Noël, les traditions, la magie…

freestocks-org-172972“Quand j’étais petite, j’avais une gardienne aux cheveux argentés et soyeux. Quand elle m’asseyait sur ses genoux, j’observais avec fascination la peau mince comme du papier, presque translucide, de ses bras doux et plein de rides que le temps avait creusés. Elle avait honte d’être vieille, honte de son âge, alors que moi, je ne l’aurais pas souhaitée autrement. Elle s’appelait Thérèse. C’était ma grand-tante et elle a pris soin de ma sœur et moi jusqu’à ce que nous soyons prêtes à affronter l’école et le monde des grands.

Un peu avant le « vrai » Noël, il y avait « le Noël de Thérèse ». Elle vivait seule dans son logement de la rue Salaberry, à Valleyfield, avec ses moineaux gris, ses mésanges et ses écureuils apprivoisés qu’elle nourrissait de miettes de pain et de noix beaucoup trop chères.”

Lire la suite sur Ta Tribu!

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

3 réflexions sur “Noël, les traditions, la magie…

  1. Rose l'Angevine dit :

    Bonjour la jolie belle-fille de DC l’amie québécoise et généalogiste. Certains amis du Québec m’appelle “Marie de France” mais mon prénom est Marie-Thérèse née avant la seconde guerre mondiale et donc pas jeune du tout. Trois petits-enfants seulement : 14, 11 et 6 ans chez mes deux fils. Je participe actuellement à un blog d’un petit-cousin “6bisruedemessine’… On vient de perdre une cousine par alliance pour moi, une tante pour l’auteur du blog. Allez-y voir !!! Elle s’appelait Raymonde. Bises à la petite-fille et bonne année 2017 !

  2. DC dit :

    Mes enfants ont aussi eu la chance d’avoir une seconde mère dans leur jeune vie : leur gardienne à la maison, Yolande, dans la cinquantaine à l’époque. Elle n’a jamais manqué de souligner nos anniversaires depuis tout ce temps. Ils la portent encore dans leur cœur eux aussi. Ils ont toujours gardé le contact et la revoient à l’occasion pour leur montrer leur enfant et se rappeler de bons souvenirs avec elle et son mari André. Merci Yolande d’avoir et d’être encore dans nos vies, vous que je suis justement allée visiter avant Noël avec ma fille et son petit.

Les commentaires sont fermés.