Des livres pour fêter l’Halloween!

20181018_142648J’adore l’Halloween! Cette fête rivalise de très près avec Noël chez nous, mais j’ai un faible pour cet engouement momentané, le temps d’une soirée où l’on se déguise et où l’on se promène dans le noir en faisant les fous! 😉

Fidèle à moi-même, je vous ai préparé une sélection d’albums choisis avec soin afin que vous ne soyez pas déçus dans vos préparatifs en attendant Madame Citrouille! Si vous êtes comme moi, vous aimez vous préparer le cœur avec vos minis plusieurs journées à l’avance et la littérature jeunesse s’avère un moyen tout indiqué pour le faire. Merci à la Biblairie GGC pour cette collaboration tant appréciée.

Si vous souhaitez vous procurer ces titres, il suffit de cliquer sur l’image. L’âge suggéré diffère d’une librairie à une autre et est mentionné à titre indicatif seulement.

Pour les bébés

Regarde la forêt, Emiri Hayashi, Éditions Nathan, collection Petit Nathan, classé 6 mois et plus

Eh oui, j’ai pensé à vos petites chauve-souris aussi avec un album d’éveil que j’adore! Comme toute cette collection, d’ailleurs… J’ai triché un peu, car on ne parle pas d’Halloween à proprement dit, mais plutôt de l’automne et de la nature qui se prépare à affronter l’hiver. Bien qu’on ne le perçoive pas toujours, les bébés sont très sensibles à leur environnement, à la faune et la flore qui les entourent et qu’ils ont du plaisir à découvrir par hasard où lors de délicieuses promenades en famille. Preuve à l’appui : Loulou était littéralement captivé par la chute des feuilles cette année et il me pointait de son doigt délicat tous ces coloris automnaux. Même chose pour les joyeux écureuils rencontrés ici et là en jouant dans les feuilles ou en poussette avec sa sœur…

Clin d’œil d’enseignante : Encore une fois, on applaudit le fait que ces albums présentent différentes textures à toucher pour nos petits cocos, des contrastes de couleurs vraiment attrayants tout en n’étant pas surstimulants (on privilégie le jaune et le orangé ici) ainsi que les personnages animaux mignons tout plein que l’enfant prend plaisir à découvrir… On a le droit d’arrêter la lecture, de le laisser tourner les pages, de lui permettre de transformer le livre en chapeau, car notre mini traverse une phase d’exploration dont la lecture en fait partie. 🙂

9782092581032_large


Pour les tout-petits

Rikki et Rouqui donnent un coup de main, Ruth Ohi, Éditions Scholastic Canada, classé 3-5 ans

J’ai choisi ce livre pour mon heure du conte du 5 octobre, spécial Halloween avec petit bricolage au café Les Z’Enfantillages grâce à mon alliée Joanie! Un beau clin d’œil à cette fête, puisqu’il y a une gentille petite chauve-souris dans l’histoire! C’est tout doux, rien pour effrayer les tout-petits! Rikki doit “partager” son ami et cela n’est pas facile du tout… Surtout quand un plus petit tout mignon vole la vedette… Mais quand ce plus petit vient vers vous et vous amadoue, on laisse de côté sa rancune et on comprend tout! Une adorable histoire sur l’amitié que l’on voudrait exclusive, comme à peu près tout lorsqu’on est enfant…

Clin d’œil d’enseignante : Je me suis amusée avec les enfants à faire le bruit de Scouic, la petite chauve-souris et ils ont tout de suite emboîté le pas! Autre fait intéressant : il est possible d’exercer la capacité d’anticipation des minis à la fin et leur faire deviner ce qui apparaît soudain dans le ciel, une fois la nuit tombée…

2576547-gf


Journal d’une sorcière, Valeria Davila, Monica Lopez, Laura Aguerreberre, Éditions Crackboom, classé 3-5 ans

Si vous souhaitez exploiter le thème des sorcières, monstres fantômes et Cie, cet album vous charmera à coup sûr et saura satisfaire vos envies d’aborder l’Halloween avec un grand H! Les illustrations caricaturales et rigolotes ajoutent une bonne dose d’humour à ce journal intime écrit par une sorcière! Les enfants qui entretiennent des peurs envers ces créatures un tantinet repoussantes apprendront vite à les voir sous un autre angle et à développer une certaine empathie à l’égard de la pauvre sorcière qui en a assez de jouer “la méchante”. Elle rêve de bons petits repas, de voyages, de mini jupes, d’un amoureux… Bien que le livre renferme quelques clichés, je l’ai trouvé des plus hilarants!

