Les vacances, la suite…

Par Josée Godbout de Drive Leadership and Coaching

Invitation à accueillir l’imperfection et l’imprévisibilité 

Avez-vous déjà eu l’impression que l’univers tout entier conspirait contre vous, ou plutôt contre ce que vous aviez prévu faire?

En voyage ou en vacances, les objectifs que nous nous donnons varient : se reposer, voir de nouvelles choses, changer le quotidien ou faire le vide.

Notre façon d’atteindre ces objectifs n’est pas toujours claire, ou bien elle est très claire, et devient même un fardeau, un monstre qui contribue à créer des attentes.

Comme je le mentionnais dans le dernier blogue, qui portait également sur le sujet des vacances, il peut parfois nous arriver de tomber dans le piège des « vacances productives», de vouloir « réussir » nos vacances pour en tirer le maximum! Ce temps de l’année si précieux devient alors presque un test de performance!

 En ce moment, je suis au Mexique, pour le plaisir et surtout pour le travail. Je fais du repérage pour le prochain circuit du voyage accompagné qui se fera d’ici l’an prochain. Je me suis donc donné des objectifs bien concrets : revenir avec un circuit nouveau et une thématique claire. Mais indirectement ou directement, consciemment ou non, je me suis aussi créé des attentes…

En étant ici uniquement une semaine, ça me semble trop court pour toutes les choses que je voudrais voir, faire, découvrir, partager tout en passant du temps de qualité avec mes amis d’ici. Donc, avec tout ça en tête et au cœur, je me surprends à vivre une petite impatience quand une journée ne se passe pas comme je l’avais espéré.

Je vous raconte, en espérant que ça pourra vous aider si jamais l’imprévu se pointe dans vos plans bien ficelés!

Dimanche, Tulum, Mexique.

Un feu de jungle destructif fait rage dans la biosphère de Sian Kaan.

2000 hectares détruits à ce jour…

Mon ami maya, guide naturaliste et spécialiste de la vie sauvage, décide de contribuer à sa façon. Il sollicite ses amis guides et organise une collecte d’objets pouvant contribuer à soutenir ceux qui sont au front. Il sait qu’aucun de ces objets à lui seul ne ferait une différence, mais que tous ces petits efforts réunis en feront une.

Ceci étant dit, je me suis laissé entraîner dans cette aventure, en lâchant prise sur ce qui devait être fait (ou me semblait devoir être fait). Je me suis dit que nous allions reprendre le plan d’origine plus tard dans la journée. Une journée qui a amené son lot d’imprévus, et chaque fois, une partie de moi devenait tendue. Je me disais que ce n’était pas ma cause et que mon objectif du départ n’était pas en train de se manifester. Cette réflexion, cette « contraction », durait quelques secondes, quelques minutes, et de nouveau je regardais ce qui se passait et je voyais à quel point ça tenait à cœur à mon ami, et je revenais à un espace de paix afin de continuer à l’épauler dans cette aventure.

Je vous partage cette histoire parce qu’à la fin de la journée, j’étais plus que contente d’avoir contribué.

J’avais fait une toute petite différence. Et j’avais dû lâcher prise à plusieurs reprises pour en apprécier pleinement les enseignements. Si j’avais cédé à ces contractions, j’aurais passé ma journée aux côtés de mon ami, qui aurait senti ma frustration, ma déception, je me serais rendue malheureuse, je n’aurais pas pu sentir la grandeur de ces petits gestes, mon ami se serait probablement senti coupable, j’aurais même pu intérieurement le tenir responsable de mon incapacité perçue à ne pas pouvoir « avancer » dans mon projet, et je n’aurais rien vu. Mon propre feu intérieur destructif aurait empêché l’appréciation de la simplicité des événements.

Ce matin, avec le recul, j’écris ces lignes et je sa-vou-re pleinement l’opportunité que je me donne de transformer ces contractions en possibilité de mettre au monde des petits moments de magie… en ayant le courage de regarder sous les apparences et de transmuter pour être à l’écoute.

La magie opère, à chaque fois que j’ai le courage d’aller au-delà de ce qui était prévu, au-delà du programme…

Mon invitation à vous :

  • Faites preuve d’audace et de courage durant vos vacances.
  • Souhaitez la bienvenue aux imprévus, ces occasions de jouer avec la vie autrement.
  • Faites le choix conscient d’être ouvert et positif ; une attitude qui nourrit la détente et la création de moments magiques.

En passant, la magie… c’est parfois discret

J’attends parfois les feux d’artifice, les manifestations fortes et intenses, les signes évidents que ce qui est en train de se passer est magique, magnifique, puissant. Et pourtant, les plus grandes manifestations se passent souvent sans flaflas, sans artifices et de façon assez subtile…

Célébrons en conscience et en reconnaissance, la beauté de la simplicité qui nous entoure!

Bonnes vacances!

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email