Garder les enfants motivés pour faire l’école à la maison

Par Marie-Eve Shank, enseignante au primaire

Depuis les dernières semaines, nous avons tous eu à quelques égards à faire l’école à la maison. Mais les semaines ont passé, la frénésie de la nouveauté et le confinement ont fait leur temps, les beaux jours sont arrivés… Il est beaucoup plus difficile de garder la motivation (et la patience !) pour poursuivre cette routine. Que ce soit pour des raisons de santé, de disponibilité ou simplement par prudence, si vous avez fait le choix de garder vos enfants à la maison, cela ne signifie pas pour autant que ce soit facile et agréable tout le temps !

Comme enseignante, je me dois tout de même de rappeler l’importance d’effectuer les travaux envoyés par les enseignants. Bien que les évaluations de cette année soient basées sur les deux premières étapes, les apprentissages que vos enfants feront en ce moment lui permettront de ne pas commencer l’année en retard par rapport aux autres élèves. Ceci étant dit, on choisit notre santé mentale en premier… 😉 Voici toutefois quelques trucs pour vous aider à passer au travers.

1. Prévoyez un horaire

Les enfants à l’école ont en moyenne 4 heures de travaux en classe. Si vous prévoyez l’équivalent d’une à deux heures par jour de travail à la maison, cela devrait être suffisant pour faire l’ensemble des travaux proposés. Je vous suggère donc de fixer ces temps à l’horaire avec votre enfant pour ne pas avoir à vous battre continuellement ! Ajustez le tout à votre routine familiale.

2. Allez travailler dehors !

Il fait beau, il fait chaud ? Trouvez un beau coin à l’extérieur pour que votre enfant puisse y travailler. L’école à l’extérieur, c’est le rêve de bien des enseignants !

3. Variez les tâches

On considère qu’un enfant peut se concentrer environ 30 minutes sur une tâche. Il vaut donc mieux changer d’activité régulièrement pour garder l’attention/concentration.

4. Vive la technologie

Enfin, on a trouvé le prétexte idéal pour laisser les enfants être devant la tablette sans trop de culpabilité. Il y a en ce moment un nombre incalculable d’applications gratuites. Profitez-en !

5. Utilisez les ressources

Être un parent nous confère une position parfois bien difficile pour accompagner notre enfant dans ses travaux scolaires. Il se peut qu’il se rebute davantage qu’avec son enseignant et c’est normal. Profitez des ressources actuelles autour de vous pour vous libérer de cette charge et remettre à d’autres le soin de le soutenir quand cela est possible. Que ce soit son enseignant attitré, des amis de sa classe, un grand-parent ou même un enseignant d’Allô-Prof, déléguez ! Pourquoi ne pas demander à papi et mamie de pratiquer les mots de vocabulaires lors d’un appel vidéo?

Les petits trucs de Pascale

Pascale vous partage également ce qu’elle a mis en place à la maison pour stimuler la motivation de sa grande. 🙂

1. Bougez entre les travaux

Incitez les enfants à se lever entre chaque travail et à bouger pour se défouler et “se réveiller” un peu. Pascale utilise les cartes de gymnastique Les Bougeottes, mais vous pouvez vous-mêmes inventer des petits défis physiques amusants.

2. Laissez votre enfant travailler debout

Votre enfant veut terminer son travail en position debout? Laissez-le faire. Tant que cela ne nuit pas à son efficacité, permettre ce genre de petit spécial à la maison fera plaisir à l’enfant et le but sera atteint.

3.Préparez les travaux le dimanche soir, à l’avance

Prenez le temps de tout faire imprimer et de prendre connaissance des travaux à faire à l’avance. Faire trois piles si l’enseignant n’a pas donnée de consignes à ce niveau : travaux à faire avec de l’aide, travaux que l’enfant peut réaliser seul ou avec un peu de supervision et travaux “facultatifs”. De cette façon, lorsque vous serez en télé-travail, votre enfant pourra poursuivre ses travaux pendant que vous, vous faites les vôtres. 😉

4. Demandez à l’enfant de “rendre des comptes”

Demandez à votre mini d’expliquer au parent “non accompagnateur” ce qu’il a fait avec vous. C’est maman qui supervise les travaux? À l’heure du dîner ou après le souper, prendre un moment avec l’autre parent ou un grand-parent en vidéo-conférence pour que l’enfant montre ses travaux et explique ses “exploits”. Non seulement, il va réviser les notions apprises, mais il adorera être la vedette du moment et commenter ses accomplissements. 😉 On peut choisir une seule chose du genre : le travail que tu as le plus aimé faire aujourd’hui!

Votre enfant veut prendre une photo de lui en train de travailler pour envoyer à son enseignant? Il veut photographier un insecte vu en sciences pour ce même prof? Dites oui! Cela le motivera à poursuivre, car il saura qu’un autre adulte est fier de lui et le supervise.

5. Réinvestir dans la nature et via les jeux éducatifs

Après une ou deux heures par jour à faire les travaux envoyés par l’école, on doit souvent se livrer à d’autres occupations, car le rythme de la maison est différent de celui de la classe. Profitez d’une période clairement annoncée dans l’horaire-maison pour jouer à des jeux de société qui consolident les apprentissages et activent naturellement des stratégies cognitives sollicitées à l’école. Voici la dernière liste de jeux de Pascale!

6. Ne vous privez pas de privilèges, d’autocollants et de petits plaisirs

Pascale a spécifiquement acheté des autocollants pour les travaux faits par sa fille à la maison. Des petits, des gros, des brillants… L’enseignant ne nous en voudra pas s’il y a des bonhommes sourire rigolos dans les cahiers à la fin de l’année. Si ça marche à l’école pour les belles dictées, ça fonctionne d’autant plus à la maison pour garder les troupes motivées. 🙂

7. Lire souvent, n’importe où, n’importe quand

La lecture est déjà un merveilleux cadeau à faire à ses enfants quand on parle de réussite scolaire… Voici comment la lecture à voix haute incitera vos minis à lire par eux-mêmes, car une histoire racontée devient souvent le prochain livre que votre enfant voudra lire seul afin de renouveler le plaisir qu’il a éprouvé à vos côtés. 🙂

Je vous souhaite sincèrement une belle fin d’année avec vos enfants. Ces moments privilégiés nous auront permis comme jamais d’être près de notre famille et de passer du temps avec eux. Le fait que vous vous intéressiez à ce qu’il fait au niveau scolaire et que vous collaboriez avec son enseignant attitré sont des facteurs de protection qui, à eux seuls, encouragent sa réussite et sa persévérance scolaire.

Marie-Eve Shank
Enseignante

Marie-Éve Shank
Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email