“Vroom! Vroom!”

sesamee street photo

Je pense que, parfois, un nouveau parent, ça déstabilise. Ça fout la trouille à ceux qui sont sur la ligne, à mi-chemin entre l’idée de ne pas avoir d’enfants et celle de “foncer dans l’tas”,  tête baissée.

C’est comme si on voulait s’assurer qu’on restera toujours les mêmes, que le fait davoir des enfants n’affectera en rien notre profil d’adulte bien défini. “Femme active, cheveux foncés, fan de randonnées et de dîners bien arrosés, cherche bébé pour “fitter” avec baby-jogger format voyage et grand sac de plage .”  Je pousse un peu, mais vous me voyez venir…

“J’ai hâte de retrouver ma vie!”, que j’entends souvent autour de moi quand bébé numéro 1 débarque avec ses valises… Et moi de me mordre les lèvres plutôt que de donner un conseil de matante du style : “Donne-toi du temps…”, en employant ce ton  “maternant-fatigant” que l’on connaît trop bien. Non, mais c’est-tu poche de se faire dire ça quand tout ce qu’on voudrait, c’est que ça change! Pas demain, pas dans un mois, mais là, maintenant! Ça va faire le niaisage!  Qu’on m’apporte mes souliers de course, mon portable, mes talons hauts, ma combinaison de plongée, ma pâte à cheveux préférée, bref, n’importe quoi pour me prouver qu’il y a encore de la vie, là-dedans!

Re-conseil de matante: “C’est comme le mois de novembre, ça va passer.”

Je pourrais saisir l’occasion de faire ici l’éloge de la maternité en trois actes. Sauf que j’ai plus envie d’y aller par l’exemple. Regardez donc la perle que voici. Du pur délice. Une explosion de saveurs dans mon salon :

 Han? Han? Je n’ai pas raison? Alors non, c’est vrai, je ne reste plus dans les restos pour le plaisir jusqu’à tard le soir, je ne traîne plus ma carcasse de coureuse-chronique 5 jours par semaine dans les rues en regardant cette bande de paysage urbain si familière défiler paisiblement, je ne suis plus la première à avoir vu ce fameux film de répertoire dont tout le monde parle, les yeux brillants d’excitation, transformée par en dedans par l’expérience cinématographique de tout bobo qui se respecte… Sauf que maintenant, maintenant, je connais Elmo!

Elmo et ses “tounes”! Non, mais avez-vous remarqué l’attitude de Mr. Taye?! Cool à souhait, même en compagnie d’un petit monstre de candeur couvert de poils de tapis usé! La mélodie qui se situe entre la piste de danse du club Med et un cours de salsa, les gestes troooop chouettes qui accompagnent les bruits de l’automobile pour vivre le concept à fond, la montée du party qui part par les pieds et qui finit dans notre tête (coudonc, j’ai comme une envie soudaine de donner de l’amour à mon prochain, moi là!)…  On ne peut faire autrement que de laisser la petite fille (ou le petit garçon) en nous se réveiller! Ne reste plus qu’à lui céder le plancher! “Tasse-toi, l’adulte sclérosé, m’en va conduire un char, là!”

Allez, un dernier “Beep! Beep! Beep! Beep! Beep! Beep!” avant de se laisser!

Pascale Clavel

Pascale est la maman de « Princesse-Petit-Chat» (4 ans) et de "Bébé-P'tit-Loup-d'Amour". Avant d'être leur maman, elle était enseignante de français et de littérature, mais elle a aussi eu de précieux moments avec les plus petits, à l'école primaire. Les mots et elle, c'est une grande histoire d'amour qui a officiellement pris son envol sur les bancs de l'Université de Montréal, en création littéraire...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email