si fière de toi, mon loup. Déjà 4 mois ensemble. J’ai l’impression que tu viens tout juste d’atterrir dans nos vies, mais tout compte fait, c’est comme si tu avais toujours été là… Tu en as mis, du temps, mon lapin.

Mon petit bébé d’amour, tu ne sais pas à quel point j’ai le cœur à la fête à l’approche de décembre. Je ne sais pas si tu le sais, mais je n’en reviens tout simplement pas que tu sois mon petit garçon. Lire la suite

Attends, je suis occupée!

blaise-vonlanthen-423151 (1)

Ma fille et moi, on s’est toujours bien comprises. J’ai appris à être sa maman et elle est devenue ma fille à force de se coller, de marcher dans le même sentier, de partager ma bulle, mon univers, mes hauts et mes bas. Un regard, un soupir, des petits yeux pensifs et ça y était. Je savais.

Mais, depuis l’arrivée de notre p’tit loup tout neuf, comment dire? Maman a les mains pleines, le cœur, séparé en deux. L’amour en attente. En attente du bon moment. En attente d’avoir du temps, de l’énergie… On doit maintenant se contenter de cet amour fragmenté. Mais ça n’enlève rien à tout ce bonheur qu’on a, elle et moi, de voir gigoter ce petit frère si bon et si extraordinairement vigoureux auprès de nous… Un petit frère-bonbon.

Papa a maintenant pris la relève auprès d’elle, ma première-née adorée. Chacun de mes enfants est spécial. L’amour est exponentiel, mais les paires de bras pour s’en occuper, non. Il est donc normal qu’elle se soit tournée vers lui pour se créer un petit monde à elle, une bouée bien-aimée.

Je me réjouis de cette complicité grandissante, mais je ne peux empêcher mon cœur de se replier sur lui-même… Je me dis que l’équilibre reviendra quand mon deuxième trésor aura grandi, mais en attendant… Je suis en deuil de nos câlins, de nos matins…

Alors je m’invente des petits trucs pour lui montrer que je n’ai pas disparu, qu’elle peut toujours compter sur moi, retrouver le chemin de sa première maison, de sa maman-bedon, de nos bisous-papillons-doux.

La routine du dodo m’a maintenant totalement échappé. Trop de gestion pour le p’tit loup, trop d’incertitude. Encore à deviner à quel moment il tombera dans les bras de Morphée…

Alors comme une petite souris, je vais dans sa chambre en douce pendant que papa donne le bain. Je place ses couvertures, les rabats soigneusement, comme si elle y était blottie. Le matin, quand la maison est vide de ses éclats de rire espiègles, je plie son petit pyjama avec douceur et cérémonie, le dispose bien à la vue parmi ses vêtements aux couleurs de fête… Je me dis que, quand elle entrera dans sa chambre, si je suis occupée à bercer, cajoler, consoler, m’éparpiller le cœur et l’esprit, elle saura.

Saura que maman est toujours là…

Ce  texte a également été publié sur le blogue de la Garderie Maternelle Hibouge et Bilingo.