Des livres pour fêter l’Halloween!

J’adore l’Halloween! Cette fête rivalise de très près avec Noël chez nous, mais j’ai un faible pour cet engouement momentané, le temps d’une soirée où l’on se déguise et où l’on se promène dans le noir en faisant les fous! Cette année, ce sera un peu particulier, mais on va y aller avec une fête gourmande déguisés et une chasse aux bonbons dans la cour!

Fidèle à moi-même, je vous ai préparé une sélection d’albums choisis avec soin afin que vous ne soyez pas déçus dans vos préparatifs en attendant Madame Citrouille! Si vous êtes comme moi, vous aimez vous préparer le cœur avec vos minis plusieurs journées à l’avance et la littérature jeunesse s’avère un moyen tout indiqué pour le faire. Merci à la Biblairie GGC pour cette collaboration tant appréciée.

Si vous souhaitez vous procurer ces titres, il suffit de cliquer sur l’image. L’âge suggéré diffère d’une librairie à une autre et est mentionné à titre indicatif seulement.

Pour les tout-petits

1.Regarde la forêt, Emiri Hayashi, Éditions Nathan, collection Petit Nathan, classé 6 mois et plus

Eh oui, j’ai pensé à vos petites chauve-souris aussi avec un album d’éveil que j’adore! Comme toute cette collection, d’ailleurs… J’ai triché un peu, car on ne parle pas d’Halloween à proprement dit, mais plutôt de l’automne et de la nature qui se prépare à affronter l’hiver. Bien qu’on ne le perçoive pas toujours, les bébés sont très sensibles à leur environnement, à la faune et la flore qui les entourent et qu’ils ont du plaisir à découvrir par hasard où lors de délicieuses promenades en famille. Preuve à l’appui : Loulou était littéralement captivé par la chute des feuilles cette année et il me pointait de son doigt délicat tous ces coloris automnaux. Même chose pour les joyeux écureuils rencontrés ici et là en jouant dans les feuilles ou en poussette avec sa sœur…

Clin d’œil d’enseignante : Encore une fois, on applaudit le fait que ces albums présentent différentes textures à toucher pour nos petits cocos, des contrastes de couleurs vraiment attrayants tout en n’étant pas surstimulants (on privilégie le jaune et le orangé ici) ainsi que les personnages animaux mignons tout plein que l’enfant prend plaisir à découvrir… On a le droit d’arrêter la lecture, de le laisser tourner les pages, de lui permettre de transformer le livre en chapeau, car notre mini traverse une phase d’exploration dont la lecture en fait partie. 🙂

9782092581032_large

2. Léon, les déguisements, Annie Groovie, éditions Presses aventures, 12 mois et plus

Un livre très mignon et tout carton pour se familiariser avec les déguisements en compagnie de nos petits choux! Des structures de phrases simples et un procédé de répétition favorisent l’anticipation chez nos loulous et le plaisir de lire et de découvrir. Les pages se rabattent et sont séparées en deux parties pour déguiser Léon; on essaie alors de deviner le costume à venir, le temps de tourner le rabat… Il s’agit presque d’un livre-jeu, ce qui est toujours gagnant avec les cocos.

3. Zac et Zazou fêtent l’Halloween, Lucie Papineau, Julie Cossette, éditions Auzou, 2 ans et plus

Cette collection, c’est vraiment un baume sur le cœur! Si vous étiez un peu déçus des séries qui touchaient le quotidien des enfants dans un contexte européen plutôt que québécois, vous serez comblés avec Zac et Zazou! La garderie plutôt que la crèche, la cabane à sucre, les pissenlits… Tout y est! Dans cette histoire, c’est la mamie de Zac et Zazou qui vit les préparatifs avec eux, mais aussi qui fait la tournée des bonbons! Parce que oui, c’est parfois la réalité de plusieurs parents de travailler tard le jour de l’Halloween ou même de rester à la maison pour donner les bonbons aux enfants. 🙂

4- Je suis terrible, Elise Gravel, éditions la courte échelle, 2 ans et plus

Un des préférés de Loulou, mais aussi de Chacha!  Quand mon petit minou avait commencé “la peur des monstres et des fantômes”, j’ai été très heureuse d’avoir ce tout carton sous la main! Et qui d’autre qu’Elise Gravel peut rendre les bibittes et autres affreux sympathiques aux yeux des enfants, je me le demande!? 😉

Le monstre que l’on nous présente ici a l’air charmant en même temps qu’il est repoussant. La petite histoire veut qu’il tente de faire peur à une petite fille qui se promène seule avec son chien en forêt (qui dit mieux comme contexte effrayant?).

