Le bulletin scolaire : questions, informations et actions!

Par Judith Cajelais de Edu GoPro

Comme beaucoup d’articles ont été faits sur le sujet, j’ai donc cherché ce qui avait déjà été dit pour ne pas avoir l’air de vous remâcher du déjà vu. 😉

En cherchant, je suis tombée sur un article un peu loufoque qui nommait les types de parents que l’on peut rencontrer lors des rencontres de bulletins!

L’anxieux, le découragé, le dépassé, le bavard, le pris par surprise (bonne ou moins bonne he ,he !) etc..

En continuant de fouiller, j’ai aussi trouvé le penchant pour les types de profs ! Cette fois, l’auteur avait donné un nom de totem pour chaque personnalité!

La mouette écartée pour la prof pas trop à son affaire et donc pas trop prête pour la rencontre, le Mulot fatiguant qui a tout préparé au quart de tour ou encore le Colibris intense qui parle tellement longtemps que sa file d’attente de parents va jusqu’au gymnase (au plus grand plaisir du prof d’éduc sans quoi il n’aurait pas autant de visiteurs !)

Bien que ces deux textes m’aient fait sourire et même rire, ils m’ont fait remarquer à quel point nous avons un besoin ou un réflexe de placer facilement des étiquettes sur les gens. C’est d’ailleurs souvent une habitude que l’on prend aussi pour interpréter le bulletin de nos enfants. Nous recevons leurs notes comme si elles définissaient un peu son avenir, alors qu’elles ne sont qu’un simple portrait, une image de l’état actuel de son parcours scolaire…

Alors comment y voir clair ? Quand faut-il s’inquiéter ? Comment se rassurer ? Et surtout, comment continuer de bien soutenir son enfant ?

Il faut tout d’abord se rappeler que les enfants sont en apprentissage. C’est une bonne chose de voir les signaux d’alerte qu’un bulletin ou la discussion avec l’enseignant.e peut nous envoyer, mais ce qui importe davantage est la façon dont nous réagirons à ceux-ci.

Un bulletin n’est pas une fatalité ou une sentence, il est une piste pour guider l’accompagnement que nous offrirons à notre enfant.

Comment tirer profit de la rencontre de parents et la remise de bulletins

La rencontre

C’est le moment de partager des informations utiles pour favoriser le plein potentiel de votre enfant.

  • Débuter en demandant les observations de l’enseignant.e avant les notes.

L’objectif étant de connaître la réalité de votre enfant en classe.

  • Être à l’écoute des commentaires de l’enseignant.e

L’objectif étant de voir comment vous pourriez travailler en collaboration avec celle-ci pour aider votre enfant.

  • Poser des questions à l’enseignant.e sur les moments forts de l’enfant en classe. L’objectif étant de miser sur ce qui fonctionne déjà pour aider là où ça va moins bien.

Ex.: Dans quelle matière sentez-vous qu’il est le plus intéressé ? À quel moment de la journée le sentez-vous plus engagé ? Quelle est l’approche à laquelle il réponds le plus ?

  • Pister l’enseignant.e sur les forces de votre enfant remarquées à la maison.

L’objectif étant d’aider l’enseignant.e à mieux connaître votre enfant.

Ex .: À la maison, je le sens plus engagé lorsque je lui fais quelques rappels ou lorsque je l’informe du délai qu’il a pour accomplir sa tâche.

  • Ensemble, définir des buts pour votre enfant.

L’objectif étant d’établir des moyens communs et propres à chacun des milieux pour accompagner votre enfant dans sa progression. (Voir les exemples un peu plus bas.)

Le bulletin

Pour bien lire et comprendre un bulletin, il faut mettre la note en contexte:

  • s’informer des connaissances évaluées

Est-ce que cette note concerne beaucoup de nouvelles connaissances ou plutôt des notions qui étaient en révision ? Ou encore, quelles connaissances ont affectées à la baisse la note de mon enfant (les nouvelles ou celles déjà vues plusieurs fois) ?

