Des livres pour aimer la terre et en prendre soin

20180509_162327-768x1024Liste de lecture

Depuis le 22 avril, jour de la terre, on nous propose beaucoup de choses pour prendre soin de l’environnement et développer une approche écoresponsable à la maison. Et c’est tant mieux!

J’ai eu envie de dénicher des petites merveilles d’albums jeunesse pour qu’on apprivoise ce concept avec nos loulous qui en savent parfois plus que nous sur le sujet! 😉

Vous constaterez que les livres choisis ne parlent pas toujours d’habitudes de vie, mais ils permettent aux enfants de se familiariser avec la nature qui les entoure, donc, de développer un lien avec elle pour ensuite mieux la “sentir” et avoir envie de préserver la faune et la flore qui en font quelque chose d’absolument magnifique et grandiose… C’est connu, nos petits magiciens ont une curiosité sans bornes pour tout ce qui pousse, grandit, bourdonne, vole ou gambade autour d’eux!

En collaboration avec la Biblairie GGC!

Petit -Arbre veut grandir, Loren Long, Éditions Circonflexe, classé 6-9 ans

J’ai eu un coup de foudre pour ce personnage de petit arbre qui veut devenir grand… Un peu comme nos cocos qui rêvent de devenir adultes ou qui aimeraient tant voir le monde d’en haut, comme leurs aînés! Cette allégorie du temps qui passe (de la maturité?) permet à nos minis de découvrir ce que le mot “grandir” veut dire… En effet, Petit-Arbre se sent bien petit et inutile au début de l’histoire, mais, graduellement et sans qu’il s’en aperçoive, il devient grand en offrant son aide aux animaux qui l’entourent. Il offre confort, protection et sécurité aux êtres qui ont besoin de lui… C’est beau, c’est touchant… Bref, vous allez aimer! 🙂

Et… en même temps que l’on découvre cette notion abstraite, on se familiarise avec la croissance des arbres, les saisons, la reproduction des végétaux… Un charmant clin d’œil à dame Nature!

Petit Arbre


Petit-Arbre ne veut pas grandir, Loren Long, Éditions Circonflexe, classé 6-9 ans

Je pense qu’entre les deux albums de cette auteure, celui-ci est mon préféré, car il vise notre fragilité d’enfant, nos craintes, nos peurs et nos doutes. Est-ce que votre trésor voit le monde des grands comme étant parfois trop impressionnant ou imposant? Alors que certains n’en peuvent plus d’être petits, d’autres aimeraient rester dans la douceur rassurante de l’enfance pour toujours… J’étais l’une de ces enfants. Je trouvais que grandir, c’était relié à de bien grandes responsabilités et tout cela me faisait peur.

Pour moi, devenir adulte ou “plus grande”, c’était plonger dans l’inconnu. C’était trop vaste, trop différent pour que je m’y sente bien. Comme le Petit-Arbre de cette seconde histoire, je souhaitais retenir mes feuilles pour toujours et rester là où j’étais bien. Les autres avaient beau m’encourager à sortir de ma zone de confort, à “perdre mes feuilles” pour me frotter une première fois au “froid de l’hiver”, il fallait que je franchisse cette étape ultime par moi-même, quand je serais prête. Comme enseignante, j’ai rencontré de nombreux enfants comme moi sur ma route…

Quand Petit-Arbre se rend compte que les autres sont devenus grands autour de lui et qu’il est le seul dans la forêt à être si petit, le déclic se fait… Il a assez observé; il veut lui aussi faire face à la musique et prendre part à l’aventure.

Encore une fois, on y explore le cycle des saisons, la faune et la flore, par ricochet.

9782878338324_large


Le carnet de Julie (composter et recycler), Julia Gagnon et Danielle Tremblay, Éditions md, classé 7 ans et plus

Si vous connaissez la merveilleuse série “Ben entreprend”, vous allez aussi aimer “Le carnet de Julie”! Il n’y a pas de traces ou de code de couleurs pour faciliter la lecture, mais la forme s’avère extrêmement attrayante et vivante! À la manière d’un “srcapbook”, Julie nous fait part de ses recherches et découvertes sur le compost (Le carnet de Julie, composter) et le recyclage (Le carnet de Julie, recycler). Ce type de petits livres est idéal pour les enfants qui lisent seuls!