La fillette, quant à elle, reste de marbre devant les tentatives désespérées du pauvre monstre pour la faire crier et s’enfuir. Le renversement carnavalesque qu’on aime bien : la petite fille  trouve la créature mignonne et lui donne même un gros câlin pour la réconforter! 🙂

5- Bonne nuit petit monstre vert, Ed Emberly, éditions kaléidoscope, classé 2-7 ans

Cet album est trop chou! Et j’ai un petit faible pour cette version moins effrayante de “Va-t’en, Grand Monstre Vert”! Même s’il peut être amusant de jouer à avoir peur… 😉

Ce qui est merveilleux dans ce livre, c’est que ce petit monstre tout doux, tout souriant, apparaît devant nos yeux graduellement; chaque fois que l’on tourne une page, une nouvelle partie de son visage se révèle. Vive les livres aux pages “trouées” et aux découpes originales!

Il va sans dire que ce titre représente un excellent moyen de solliciter les aptitudes langagières des tout-petits en apprenant une foule de nouveaux adjectifs (de couleurs, en l’occurrence)!

6- Galette se déguise pour l’Halloween, Lina Rousseau, Marie-Claude Favreau, Dominique et Compagnie, 18 mois et plus

Galette ne sait pas trop comment se déguiser pour l’Halloween. Il cherche dans son encyclopédie pour trouver une idée géniale et avoir le plus beau des costumes.

Pourquoi on aime :

  1. Parce que ce petit livre représente bien ce qui se passe dans la tête de nos petits amours à l’approche de l’Halloween! Tout le monde sait que, pour eux, cette fête, c’est du sérieux et le bonheur est en grande partie dans les préparatifs! Le choix du costume en est un de la plus haute importance, parce que tout est permis pour une fois, ou presque… Et aussi parce que c’est de cette façon que nos enfants expriment leur personnalité, s’affirment dans leur identité et exploitent leur créativité.
  2. Parce que les rimes sont franchement amusantes! On peut demander à l’enfant d’identifier le son qui se répète et de trouver d’autres mots dans lesquels on peut “l’entendre”.
  3. Parce que c’est toute une leçon de vocabulaire pour nos tout-petits! On apprend de nouveaux mots  (corsaire, mousquetaire, vétérinaire…) à l’aide des images. On se questionne sur le sens de chacun, on teste nos connaissances. On peut ensuite faire “exprès” de les utiliser dans nos jeux de la journée.

Pour les plus grands

7-Rikki et Rouqui donnent un coup de main, Ruth Ohi, Éditions Scholastic Canada, classé 3-5 ans

J’ai déjà lu ce livre pour mes heures du conte spécial Halloween dans les cafés amis des enfants! Un beau clin d’œil à cette fête, puisqu’il y a une gentille petite chauve-souris dans l’histoire! C’est tout doux, rien pour effrayer les tout-petits! Rikki doit “partager” son ami et cela n’est pas facile du tout… Surtout quand un plus petit tout mignon vole la vedette… Mais quand ce plus petit vient vers vous et vous amadoue, on laisse de côté sa rancune et on comprend tout! Une adorable histoire sur l’amitié que l’on voudrait exclusive, comme à peu près tout lorsqu’on est enfant…

Clin d’œil d’enseignante : Je me suis amusée avec les enfants à faire le bruit de Scouic, la petite chauve-souris et ils ont tout de suite emboîté le pas! Autre fait intéressant : il est possible d’exercer la capacité d’anticipation des minis à la fin et leur faire deviner ce qui apparaît soudain dans le ciel, une fois la nuit tombée…

2576547-gf

8- Un habit pour Oscar, Charles le Prévost et Camille Pomerlo, éditions les 400 coups, dès 3 ans

Un album sympathique aux pages cartonnées qui nous raconte l’histoire d’Oscar et de Francis, deux petits fantômes qui jouent à cache-cache. Encore une fois, on satisfait la curiosité des minis quant aux créatures et aux phénomènes surnaturels en entrant dans leur univers. On démystifie le tout et on découvre de manière ludique que les fantômes peuvent aussi être tout nus quand ils perdent leur drap, qu’ils prennent leur douche, se déguisent (s’habillent)… De quoi atténuer solidement les peurs de nos cocos par un processus d’identification loufoque et efficace! 🙂

9- Booh! Le livre qui fait le plus peur au monde, Antonin Louchard, Seuil Jeunesse, 5 ans et plus