  • observer les écarts

Observer l’écart entre les notes de votre enfant entre chaque bulletin peut être beaucoup plus révélateur que de les comparer avec celles du groupe.

  • prendre en considération la réalité vécue

Plusieurs changements dans l’environnement de l’enfant peut également affecter ses résultats.(séparation des parents, changement d’enseignant.e, deuil etc…) Ceux-ci permettent donc de mieux comprendre certains changements au bulletin et doivent également être considérés pour le soutien à offrir à l’enfant.

Moyens à mettre en place pour l’accompagnement

Maintenant que nous avons plus d’informations sur le parcours scolaire de l’enfant, nous pouvons mieux choisir les façons de lui offrir notre soutien.

Pour y arriver, voici quelques réponses à vos principales questions.

Quand s’inquiéter ?

 Bien qu’un parent s’inquiète toujours, comment détecter les éléments où une action est requise plus rapidement.

  • Une baisse persistante dans les résultats
  • Des résultats inférieurs à 70% particulièrement dans les notions en révision
  • La répétition de mêmes difficultés
  • L’apparition de nouveaux comportements nuisibles à la concentration, la motivation et l’engagement de l’enfant

Comment se rassurer ?

 La meilleure façon de se rassurer sera toujours d’être présent et engagé dans le parcours scolaire de son enfant.

  • se présenter aux rencontres de parents
  • être à l’écoute et partager des informations avec l’équipe-école
  • demander de l’aide au besoin ( l’aide extérieure peut aider à réduire l’effet de stress causé par votre implication émotionnelle auprès de votre enfant ou encore vous apporter une expertise nécessaire pour l’aider à évoluer )
  • s’informer des services disponibles à l’école (aide aux devoirs, orthopédagogie, orthophonie etc…)

En résumé, la clé d’un bon accompagnement consiste à :

  • poser des questions
  • aller chercher de l’informations
  • poser des actions

Pour des exemples concrets, je vous prépare une vidéo, donc à bientôt!

L’avis de nos collaboratrices

Il n’y a pas que moi qui soit fan de littérature jeunesse, mes collaboratrices font aussi partie de la catégorie “dévoreuses de petits chef-d’oeuvre pour enfants!

Voilà la consigne toute simple que je leur avais transmise afin qu’elles nous parlent de quelques superbes livres faisant partie de la liste préliminaire du Prix des libraires du Québec :

“Dites-moi seulement, en quelques lignes, comment ces livres vous ont accrochées. Qu’est-ce que vous en retirez de particulier?”

Alors voili-voilà la belle mosaïque que cela a donné. Je n’ai même pas uniformisé le ton afin que cela reste authentique et pondu à chaud! Une collaboration avec la Biblairie GGC! Lire la suite

4 jouets pour 1-2 ans

Hiiiiiii! On a eu nos premiers flocons festifs et ça veut dire que novembre, sa grisaille et sa nature dégarnie vont se couvrir de blanc pour le plus grand plaisir de nos yeux… Comme vous le voyez, je fais partie de ces fans invétérées de Noël et de sa magie rassembleuse…

Lorsque Noël arrive, je sais aussi pertinemment qu’il est facile de se laisser disons, un peu trop emballer? C’est pourquoi j’ai envie cette année de bien cibler ce que je vous présenterai sur Un Autre Blogue de Maman, à commencer par les jeux et jouets pour nos petits minous. Lire la suite

Bricoler avec les dernières feuilles

Par Annabelle Carter Short

Même si l’automne a perdu son aspect coloré et éblouissant, il est encore temps de profiter des quelques feuilles qui jonchent le sol pour bricoler! Les idées ne manquent pas, mais nous en avons sélectionné quelques-unes que nous avons particulièrement appréciées pour vous inspirer. Chaque saison de l’année est une nouvelle opportunité pour développer la créativité des tout-petits!

