Guide pratique pour visiter une nouvelle maman (sans la mettre à bout de nerfs!)

bear-1802370_1920

Je vais bientôt rendre visite à une amie et à son nouveau bébé croquable. J’ai vraiment très hâte, mais il faut que je me parle pour ne pas oublier de quoi j’avais moi-même l’air quand les gens sont venus voir ma petite grenouille à moi. Je sais, tout le monde ne réagit pas de la même façon; il y a de ces mères gonflées à bloc qui nous reçoivent chez elles avec de la limonade maison et une table garnie à la brunch du dimanche. Tout ça avec bébé bien enroulé  et écrapouti dans son écharpe, peinard.

Un, sachez que je suis extrêmement jalouse de votre énergie d’entraîneure de cheerleading, de votre moral de Madame Soleil post-accouchement.

Deux, pour toutes celles qui ont l’impression d’avancer dans une mare de JELLO pour mettre un pied devant l’autre dans pareille situation, vous apprécierez sûrement ce petit guide de la visite réussie que j’ai concocté pour vos amis trop entreprenants.

Lorsque vous allez chez une nouvelle maman :

  1. Ayez en tête que vous aurez affaire à une toute autre version de l’amie que vous connaissez : celle qui ne dort pas, voire, pratiquement jamais! Déterminez tout de suite à quelle heure vous devrez partir. Mieux, demandez-lui quand elle a l’intention d’aller se coucher afin de préserver ce qui lui reste de son énergie vitale, gracieuseté des nuits entrecoupées par les réveils multiples du plus grand trésor de sa vie.
  2. Apportez la bouffe! N’importe quel genre de bouffe! Ou, plutôt, privilégiez les bons petits plats qu’elle n’a plus le temps de se faire elle-même! Vous savez, les belles salades pleines de couleurs avec un million d’ngrédients? Ou les sandwitches dignes des petits bistrots qu’elle n’a plus l’occasion de fréquenter? Let’s go! Recevez-la chez elle à la manière d’un rendez-vous galant, mais express, parce que, voir no. 1. Pensez à tout, même à la vaisselle jetable, car non, elle ne la fera pas et puis, même si vous la faisiez, elle se sentirait obligée de vous parlez, alors que… voir no. 1.
  3. Pourquoi ne pas saisir l’occasion de remplir son congélateur? Vous me trouvez intense? Et bien sachez qu’un tel cadeau clanchera à coup sûr le 30e pyjama Costco (probablement trop petit) qu’elle recevra de votre part. Je suis impitoyable, je sais, mais pas le temps de faire dans la dentelle! On a une nouvelle maman à requinquer, là, gang!
  4. Évitez de lui donner des conseils, à moins qu’elle ne  vous en demande, et, même si c’est le cas, dites-lui ce qu’elle semble vouloir entendre! Vous ne le savez pas? Eh bien, un peu de perspicacité, voyons! Il sera toujours temps d’avoir de vraies conversations commençant par : “Je dis ça parce que je t’aime…” quand elle aura au moins 6 heures de sommeil dans le corps. À moins de vouloir tomber face à face avec la bête nommée Syndrome de Persécution sur deux pattes que l’on devient quand c’est le festival des hormones dans notre body à ce moment-là…
  5. Si vous êtes le genre d’amie qui a son diplôme en coiffure ou en soins esthétiques (bien quoi, ça se peut!), faites-lui un montage-mariage (mais vite, parce que no.1!), exfoliez-lui l’épiderme, massez-lui le gros orteil, vous allez voir, elle va brailler….
  6. Donnez-lui un cadeau dans un emballage “laitte” qu’elle ne voudra pas garder, parce que, entendu récemment : “C’est bien gentil, les cadeaux, mais j’étais pu capable de devoir plier des maudits sacs de papier puis de ramasser des ti-brillants sur le plancher!” Oui oui, revoir no. 1, encore.girl-1531575_1920

Ah! Et, petit détail, si vous étiez capables de passer l’aspirateur, astiquer le sol, frotter le fond de sa toilette et plier une tite-brassée, ça serait apprécié. Tout ça, bien entendu, sans rester trop longtemps, sans trop faire de bruit puis sans trop assurer, question qu’elle ne se sente pas trop coupable, tsé… Je suis dure à suivre? Bah, c’est juste pour vous préparer! Je vous mets dans l’ambiance, vous devriez me remercier!

Partagez si vous voulez redonner le sourire à une nouvelle maman (juste si ça vous tente, là!)

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email