Ce livre me fait beaucoup penser à “Je suis terrible” d’Elise Gravel, car le petit fantôme tente de faire peur au lecteur à chaque page en faisant toutes sortes de simagrées hilarantes, mais sans succès. La chute se veut aussi très drôle… Le pouvoir est renversé dans cette dynamique de la peur; c’est l’enfant qui domine et non la vilaine créature. 🙂

10-Journal d’une sorcière, Valeria Davila, Monica Lopez, Laura Aguerreberre, Éditions Crackboom, classé 3-5 ans

Si vous souhaitez exploiter le thème des sorcières, monstres fantômes et Cie, cet album vous charmera à coup sûr et saura satisfaire vos envies d’aborder l’Halloween avec un grand H! Les illustrations caricaturales et rigolotes ajoutent une bonne dose d’humour à ce journal intime écrit par une sorcière! Les enfants qui entretiennent des peurs envers ces créatures un tantinet repoussantes apprendront vite à les voir sous un autre angle et à développer une certaine empathie à l’égard de la pauvre sorcière qui en a assez de jouer “la méchante”. Elle rêve de bons petits repas, de voyages, de mini jupes, d’un amoureux… Bien que le livre renferme quelques clichés, je l’ai trouvé des plus hilarants! Il existe une collection complète de créatures repoussantes du genre chez Crackboom, alors si vous aimez la formule, je vous recommande chaudement de récidiver.

Clin d’oeil d’enseignante : L’amalgame texte-illustrations laisse place à interprétation. Voilà donc une belle occasion de poser des questions à notre enfant et de tester ses connaissances à propos des contes classiques! Par exemple, la sorcière traite Hensel et Gretel d’effrontés. On peut donc demander à notre coco d’expliquer pourquoi! Même chose lorsque l’on fait mention d’une princesse qui se serait piqué le doigt, ce qui aurait occasionné des ennuis à notre monstrueuse amie… Voyons voir si notre petit futé sait de quel conte il s’agit…

9782924786666_large

11-Bob et son fantôme, Geneviève Côté, Éditions Scholastic Canada, classé 6-9 ans

Encore une fois ici, la créature de la nuit qui nous effraie devient vite notre ami! Bob, un petit garçon comme les autres, n’a pas reçu de chien pour son anniversaire, mais bien un fantôme! Il tente bien de lui apprendre des trucs de petit animal de compagnie, mais Toumou (le nom de son fantôme) ne coopère pas tellement… Et comme un animal domestique qui s’ennuie, Toumou se met à faire des bêtises, alors il mange tout ce qu’il trouve dans la maison, jusqu’à ce qu’il devienne énorme…

Ce qui m’a séduite en premier lieu, c’est l’humour bien présent dans cette histoire farfelue où l’on apprend les caractéristiques des fantômes à-travers l’incapacité de Toumou à correspondre à l’image du “bon chien de la famille”. Il a de la difficulté à s’asseoir, puisqu’il n’a pas de “pattes” ni même de corps… Il joue à cache-cache, mais comme il passe à-travers les objets, Bob n’aime pas tellement se faire surprendre constamment alors qu’il vaque tranquillement à ses occupations… Un livre sur la différence et sur ce qui nous rend si unique.

Clin d’œil d’enseignante : Cet album permet lui aussi de faire appel à la capacité d’anticipation de nos enfants. Qu’advient-il de Bob alors que Toumou a tout avalé dans la maison et qu’on le voit s’approcher de lui en ouvrant grand la bouche? Aussi, pourquoi ne pas demander à nos minis ce qu’ils pensent du prénom du petit fantôme. Cela les amènera à faire des liens entre l’apparence de ce dernier (un drap souple, tout mou) et cet amusant prénom. Pourquoi ne pas terminer en discutant avec nos enfants des avantages d’avoir à la maison un tel compagnon. Que feraient-ils, eux, avec un ami fantôme qui brille dans le noir et qui vole? 🙂

9781443138987_large

12-Le vampire qui aimait le lait, Jean-Pierre Davidts et Josée Bisaillon, Éditions Les 400 coups, classé 6- 9 ans

Ô que j’ai un immense coup de cœur pour cet album que ma collaboratrice Caroline m’a fait découvrir! Probablement parce qu’encore une fois, un vampire qui est allergique au sang et qui préfère le lait, ce n’est plus bien effrayant pour nos minis! On apprivoise les peurs, une histoire à la fois et quand vient le temps d’éteindre la lumière, envolées, les méchantes “idées noires”! Même les plus grands tremblent parfois devant une ombre impressionnante ou un placard entrouvert la nuit venue… Les enfants allergiques aux produits laitiers ou à autre chose s’identifieront également rapidement au personnage et auront l’impression qu’on pense à eux!

