Deux romans pour rire et relaxer : Hiii! Haa! et Veuve de chasse (Sandrine)

Par Marie-Eve Shank, enseignante

Les romans de la collection Lime et citron des éditions de Mortagne font partie de nos grands favoris en termes de lecture humoristique qui fait du bien! Pourquoi ne pas lancer un petit message subtil à votre tendre moitié ou à vos enfants s’ils sont grands pour vous gâter avec une lecture relaxante et drôle à souhait pour la fête des mères? Il est encore temps! On a bien besoin, vous ne trouvez pas!?

Marie-Eve vous fait part de sa critique pour deux des derniers titres parus jusqu’à maintenant. Pour vous procurer les romans, il suffit de cliquer sur les images de couverture.

1-Hiii! Haaa !, Caroline Langevin, Éditions de Mortagne

Quand Anaïs se fait laisser pour une autre femme, elle part de chez elle sans trop savoir où aller. C’est à cause d’une panne d’essence qu’elle atterrit à Saint-Trin-des-Ti-Clins, petit village pour lequel elle tombera sous le charme à 180 km de chez elle. Elle réalisera rapidement que la vie de campagne est très différente de celle de la ville, pour le meilleur et pour le pire ! Entre les rumeurs qui circulent rapidement, elle réalisera aussi que les hommes du coin ne voient pas tous d’un bon œil qu’une femme veuille gravir les échelons dans sa carrière au lieu de rester à la maison pour élever des enfants. Elle rencontre toutefois Charles qui semble différent, mais à quoi bon, puisqu’il ne lui porte aucun intérêt… Partir ou rester ? Bien qu’elle aime le calme que lui procure l’exode de la ville, est-elle réellement à sa place ?

Caroline Langevin, qui a écrit, entre autres, les deux tomes de la série Sœurs désespérées nous revient avec un nouveau roman de type « chicklit » original. La trame du livre m’a rapidement accrochée et les différentes rencontres d’Anaïs m’ont captivée. Venant moi-même d’un petit village, je me reconnaissais à travers leur vie et leurs habitudes. Le paradoxe entre la vie à la ville et celle à la campagne me faisait aussi beaucoup sourire ! Je n’arrivais plus à fermer le livre tant j’avais hâte de découvrir le dénouement des rencontres d’Anaïs avec certains cowboys.  Avec beaucoup d’humour et de romantisme un peu maladroit d’hommes inexpérimentés, elle touche avec habileté les thèmes de l’amour et de la séduction de façon différente et rafraîchissante. Un autre grand succès pour la collection Lime et Citron qui met une fois de plus à l’honneur la force de nos écrivaines québécoises dans des romans aux thèmes singuliers et riches.

2- Veuve de chasse – Sandrine, Annie Lambert, éditions de Mortagne

Sandrine est une mère comme plusieurs d’entre nous… Mère de 4 enfants, elle fait tout pour que sa famille soit heureuse. Sa charge mentale est très grande, mais elle fait son possible pour que rien ne paraisse. Son mari, propriétaire d’une clinique vétérinaire est tellement occupé… C’est normal après tout, qu’elle prenne les choses en charge. Lorsqu’elle propose à son homme de prendre une semaine de vacances afin qu’ils puissent se retrouver, il décide finalement de prendre cette semaine pour aller à la chasse ! Sandrine, furieuse, en profite pour aller à la soirée Veuve de chasse où elle discutera avec Julia et Laurence qui l’amèneront à prendre la décision de faire des changements dans sa vie pour l’améliorer. Elle décidera alors de reconquérir son mari pour tenter de sauver leur mariage avant que tout ne s’effondre. Et c’est au fin fond des bois qu’elle se retrouvera, en robe et talons hauts.  Est-il trop tard pour tout sauver ?

Annie Lambert est l’autrice de la série « Bien roulée » et du plus récent livre « Sur mon 31 ». Ce tout dernier tire de la série Veuve de chasse n’a rien des histoires romantiques parfaites. Au contraire, en plus de nous connecter sur nos vies qui s’apparentent parfois beaucoup trop à celle de Sandrine, il nous amène aussi à réfléchir sur notre relation de couple et notre vie de famille. Nous vient même l’envie de mettre en place des moyens pour se retrouver comme femme…

Dans ce roman, le personnage de Sandrine apprend à mettre de côté son rôle de mère idéale pour aller retrouver la femme séduisante qu’elle a déjà été. Cette quête personnelle fait du bien et nous garde en haleine. À travers les chapitres, on suit une Sandrine qui sort de son cocon et ça fait du bien ! Il y a là-dedans une part de fantasme qui nous rejoint. J’ai aussi adoré les allusions à la vie de chasseur dans le camp de chasse qui amène cette touche particulière à cette série. À la fois drôle, imprévisible et touchant, ce petit nouveau n’a rien à envier aux autres titres de la série.

Marie-Éve Shank
Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email