Des romans coups de poing sur l’intimidation

J’ai dévoré les deux tomes de Victoire Divine, de véritables romans coups de poing nés de la plume vive et colorée d’Edith Kabuya.

Pour vous procurez les livres, il suffit de cliquer sur les images.

Ces romans parlent d’intimidation avec beaucoup d’audace et d’originalité. Nous sommes littéralement plongés dans une sorte de microcosme : un collège d’enseignement secondaire privé où fils et filles de PDG millionnaires ou de gens très fortunés côtoient les quelques chanceuses recrues qui étudient dans cet établissement huppé grâce à une bourse d’excellence scolaire. Lire la suite

Trois livres pour apprentis scientifiques

Il y a toutes sortes de lecteurs. C’est ce que mon expérience en enseignement m’a démontré. Un de mes petits défis persos, c’était de trouver le genre littéraire, le type de lecture qui plairait à chacun de mes élèves.

Je me suis rendu compte que certains accrochaient davantage quand ils apprenaient quelque chose, quand les pages étaient remplies de petits détails et d’informations en vrac à découvrir. J’avais devant moi de véritables petits chercheurs en herbes! Ils aimaient comprendre comment les choses et la nature fonctionnaient et c’est ça qui allumait une petite étincelle dans leurs yeux! Bien souvent, j’avais aussi affaire à d’éternels amoureux des animauxLire la suite

Il était 26 fois

20180927_112640

Avez-vous des abécédaires parmi vos livres jeunesse à la maison?

Ce n’est habituellement pas mon premier choix, car je penche davantage pour les histoires rocambolesques ou pleine de douceur qui nous bercent avec nos minis avant d’aller au lit…

Mais voilà que j’ai trouvé ce qu’il me faut pour combler mon désir d’aventures et de fous rires en même temps que l’exploration des lettres et des sons : “Il était 26 fois” de Karine Glorieux et Jacques Laplante (les éditions de la Bagnole)! Lire la suite

“Je suis belle”- Un livre pour déconstruire quelques stéréotypes sur la beauté

055A8852

“On a beau dire que la vraie beauté se trouve à l’intérieur… On a beau lire une tonne de statuts Facebook inspirant qui prêchent le Je-m’en-foutisme quant à l’apparence ou le poids de notre corps, reste que les stéréotypes sociaux ont la « couenne » dure. Et que notre vie de maman teintée de manque de sommeil, de (sur)charge mentale et de petits et gros drames du quotidien abîme cette belle confiance que l’on tente désespérément de cultiver et de transmettre à nos petites filles (et nos petits garçons, mais je parlerai des filles ici). Lire la suite