Je craque, entre autres, pour la constante référence dans le texte au lait et à ses délicieux dérivés… D’abord et avant tout parce que tous ces jeux de mots sont très drôles! Ainsi, le fameux vampire allergique se nomme compte Draculait ( au lieu de Dracula) et il vit dans la capitale de Pistachamande (qui évoque la crème glacée) du pays de Glassalavanie (au lieu de la Transylvanie)! Pour effrayer le vampire, on utilise un fromage qui pue et non de l’ail! Et, dans quoi dort notre ami? Non pas dans un cercueil, mais bien un congélateur avec des petits pots de yogourt pour satisfaire ses fringales nocturnes!!

Les illustrations à l’aspect vieillot me rappelle la Renaissance et le nom des personnages ainsi que leur apparence, la Commedia dell’ Arte et le théâtre de rue avec les savants et les docteurs experts à la fois de tout et de rien. Par exemple, lorsqu’on trouve des trous dans les cartons de lait, on fait appel à un docteur spécialisé en… trous qui utilise un troumètre pour les mesurer!

Clin d’oeil d’enseignante : Voilà une belle occasion de faire une petite recherche sur les vampires ou le compte Dracula en empruntant des livres à la bibliothèque. Que ce soit en classe ou à la maison, le parallèle entre les “vrais vampires” et le compte Draculait risque d’être des plus amusants à faire…

9782895403098_large (1)

13- Le rat, Elise Gravel, Éditions la courte échelle, pour les 6-9 ans

Dans sa collection Les petits dégoûtants, Elise Gravel nous donne une foule de renseignements utiles et instructifs sur toutes ces petites bestioles habituellement classées dans la catégorie des indésirables. Humour garanti avec un univers rempli de gags de cette auteure québécoise que l’on connaît si bien. Nos préférées en plus de celui-ci? Le ver de terre et l’araignée!

9782896956937_large (1)

14-La sorcière aux doigts de fée, Marie Zimmer et Mylène Rigaudie, Éditions l’Élan Vert, classé 6-9 ans

Une sorcière chapelière et designer qui fait la joie de ces dames coquettes? Oui, ça se peut! Mais comme elle utilise la fourrure des rats pour fabriquer ses magnifiques créations, il est normal que la gent trotte-menu se rebelle un jour et tente de saboter les plans de Milène Mikoton! Cette histoire des plus hilarantes regorge de jeux de mots. Combien de fois retrouve-t-on le mot “rat” dans ce livre? Voilà un beau défi à lancer à notre enfant s’il est habile lecteur… ou même en classe! 😉

9782844553522_large

15- Le jour où j’ai rencontré le monstre, Céline Claire et Barroux, Éditions circonflexe, classé 6-9 ans

Un monstre comme ami? Ô que oui! Et comme c’est drôle quand un petit garçon semble être davantage effrayé par les araignées que par cette gigantesque bête à poils! Et que dire de ses parents qui n’y voient que du feu jusqu’au jour où… Un beau clin d’œil à l’univers dépeint dans le célèbre film “Monster Inc.” de Disney…

2379988-gf

16- Glouton, la chasse au monstre, Emma Yarlett, les éditions Grund, à partir de 3 ans

Bien que l’âge minimum recommandé soit de 3 ans, je vous conseille la lecture de cet album pour les minis de 6-7 ans Pourquoi? Parce qu’ils seront plus à même de comprendre les gags qui se trouvent à l’intérieur, mais aussi l’univers présenté qui dépeint le monde livresque à travers les divers types de livres. Il s’agit du troisième titre d’une même collection qui jouit d’une très grande popularité auprès des jeunes lecteurs!

