Prendre son envol, prêt pour l’école!

xavier-mouton-photographie-744396-unsplashPar Judith Cajelais de Edu GoPro

La première rentrée scolaire, quel moment important dans la vie de son enfant et… ne l’oublions pas, de son parent également ! Bien que ce soit un moment qui nous remplit de fierté, il apporte son lot d’inquiétudes. Est-ce qu’il sera capable de se faire des amis ? Est-il bien préparé ? Est-ce qu’il arrivera à s’adapter à son nouvel environnement ?

Voici quelques pistes pour vous rassurer et bien accompagner votre petit amour dans cette nouvelle aventure !

Votre rôle : Complice du cheminement de votre enfant

Comme vous êtes le premier éducateur de votre enfant, ce dernier a une haute estime du regard que vous portez sur ce qu’il vit. Vous avez certainement déjà entendu ou lu qu’il est donc important de véhiculer une attitude positive face à cette nouvelle étape de sa vie et de mettre en place des conditions favorables à sa réussite. Voici concrètement comment vous pourrez y arrivez :

  • être informé
  • être impliqué
  • être à l’écoute

Être informé

  • Connaître ce qui sera au programme de ses nouveaux apprentissages.

Savoir les objectifs visés à la maternelle peut être d’une grande aide pour vous rassurer et vous accompagner dans cette transition.

Cela vous permettra de mieux observer ce que vous pouvez travailler avec votre enfant. Vous remarquerez d’ailleurs (avec le schéma que je vous ai laissé en cliquant sur le lien ci-dessous) qu’il sera plus important de s’assurer qu’il arrive à bien communiquer et partager que de connaître son alphabet! Effectivement, à la maternelle, l’apprentissage par le jeu est privilégié afin de développer les différentes compétences qui lui seront nécessaires dans son parcours scolaire.

Pour accéder au schéma, c’est ici!

  • Lire les différents communiqués envoyés par l’école ou visiter leur site internet

Prendre le temps de voir l’ensemble des activités au calendrier mensuel de l’école peut s’avérer intéressant.

Cela vous permettra de vous garder informé des événements se déroulant à l’école et ainsi partager de belles discussions avec votre coco sur ce qu’il a vu ou vécu durant sa journée. C’est un moyen d’en savoir davantage plus facilement. Vous pourrez lui poser des questions précises qui l’amèneront à vous faire une plus grande jasette ! Lors d’une journée d’activités organisées pour les grands sur la cour de récréation, vous pourriez lui demander, par exemple, s’il a remarqué les installations sur la cour…cela lui donnera l’occasion de vous parler de sa journée à l’école même si ce n’est pas nécessairement ce qu’il a fait dans sa classe ! Il sera toujours heureux de vous parler de ce qui fait partie de son quotidien !

  • Participer aux rencontres de parents

Que ce soit pour une soirée de parents ou pour la remise des bulletins, être présent dans ces moments est une source révélatrice d’informations importantes concernant le cheminement de votre enfant.

Cela vous permettra de connaître les routines vécues durant la journée de votre enfant et vous aidera à assurer une cohérence avec les règles de la maison. C’est ainsi qu’un bon travail de co-éducation s’installera entre vous et l’équipe école. N’oubliez pas de discuter avec les enseignants spécialistes tel l’enseignant d’éducation physique par exemple, qui voient votre enfant dans un contexte différent et sauront vous partager des informations supplémentaires.

  • Créer des liens avec les autres parents

Prendre le temps de saluer et se présenter aux parents à la rentrée et sortie des classes peut être rassurant.

 Cela vous permettra d’aider votre enfant à en faire autant avec ses camarades en plus de vous offrir la possibilité d’avoir des échanges intéressants dans ce moment, quelquefois, insécurisant.

Être impliqué

  • Participer aux activités et sorties de classe de votre enfant

Accepter une invitation ou offrir de vous joindre au groupe de votre enfant lors d’activités spéciales est une belle occasion de rester informé tout en vous impliquant.

Cela vous permettra d’observer votre petit trésor dans un contexte différent de la maison, de partager une partie de son nouveau quotidien et cela développera davantage votre relation de collaboration avec l’équipe-école.

  • S’engager dans la vie scolaire de l’école…si votre horaire le permet !

Vouloir être davantage présent c’est une façon de jouer votre rôle activement.

 Cela vous permettra de participer aux discussions décisionnelles de l’école ou d’organiser des événements pour la vie scolaire. En effet, plusieurs moyens s’offrent à vous pour vous engager davantage à l’école de votre enfant. Vous pouvez offrir votre aide comme bénévole (bibliothèque-école, campagne de financement, photos scolaire etc…) ou encore vous proposer comme membre de comités sollicitant l’aide des parents tels que le conseil d’établissement de l’école, l’organisme de participation parents ou encore le comité de parents. Chaque commission scolaire offre des informations à ce sujet sur leur site internet.

Être à l’écoute

  • Poser les bonnes questions

Pour obtenir des réponses précises, il faut des questions précises !

Cela vous permettra d’obtenir plus d’informations sur la journée de votre petit chéri ! Poser les questions : « As-tu chanté des chansons aujourd’hui ? » « Avec quel ami as-tu aimé le plus joué aujourd’hui ? » ou encore « As-tu fait un bricolage aujourd’hui? » risque de vous amener davantage de discussion que la simple question : « Qu’est-ce que t’as fait à l’école aujourd’hui ? »

  • Chercher à comprendre avant de sauter aux conclusions

Derrière chaque comportement se cache une explication ! Prendre le temps de questionner son enfant peut souvent nous aider à voir les raisons qui motivent certains de ses gestes.

Cela vous permettra d’éviter de sauter à de fausses conclusions ! Si votre enfant dévore son souper alors qu’il n’a pas touché à son repas du midi dans sa boîte à lunch, cela ne signifie pas pour autant qu’il n’est pas bien à l’école. Il a peut-être tout simplement de la difficulté à ouvrir ses plats et n’ose pas demander de l’aide. Cherchez une solution et n’hésitez pas à parler au personnel du service de garde de la situation. Ou encore : si votre enfant pleure le matin, car il ne veut pas aller à l’école, cela ne veut pas nécessairement dire qu’il n’aime pas l’école. Il a peut-être simplement de la difficulté s’adapter au trajet en autobus scolaire. Prenez le temps de vous informer auprès de son enseignant sur son état durant la journée et voir les différents aspects qui pourraient affecter son humeur matinale.

Être informé, impliqué et à l’écoute… trois gestes qui sauront vous rassurer en tant que parent et qui auront un impact direct sur l’accompagnement que vous pourrez offrir à votre enfant dans sa transition de la petite enfance au monde scolaire !

39883750_1770001266448458_7222757097643966464_n

Judith Cajelais

Judith Cajelais

Fondatrice chez Edu Gopro
Naviguant dans le milieu de l’éducation depuis plus de 15 ans, j’ai travaillé auprès de différentes clientèles, tant jeunes que adultes, et ce, dans plusieurs contextes d’enseignement (milieu carcéral, préscolaire et primaire). Comme enseignante dans les écoles primaires, j’ai rapidement opté pour l’intégration des technologies dans ma pratique et la gamification de mes approches. Ayant à cœur de favoriser la motivation et l’engagement des élèves face aux apprentissages, j’ai fondé Edu GoPro, une entreprise qui mise sur le développement des compétences nécessaires pour accomplir son parcours scolaire ainsi que sur le soutien et la formation aux parents et intervenants dans cette aventure.
Judith Cajelais

Les derniers articles par Judith Cajelais (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email