Castor et Compagnie, des amis pour la vie!

castor une

Je suis une fan finie de Castor et Compagnie. Fi. Nie. Basta la subtilité, quand on aime, on aime!

Pourquoi une telle histoire d’amour avec cette entreprise québécoise créatrice d’outils éducatifs qui nous facilitent la vie?

Je dois vous avouer bien humblement que c’est parce que je les trouve magnifiques, ces tableaux en bois peints à la main… L’enseignante en moi aurait dû dire : ” Parce qu’ils sont bien conçus pour suivre nos cocos pas à pas dans leur évolution.” Oui, bien sûr! Mais le côté “œuvres d’art” l’emporte de quelques points, cette fois; je suis en véritable pâmoison devant ces petits personnages d’animaux attachants auxquels l’enfant peut facilement s’identifier. Lire la suite

La réponse d’Elyse (ou comment parler aux enfants des étrangers…)

child-632602_1920-1024x683

Très chère pascale,

Le sujet que tu as abordé la semaine dernière fait en effet partie des préoccupations de plusieurs parents. La question que je me pose toujours par rapport aux enfants et aux étrangers est la suivante : comment mettre un cadre et informer nos enfants sur la sécurité sans toutefois les freiner dans le développement de leur autonomie.

Nos mises en garde et nos conseils sont trop souvent le reflet de nos peurs qui correspondent à notre conception du monde. Ce que je veux dire c’est qu’en tant qu’adulte, nous avons une bonne idée des beaux et des moins beaux côtés de notre société, ce qui n’est pas le cas de nos enfants…Et c’est tant mieux !

Je crois sincèrement que nos tout-petits ont le droit de grandir dans un monde qu’ils croient d’abord bon et avenant.

Lire la suite sur Hibouge et Bilingo…

On ne parle pas aux étrangers!

child-830725

“Il ne faut pas parler aux gens qu’on ne connaît pas!”, que me disaient mes parents.

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase lorsqu’on était enfants?

Tranche de vie : Dimanche matin. On est au resto. La salle est grouillante de monde et de « bruncheux » tardifs. Un papi gentil voit un petit garçon qui passe à côté de sa table et lui dit bonjour avec un sourire que seuls les papis gentils sont capables de faire… Le petit gars s’arrête, fige pendant une grosse seconde et quart et va se coller aux jambes de sa mère. Lire la suite