Et on comprend pourquoi, puisqu’on raconte l’histoire d’un petit monstre dévoreur de livres qui grignote des pages en guise de petits encas, mais pas seulement… Il crée cette fois toute une pagaille dans l’encyclopédie du jeune garçon, puis de son abécédaire et ainsi de suite! Les illustrations colorées, le graphisme varié et tous ces trous, découpes et rabats à manipuler en font un véritable trésor…

17- Cher monstre, Emma Yarlett, éditions Albin Michel Jeunesse, dès 6 ans

Décidément, cette autrice prolifique semble apprécier la compagnie des petits monstres quand elle se met à créer des histoires! Ici, on est plongé dans le scénario typique du monstre dévoreur d’enfants, mais version sympathique (quand même!) Ce qui est amusant, c’est que l’enfant capturé n’a pas de prénom; on l’appelle “le petit dîner”. Réduit à l’état de vulgaire nourriture, le petit garçon saura toutefois conquérir le cœur (tendre?) du monstre qui, en même temps que lui, retrouvera un visage plus humain en se faisant un ami…

Comme il s’agit d’une histoire de grand festin où le monstre envoie une série d’invitations à ses amis, notre enfant pourra s’amuser à ouvrir les lettres (en manipulant les rabats) de ces derniers qui répondent à l’invitation. Chaque page devient alors un enchantement pour les yeux et offre un deuxième niveau de lecture pour lire en duo avec votre enfant! Recettes tantôt gourmandes, tantôt diaboliques en prime à l’intérieur de la couverture! 🙂

Petite confession en passant : j’ai tellement aimé cette histoire que je l’ai racontée sur ma chaîne YouTube dans le cadre de mes heures du conte en ligne avec autorisation de l’éditeur! Pour vous abonner à ma chaîne et ne rien manquer de mon contenu vidéo en littérature jeunesse, c’est ici!

18- El Kapoutchi, les bonbons maléfiques, Pascale Richard, Alexandre Courteau, Baptiste Amsallem, les éditions de la Bagnole, 5 ans et plus

Nées sous forme de balados diffusés sur ICI Radio-Canada Première, les histoires d’El Kapoutchi sont tout simplement hilarantes! Lorsque j’ai reçu le premier tome de l’éditeur, je me suis empressée de le lire comme une enfant qui se serait jeté sur… un plat de bonbons!

Justement, cette histoire pleine d’humour et de rebondissements est trop parfaite pour l’Halloween! Le méchant El Kapoutchi, un mécréant-pas-vraiment-vilain et caricatural à souhait, désire créer des bonbons diaboliques afin d’embêter les enfants pour l’Halloween. Il fait donc appel à trois sorcières en passant une annonce sur Internet (bonjour la génération d’enfants techno!) et leur offre un laboratoire sur un plateau d’argent afin de mettre en oeuvre son plan machiavélique… Mais, vous vous doutez bien que cela ne tournera pas comme prévu! 😉 Malgré le fait que ce titre soit classé 5 ans et plus, je vous dirais davantage 8-9 ans et plus, car ma grande de 6 ans a eu un peu peur d’El Kapoutchi…

On aime : les illustrations vraiment trop drôles, le style bande dessinée et le graphisme dynamique qui va avec, les dialogues calqués sur l’oral qui font sourire, le personnage principal à la fois repoussant et attachant… Et bien plus encore! Un incontournable, vraiment.

19-Les fables extravagantes de Conrad le corbeau, Pierrette Dubé, Audrey Malo, éditions les 400 coups, dès 7 ans

J’ai choisi ce titre qui m’a séduite par sa grande originalité! Tout d’abord, puisqu’il s’agit de 10 fables mettant en vedette des animaux connus des enfants. Les fables ne sont pas tellement abordées avec les minis et très peu d’auteurs jeunesse choisissent cette voie…

Le lien avec l’Halloween? Le narrateur n’est nul autre qu’un corbeau qui se plaint un tantinet d’être incompris, surtout par un certain monsieur Lafontaine… 😉

Bref, après avoir fait la connaissance d’Albert le dromadaire, Fernande la fourmi, Marcel le mouton et ainsi de suite, nos cocos pourront ainsi méditer sur la morale de chacune de ces petites histoires qui, ma foi, font parfois appel à leur quotidien, à celui de leurs parents ou d’autres adultes qui les entourent.

Une mention aussi toute spéciale pour les truculents jeux de mots qui rendent la lecture encore plus agréable et captivante et qui tombent pile poil dans le style d’humour apprécié des enfants…

20- La bête à 4 z’yeux, Caroline Merola, Édito Jeunesse, 4 ans et plus

La bête à 4 z’yeux de Caroline Merola, c’est un livre  vraiment très drôle! Voilà ce que j’avais envie de vous dire avant toute chose!

La trame narrative est un doux prétexte pour s’amuser avec les mots et rire d’une situation loufoque : les animaux de la forêt entendent une conversation “entre les branches” et transmettent maladroitement le message à leurs compagnons. Une rumeur circule alors dans la forêt : une vilaine bête à 4 z’yeux se promène alors qu’il n’en est rien!