  • Un joli hérisson avec des feuilles mortes

Pour réaliser cette petite décoration DIY, votre enfant aura besoin d’explorer votre jardin à la recherche de belles feuilles qui n’ont pas encore été trop abîmées par le froid.  😉 Une fois qu’il aura fait le tri pour garder les feuilles qu’il préfère, il peut enfin commencer son chef-d’œuvre. Peut-être qu’il aura besoin d’un peu d’aide pour dessiner la tête du hérisson sur du papier cartonné. Mais s’il peut se débrouiller seul, c’est tout à son honneur. Ensuite, il ne reste plus qu’à coller les feuilles sur la partie où devrait être le dos du hérisson pour représenter ses épines! Cela fera un très joli tableau à accrocher dans la chambre de votre enfant.

  • Un épouvantail

Je sais que l’Halloween est derrière nous, mais je n’ai jamais compris pourquoi on faisait disparaître ces sympathiques personnages si vite une fois le 31 octobre passé! Afin de créer un épouvantail avec votre enfant, il vous faut une poupée en chiffon qui traîne quelque part dans votre maison! C’est l’occasion de la transformer en une magnifique décoration. Les tout-petits pourront l’habiller avec des enveloppes d’épis de maïs séchées, des morceaux de tissu aux teintes chaudes, etc. Ici encore, l’imagination des enfants est la seule limite de leur création et pour apposer leur empreinte sur leur chef-d’œuvre, il n’y a rien de mieux que des autocollants décoratifs personnalisés avec leur prénom!

  • Un collage aux couleurs de l’automne

Rouge, orange, marron, jaune… Ce sont les couleurs de l’automne, des feuilles mortes emportés par le vent. Pourquoi ne pas en faire une œuvre d’art ? Votre enfant va sûrement adorer cette idée! Pour ce faire, donner lui du papier cartonné de la couleur souhaitée. Ensuite, il pourra ramasser toutes les plus belles feuilles qu’il peut trouver. Avec un peu de colle pour papier, il fera un superbe collage de feuilles mortes de toutes les couleurs et de formes différentes. Il reste encore beaucoup de jolies feuilles de chênes dans la nature en ce moment! Pour animer son tableau, il peut rajouter des dessins avec de la peinture ou coller d’autres petits objets de son choix : boutons, confettis…

  • La lanterne 

Voilà une merveilleuse idée que votre enfant se plaira à réaliser! Pascale en a fait à la maison, et elle a adoré! Encore une fois, les feuilles mortes du jardin trouveront leur place dans cette idée de bricolage DIY. Cette fois, votre mini doit coller les jolies feuilles sur la partie externe du bocal avec de la colle pour papier. Une fois que tout est bien sec, il peut attacher la ficelle ou les rubans sur le bord du bocal; c’est très décoratif et en plus, il pourra accrocher sa lanterne grâce à elle. La dernière étape nécessite l’aide d’un adulte : introduire la bougie dans le bocal et l’allumer. Et voilà ! Vous pourrez passer une fin d’automne agréable en attendant les “vraies” tempêtes de neige !

Grâce à toutes ces idées, vos enfants pourront s’occuper pendant les journées plus grises de novembre et vous aurez de belles décorations DIY dont vous pourrez fièrement orner votre maison-cocon!

Mon ami le TDAH…

brooke-cagle-336467-unsplashPar Josée Godbout de Drive Leadership and coaching

Il est 8 h 30 du matin. Je suis levée depuis 5 h 50. Et je m’installe pour déjeuner et amorcer ma journée. Je suis travailleur autonome, j’organise donc mon horaire comme je le veux en fonction des rencontres déjà prévues, mais pourtant, j’ai parfois l’impression que ce n’est pas tout à fait moi qui organise mon horaire…

Assise devant mon petit déjeuner vraiment super santé (que j’ai préparé avec amour à moi de moi), avec à mes côtés ma liste de points à aborder, je lutte contre le sentiment de culpabilité qui tente de m’envahir. Lire la suite