Clin d’oeil d’enseignante : L’amalgame texte-illustrations laisse place à interprétation. Voilà donc une belle occasion de poser des questions à notre enfant et de tester ses connaissances à propos des contes classiques! Par exemple, la sorcière traite Hensel et Gretel d’effrontés. On peut donc demander à notre coco d’expliquer pourquoi! Même chose lorsque l’on fait mention d’une princesse qui se serait piqué le doigt, ce qui aurait occasionné des ennuis à notre monstrueuse amie… Voyons voir si notre petit futé sait de quel conte il s’agit…

9782924786666_large


Pour les plus grands

Bob et son fantôme, Geneviève Côté, Éditions Scholastic Canada, classé 6-9 ans

Encore une fois ici, la créature de la nuit qui nous effraie devient vite notre ami! Bob, un petit garçon comme les autres, n’a pas reçu de chien pour son anniversaire, mais bien un fantôme! Il tente bien de lui apprendre des trucs de petit animal de compagnie, mais Toumou (le nom de son fantôme) ne coopère pas tellement… Et comme un animal domestique qui s’ennuie, Toumou se met à faire des bêtises, alors il mange tout ce qu’il trouve dans la maison, jusqu’à ce qu’il devienne énorme…

Ce qui m’a séduite en premier lieu, c’est l’humour bien présent dans cette histoire farfelue où l’on apprend les caractéristiques des fantômes à-travers l’incapacité de Toumou à correspondre à l’image du “bon chien de la famille”. Il a de la difficulté à s’asseoir, puisqu’il n’a pas de “pattes” ni même de corps… Il joue à cache-cache, mais comme il passe à-travers les objets, Bob n’aime pas tellement se faire surprendre constamment alors qu’il vaque tranquillement à ses occupations… Un livre sur la différence et sur ce qui nous rend si unique.

Clin d’œil d’enseignante : Cet album permet lui aussi de faire appel à la capacité d’anticipation de nos enfants. Qu’advient-il de Bob alors que Toumou a tout avalé dans la maison et qu’on le voit s’approcher de lui en ouvrant grand la bouche? Aussi, pourquoi ne pas demander à nos minis ce qu’ils pensent du prénom du petit fantôme. Cela les amènera à faire des liens entre l’apparence de ce dernier (un drap souple, tout mou) et cet amusant prénom. Pourquoi ne pas terminer en discutant avec nos enfants des avantages d’avoir à la maison un tel compagnon. Que feraient-ils, eux, avec un ami fantôme qui brille dans le noir et qui vole? 🙂

9781443138987_large


Le vampire qui aimait le lait, Jean-Pierre Davidts et Josée Bisaillon, Éditions Les 400 coups, classé 6- 9 ans

Ô que j’ai un immense coup de cœur pour cet album que ma collaboratrice Caroline m’a fait découvrir! Probablement parce qu’encore une fois, un vampire qui est allergique au sang et qui préfère le lait, ce n’est plus bien effrayant pour nos minis! On apprivoise les peurs, une histoire à la fois et quand vient le temps d’éteindre la lumière, envolées, les méchantes “idées noires”! Même les plus grands tremblent parfois devant une ombre impressionnante ou un placard entrouvert la nuit venue… Les enfants allergiques aux produits laitiers ou à autre chose s’identifieront également rapidement au personnage et auront l’impression qu’on pense à eux!

Je craque, entre autres, pour la constante référence dans le texte au lait et à ses délicieux dérivés… D’abord et avant tout parce que tous ces jeux de mots sont très drôles! Ainsi, le fameux vampire allergique se nomme compte Draculait ( au lieu de Dracula) et il vit dans la capitale de Pistachamande (qui évoque la crème glacée) du pays de Glassalavanie (au lieu de la Transylvanie)! Pour effrayer le vampire, on utilise un fromage qui pue et non de l’ail! Et, dans quoi dort notre ami? Non pas dans un cercueil, mais bien un congélateur avec des petits pots de yogourt pour satisfaire ses fringales nocturnes!!

Les illustrations à l’aspect vieillot me rappelle la Renaissance et le nom des personnages ainsi que leur apparence, la Commedia dell’ Arte et le théâtre de rue avec les savants et les docteurs experts à la fois de tout et de rien. Par exemple, lorsqu’on trouve des trous dans les cartons de lait, on fait appel à un docteur spécialisé en… trous qui utilise un troumètre pour les mesurer!