J’ai tout de suite été conquise par cette manière de jouer avec le langage et ses fonctions. Un mot en devient un autre dans le fameux “jeu du téléphone”! Les enfants raffolent de ce type d’humour, puisqu’il sont encore dans cette phase d’exploration et de découverte du monde par la langue et ses singularités. On change un mot par un autre à la sonorité similaire et… fous rires garantis! J’adorais le faire avec mes “première année” quand j’enseignais au primaire.

Eh oui! Le langage est source de malentendus. Surtout si chacun y met son grain de sel pour rendre l’histoire encore plus captivante… Parce qu’il n’y a rien comme un récit croustillant, une anecdote rocambolesque pour devenir soudainement le roi de la soirée… ou de la cours de récréation! 🙂

En d’autres mots, cet album permet à nos petits coquins de se familiariser avec le concept de la rime et de comprendre qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on raconte! Exercer son libre-arbitre, développer son sens critique, n’est-ce pas un merveilleux apprentissage à faire dès le plus jeune âge?

Si vous aimez le style de l’autrice, Caroline Merola est passée maître dans l’art d’écrire des histoires où les plus petits et les plus faibles l’emportent sur les monstres grâce à leur intelligence! Demandez d’autres titres de cette belle personne à votre libraire, vous ne serez pas déçus! 🙂

21- Je veux un monstre, Elise Gravel, éditions Scholastic, 4 ans et plus

Une petite fille aimerait avoir un monstre comme animal de compagnie. On peut facilement faire le parallèle avec nos enfants s’ils souhaitent avoir un chien ou un chat, par exemple. Avoir un monstre, ça demande des soins et on doit prendre ses responsabilités pour s’en occuper! Encore une fois, Elise Gravel sait comment rendre les créatures repoussantes adorables dans cette histoire colorée et rafraîchissante.

De plus, vous reconnaîtrez son humour près des enfants avec des gags pipi, caca, pet et apprécierez son style hybride à cheval entre l’album et la bande dessinée qui, avec ses nombreuses bulles de dialogues, offre un deuxième niveau de lecture pour lire ce livre en duo. Il en est de même pour les nombreuses onomatopées à la typographie attrayante pour les jeunes lecteurs. Pour couronner le tout, l’autrice pose directement des questions aux enfants afin de rendre l’expérience encore plus interactive.

22 – Sacrées Sorcières, pénélope Bagieu, Gallimard Jeunesse, 7 ans et plus

Si vous avez aimé le film de notre enfance réalisé par Nicolas Roeg à partir du conte noir de Roald Dalh, vous allez adorer cette bande dessinée du même titre! Et c’est merveilleux de faire découvrir cette histoire à nos propres enfants alors qu’elle nous a tant plu!

Ce conte regorge de personnages qui se prêtent divinement bien au monde de la bande dessinée. J’ai particulièrement apprécié celui de la grand-mère qui n’a pas froid aux yeux et qui ne semble pas faire des bonnes manières sa priorité! Sa physionomie me rappelle un peu la vieille dame des Triplettes de Belleville; une agréable caricature qu’on aime bien retrouver et  une figure drôle (parce que tout en contrastes) qui plaît toujours. 😉

L’habile utilisation des plans et des angles de vue dans la B.D. rendent également cette lecture des plus dynamiques et captivantes.

Pour la petite histoire, c’est bien le film où le jeune garçon se fait transformer en souris dans un prestigieux hôtel; il décidera de concocter un plan avec sa grand-mère pour détruire toutes les sorcières d’Angleterre en leur administrant leur propre potion! Ça y est, ca vous revient? 😉

23- Rosita, la lapine qui n’avait même pas peur, Cara Carmina, Les Malins, 6 ans et plus

Je suis une très, très grande fan de la collection Les lapins Malins de Cara Carmina! Tout d’abord, parce qu’elle aborde avec beaucoup de doigté les problématiques liées à l’enfance, toujours avec un personnage central. Cette fois-ci, nous rencontrons Rosita, la cousine de Pauline qui vient lui rendre visite en débarquant tout droit du Mexique! Elle découvrira l’Halloween avec Pauline et, de son côté, l’initiera à la fête de el dia de los muertos (le jour des morts). Pendant son passage chez sa cousine, des lapins “pas fins” se moqueront d’elle parce qu’elle a eu peur du costume de Théodore, un ami de Pauline…

On découvrira avec cette sympathique brochette de personnages lapins que tout le monde a des peurs et que c’est normal! Le illustrations remplies de petits détails et de mots qui font sourire offrent, à chaque page, un magnifique tableau aux traits abondants et aux couleurs justes et précises. L’amalgame du noir et blanc et la couleur permettent de faire ressortir les personnages tout en permettant au décor de se révéler… Une collection a suivre!