Comme il s’agit d’un sujet complexe avec un vocabulaire riche et varié, la forme de type carnet, (comme si on plongeait le nez dans le cahier de notes de la demoiselle) rend le tout beaucoup plus accessible. Il est ensuite très facile comme enseignants ou parents de faire comme elle et de tout mettre en place pour composter à la maison (une activité, yéééé!), car on nous explique chaque étape de manière détaillée!

Et on retrouve Ben et Théo qui ajoutent leur grain de sel de temps en temps sous forme de B.D. pour alléger la lecture.

Curieuse, méthodique, persévérante, autonome, débrouillarde… Julie est un chouette modèle à offrir à nos petits lecteurs!

9782891448116_large


 La tribu qui pue, Élise Garvel et Magali Le Huche, Éditions la courte échelle, classé 6-9 ans

Je vous en avais déjà parlé en détails, mais je vous avais promis de vous revenir avec d’autres petites idées d’activités pour prolonger le plaisir de cette lecture colorée et hilarante!

À lire : La tribu qui pue

Pour ceux et celles qui en entendent parler pour la première fois, c’est l’histoire d’une joyeuse bande d’enfants qui vivent tout seuls et tout nus dans la forêt! Exit les adultes et leurs règles ridicules, les gamins de la tribu qui pue se débrouillent très bien sans eux; ils pêchent, cueillent des petits fruits, ramassent les déchets dans la rivière pour fabriquer des jouets et des casseroles… Bref, ils s’amusent comme des petits fous toute la journée, ce qui fait tourner en bourrique Yvonne Carré, la directrice de l’orphelinat du village. Son but ultime : les capturer afin de les savonner à fond dans sa machine à laver les enfants! Quand je vous disais que c’était drôle!

Je vous avais proposé, comme première activité, de fabriquer un jouet à l’aide d’objets recyclés, tout comme ces enfants autonomes et soucieux de l’environnement. Mais il y a tant à explorer! Entre autres, les personnages truculents! Divisés en deux clans (les adultes et les enfants), je craque pour leurs prénoms judicieusement choisis par l’auteur. Mme Cheval vend des jouets dans sa boutique; la figure du cheval évoque ici l’enfance et ses jeux (le cheval à bascule, le petit cheval de bois, les courses folles où l’on fait semblant de galoper…) Quant à M. Ducoin, c’est l’épicier (du coin!) C’est l’adulte qui vend la nourriture, la figure rassurante qui se cache derrière le comptoir des commerces de quartier. 🙂

Dans cet ordre d’idées, pourquoi ne pas demander à votre enfant d’inventer un autre personnage et de lui trouver un nom? Il peut choisir un personnage d’enfant ou d’adulte et lui attribuer un prénom qui le représente. Ensuite, j’aime bien faire dessiner nos petits lecteurs pour que leurs créations prennent vie, car c’est facile à faire à la maison et les enfants qui ne savent pas encore écrire s’expriment de cette façon. Ainsi, on explore avec eux le monde des adultes et en quoi ils sont “utiles” pour les enfants, en quoi ils les aident et veillent sur eux… Ma fille adore la pâtisserie, alors elle a inventé une pâtissière nommée Charlotte Chocolat! Même si Chocolat n’est pas un nom “réel” (bien que Charlotte le soit), je l’ai laissée faire, car ça devient complexe de trouver un véritable nom de famille qui fait appel aux tartes ou aux gâteaux!

Bonne lecture avec votre petite “tribu” et à bientôt!

9782897741624_large

Pascale Clavel

Pascale est la maman de « Princesse-Petit-Chat» (4 ans) et de "Bébé-P'tit-Loup-d'Amour". Avant d'être leur maman, elle était enseignante de français et de littérature, mais elle a aussi eu de précieux moments avec les plus petits, à l'école primaire. Les mots et elle, c'est une grande histoire d'amour qui a officiellement pris son envol sur les bancs de l'Université de Montréal, en création littéraire...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email