Clin d’oeil d’enseignante : Voilà une belle occasion de faire une petite recherche sur les vampires ou le compte Dracula en empruntant des livres à la bibliothèque. Que ce soit en classe ou à la maison, le parallèle entre les “vrais vampires” et le compte Draculait risque d’être des plus amusants à faire…

9782895403098_large (1)


Autres suggestions fabuleuses…

Le rat, Elise Gravel, Éditions la courte échelle, pour les 6-9 ans

Dans sa collection Les petits dégoûtants, Elise Gravel nous donne une foule de renseignements utiles et instructifs sur toutes ces petites bestioles habituellement classées dans la catégorie des indésirables. Humour garanti avec un univers rempli de gags de cette auteure québécoise que l’on connaît si bien.

9782896956937_large (1)


La sorcière aux doigts de fée, Marie Zimmer et Mylène Rigaudie, Éditions l’Élan Vert, classé 6-9 ans

Une sorcière chapelière et designer qui fait la joie de ces dames coquettes? Oui, ça se peut! Mais comme elle utilise la fourrure des rats pour fabriquer ses magnifiques créations, il est normal que la gent trotte-menu se rebelle un jour et tente de saboter les plans de Milène Mikoton! Cette histoire des plus hilarantes regorge de jeux de mots. Combien de fois retrouve-t-on le mot “rat” dans ce livre? Voilà un beau défi à lancer à notre enfant s’il est habile lecteur… ou même en classe! 😉

9782844553522_large


Le jour où j’ai rencontré le monstre, Céline Claire et Barroux, Éditions circonflexe, classé 6-9 ans

Un monstre comme ami? Ô que oui! Et comme c’est drôle quand un petit garçon semble être davantage effrayé par les araignées que par cette gigantesque bête à poils! Et que dire de ses parents qui n’y voient que du feu jusqu’au jour où… Un beau clin d’œil à l’univers dépeint dans le célèbre film “Monster Inc.” de Disney…

2379988-gf

Joyeuse Halloween avec vos petites citrouilles d’amour!

Pascale xx

Pour d’autres suggestions lecture, on lit :

Livres chouchous 0-5 ans

Pour suivre Pascale Clavel et son équipe sur Instagram, c’est ici !

Il était 26 fois

20180927_112640

Avez-vous des abécédaires parmi vos livres jeunesse à la maison?

Ce n’est habituellement pas mon premier choix, car je penche davantage pour les histoires rocambolesques ou pleine de douceur qui nous bercent avec nos minis avant d’aller au lit…

Mais voilà que j’ai trouvé ce qu’il me faut pour combler mon désir d’aventures et de fous rires en même temps que l’exploration des lettres et des sons : “Il était 26 fois” de Karine Glorieux et Jacques Laplante (les éditions de la Bagnole)! Lire la suite

Frida, c’est moi

DSC07741

Tel que promis, je vous reviens avec un album sublime : Frida, c’est moi, de Sophie Faucher et Cara Carmina !

À lire : Une fête haute en couleurs

C’est fou comme les livres peuvent nous toucher chacun à leur manière ! Au-delà de la dimension pédagogique, j’ai vraiment l’impression que le livre “fait pour nous” est celui qui nous parle, qui nous plonge dans la réflexion une fois la dernière page lue… Les albums jeunesse sont merveilleux, autant pour nous, adultes, que pour nos enfants, puisque l’amalgame des illustrations et de l’histoire transmet quelque chose de bien particulier, voire de plus puissant que lorsque nous sommes laissés à nous-mêmes devant un livre “nu” de couleurs ou d’esquisses auxquelles s’accrocher… Du moins, c’est mon humble avis ! 😉 Lire la suite

Le cadeau de “prof” parfait!

Oups... Désolée pour la petite faute (cannelle)! Je cours partout!

Oups… Je suis certaine que vous me pardonnerez cette petite faute (cannelle)! Je cours partout!

Par Solaine Lagacé

Est-ce que je suis la seule à être très mal organisée dans la vie en général? Avez-vous déjà terminé tous vos achats de Noël? Moi… Non. Même si Noël est ma fête préférée de toute l’année, je suis toujours à la dernière minute pour mes cadeaux, que ce soit pour mes enfants, mon mari, l’éducatrice ou les enseignantes. On pourrait penser qu’une fille qui décore son sapin le premier novembre (oui, oui!) est à son affaire et a fait ses achats en juillet, mais non, même pas!

Lire la suite