24- Où est Bouh?, Ben Clanton, Éditions Scholastic, 2 ans et plus

Bouh est un petit fantôme et le nouveau du groupe. Comme tout le monde, il veut se faire des amis, mais comme il est un fantôme, il ne peut jouer à aucun des jeux auxquels se livrent ses camarades non-fantômes… Bouh est triste et disparaît… Mais voilà que ses amis jouent à la cachette et trouvent que Bouh est justement le meilleur à ce jeu! Comme quoi, on a tous un talent et des ressources pour faire partie d’un groupe!

25- Grognonstein, Samantha Berger, Dan Santat, Éditions Scholastic, 5 ans et plus

Ce personnage fait bien rire ma Chacha! On fait le parallèle entre le célèbre Frankenstein et les enfants grincheux qui font des crises! Un peu comme s’ils se transformaient en monstres le temps d’exprimer leur… désaccord? Leur frustration? Bref, on aime Grognonstein, même s’il est parfois… Grognonstein. 😉

26- Anne pourrie : la sorcière sous ton lit, Emilie Chazerand, Gérald Gerlais, éditions Gautier-Languereau, 6 ans et plus

Une sorcière? Sous ton lit? Oui, mais malgré son apparence répugnante, Anne Pourrie est très attachante! Surtout si tu es un enfant indiscipliné qui laisse traîner ses affaires et ne prend jamais son bain. Alors là, elle va t’a-do-rer! Alors, si tu veux la faire partir, tu sais quoi faire! 😉

Un album rempli de magie et de petites frousses parfait pour nos plus grands, avec une bonne dose de trucs dégoûtants pour faire réagir et pousser des exclamations de plaisir! Et puis, si cela peut motiver nos petits chats à ranger leur chambre… 😉 Je blague, évidemment, puisque vous connaissez mes valeurs éducatives. 🙂

27- Même les monstres se brossent les dents, Jessica Martinello, Grégoire Mabire, éditons Mijade, 3 ans et plus

Mes enfants raffolent de ce livre depuis qu’il est entré dans la maison! Si vous cherchez un album qui incitera vos petits monstres à se brosser les dents et à voir les visites chez le dentiste de manière positive,  “Même les monstres se brossent les dents” est vraiment génial!

Une petite fille qui n’aime ni se brosser les dents ni aller chez le dentiste, fait la rencontre du monstre derrière le rideau de douche qui lui explique que même les monstres se brossent les dents, car ils ne veulent surtout pas avoir affaire au plus terrible de tous : le monstre Carie!

Les illustrations font vraiment rire et l’histoire rend les monstres vraiment sympathiques aux yeux des enfants. Lorsqu’on présente les petits monstres caries, je trouve que les illustrations permettent de bien expliquer ce phénomène, car les petits diablotins jaunes tout souriants creusent de petits trous dans d’immenses dents et y installent même leur maison avec meubles, déco et tout le tralala! 🙂

De plus, le dentiste est décrit comme un super-héros avec son masque, ce que je trouve vraiment chouette comme analogie. 🙂

28- Le petit chat perdu, Nicola Killen, éditions Scholastic, 2 ans et plus

Ce troisième titre de cette adorable collection ne nous déçoit pas du tout! La recette de ces belles histoires pour les plus petits (mais aussi pour les grands) est incroyablement attrayante. On y retrouve :

  • Ollie, une petite fille déguisée.
  • Une fête vedette. Cette fois-ci, c’est l’Halloween.
  • Un élément magique.
  • Un chemin à suivre.
  • Une forêt où Ollie finit par se perdre.
  • Un animal attirant et intrigant. Cette fois-ci, c’est un petit chaton noir!
  • Une surprise pour Ollie à la fin, quand elle rentre saine et sauve à la maison.

Ce qui est formidable dans celui-ci, c’est que la sorcière de l’Halloween est gentille et merveilleuse, car elle donne une citrouille à Ollie à la toute fin pour la remercier d’avoir ramené son chaton à la maison! 🙂

29- Scélératatouille, la sorcière sans fesse, Dominique Demers, Jess Pauwells, éditions Auzou, 5 ans et plus

Sans contredits, un excellent choix pour tous ceux qui aiment les histoires où les vilains sont vus de manière ridicule! On s’attache à cette Scélératatouille née sans fesse! Il y a aussi une avalanche de gags pipi-caca-poil dont les enfants raffolent en plus des illustrations de style B.D. vraiment hilarantes.

Le choix du vocabulaire riche et varié m’a beaucoup marqué de même que la musicalité du texte qui est font un album parfait pour la lecture à voix haute. Le personnage de l’enfant qui décide elle-même de combattre le vilain permet aux minis de prendre le contrôle de la situation et de ne plus jamais avoir peur des cauchemars la nuit, du moins, on l’espère.

La sorcière devient une alliée précieuse à la fin qui change les cauchemars en rêves très drôles puisqu’elle fait des apparitions pour montrer son derrière sans fesse et faire rire les loulous. 😉

Et vous pouvez être sûrs que nous allons mettre des biscuits aux brisures de chocolat ( aux crottes de souris!)au pied du lit de mes enfants ainsi que du jus vert afin de faire venir Scélératatouille, la gardienne des jolis rêves la nuit…

Autres incontournables

30-Petit beurre et Grand-Gredin, Lili Chartrand, Caroline Hamel, de la Bagnole, 5 ans et plus

J’ai eu la chance de découvrir cette histoire lors d’un atelier de Communication-Jeunesse au festival de littérature jeunesse de Montréal! Les illustrations tout en texture et en traits de crayons, en plus des couleurs vibrantes plaisent au premier coup d’œil. Il y a aussi une chanson rigolote à la fin (toujours gagnant)! Le nom des personnages, dont celui de Petit Beurre l’ourson, colle parfaitement avec l’aspect physique et la personnalité de chacun et frappe l’imaginaire des enfants. Ceux des monstres, quant à eux, font vraiment sourire!

Pour la petite histoire, la voici :

“Petit-Beurre était un ourson doré, doux et gentil comme tout. Il vivait avec trois monstres. Moumoute, Bidule et Glouton étaient naïfs, généreux et bons. Ils avaient élevé Petit-Beurre à leur façon. Ils mangeaient des baies, des racines ou des champignons. La paix régnait dans la forêt. Jusqu’au jour où Grand-Gredin pointa son affreux museau…”

31- Chhht, Sally Grindley, Peter Ulton, Pastel, 5 ans et plus

Un grand classique pour les loulous qui aiment avoir des petites frousses pour le plaisir… À chaque page, on pénètre dans l’univers du géant. On rencontre d’abord ses animaux de compagnie (qu’il ne faut surtout pas réveiller), puis sa femme et enfin, on entre dans sa chambre!

Les rabats à soulever et les pages à déplier permettent de vivre cette intrusion dans le château du géant avec beaucoup de conviction! La gradation fait naître le suspense et l’alimente, de même que la formule répétitive “Chhhhht!” Ce qui est bien, c’est que l’enfant a un certain contrôle sur cette peur qui grandit et, à la toute fin, il n’a qu’à refermer le livre pour fuir le géant réveillé. 🙂

Un dernier point fort du livre : l’expression sur le visage du géant réveillé à la fin est à couper le souffle!

32- Le festin des affreux, Meritxell Marti, Xavier Salomo, Seuil, 4 ans et plus

“Prenez les neuf personnages les plus affreux qui soient, ajoutez un grand chef mondialement connu, mettez le tout dans un restaurant étoilé de noir… et vous obtiendrez un festin pas comme les autres ! Soulevez les cloches pour découvrir croquettes de grand-mère, escargots dans leur bave ou gâteau hanté façon dame blanche.Il y en aura pour tous les goûts ! Et les invités ne sont pas au bout de leurs surprises. Car le pire convive n’est pas encore arrivé…”

Des roman pour faire frissonner…

Vous êtes plus de type romans pour vos enfants plus grands? Cliquez juste ici pour une liste vraiment au top! Ou encore, visionner ma vidéo YouTube sur la série Anna Caritas pour vos ados!

Voir ces livres merveilleux en vidéo

Voici 6 de ces bijoux littéraires en vidéo afin que vous puissiez les admirer de plus près et en écouter quelques extraits! Abonnez-vous à ma chaîne YouTube au passage pour ne rien manquer!

Joyeuse Halloween avec vos petites citrouilles d’amour!

Pascale xx

Note : J’ai reçu certains livres en cadeau de la part des éditeurs, mais sachez que je ne présente que mes véritables coups de cœur sur Un Autre Blogue de Maman!

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

2 réflexions sur “Des livres pour fêter l’Halloween!

Les commentaires sont fermés.