6 questions sur la sexualité posées à une maman de 3 enfants

Par Marie-Pier Deschênes de Comme des lapins

Léonie est une femme de 36 ans, maman de 3 enfants : 3, 5 et 18 ans. Elle est travailleuse sociale et complète une maîtrise en art-thérapie. Elle est aussi une artiste en couple avec un geek depuis 8 ans. En jasant autour d’un verre de kombucha, j’ai eu envie de lui poser quelques questions sur sa réalité de maman et sur sa vie sexuelle (parce oui, elle en a une). 

Comment le fait d’avoir des enfants a modifié ta relation de couple?

Dans ma première relation, avec le père de ma fille (qui a 18 ans), ça a juste empiré les différents qu’on avait déjà. Je croyais naïvement qu’en ayant un enfant, ça arrangerait les choses. Ça a plutôt eu l’effet inverse. Dans ma deuxième relation (avec mon amoureux actuel), avoir des enfants a solidifié notre couple. Ça nous a permis de développer des stratégies pour mieux communiquer. La différence entre ma première relation et celle-ci, c’est que c’était prévu et planifié d’avoir des enfants. J’avais une vie beaucoup plus stable avec mon amoureux et la situation était très différente. 

Quel impact tes grossesses ont eu sur ta vie sexuelle?

Contrairement à beaucoup de gens autour de moi, mes deux dernières grossesses ont augmenté ma libido et mon désir d’avoir des relations sexuelles. Du côté de mon amoureux, aucune baisse de désir non plus. Evidemment, il a fallu faire des ajustements au niveau des positions possibles pour ne pas que ça me créer de la douleur. Dans l’ensemble, j’ai réussis à avoir une vie sexuelle assez satisfaisante durant mes grossesses. 

Et l’arrivée des enfants?

Le manque de sommeil qui vient avec la naissance d’un bébé joue énormément sur le niveau d’énergie et souvent, l’énergie qui reste est utilisée pour les tâches de «survie» (s’occuper du bébé, se nourrir, rester en vie haha!) et non pas pour des relations sexuelles. 

J’ai remarqué, avec l’arrivée des mes garçons, que la sexualité au sein de mon couple était moins portée sur les rapports sexuels, mais plus sur l’intimité, les caresses, les moments affectueux en famille. On doit nécessairement s’adapter à la routine des enfants : on aura peut-être envie de faire l’amour le matin, mais si bébé se réveille, c’est lui qui décide de notre horaire! 😉

Le rapport à ton corps est-il différent depuis la naissance de tes enfants?

Malgré le fait que j’ai pris du poids depuis ma première grossesse il y a 18 ans, je me sens fière de mon corps. Je suis fière de mes marques, de mes vergetures quand je vois mes enfants grandir devant moi. Je crois que ces «souvenirs» sur mon corps créent un lien unique entre moi et mes enfants. 

Avec mon amoureux, je sens qu’il me trouve belle. Je le vois dans son regard et dans son langage non-verbal qu’il a toujours du désir pour moi. Ça donne un boost à mon estime et ça m’aide davantage à aimer mon corps et à avoir envie d’intimité dans mon couple.

Comment arrives-tu à avoir une vie sexuelle satisfaisante dans ton couple avec les enfants?

Profiter du temps des siestes! Choisir ses priorités : peut-être que la vaisselle ou le pliage d’une brassée peut attendre que les enfants se réveillent. Quand ils sont un peu plus vieux, profiter du temps de jeu (par exemple un casse-tête dans le salon) pour aller faire une «sieste».

Aussi, la clé c’est de ne pas avoir peur de demander de l’aide autour de nous pour faire garder les enfants quelques heures ou pour la nuit. Au CPE de mes enfants, ils offrent le service du grand nid, une fois par saison, qui permet aux parents d’avoir une nuit sans enfant pour se retrouver. 🙂

Finalement, je profite des moments de tendresse avec mon amoureux devant les enfants (baisers, caresses, câlins, etc.). Ça finit souvent en câlin «sandwich» et c’est parfait comme ça!

As-tu d’autres conseils à donner aux parents qui essaient d’avoir une vie sexuelle plus authentique?

  • La communication, c’est la clé : nommer nos besoins, ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas et nommer nos désirs, ce dont on a envie, de façon claire. 
  • Fuir la routine, innover, se forcer à essayer des nouvelles choses en couple dans le respect de l’autre.
  • Être plus souple, diminuer ses attentes et prioriser les moments à deux le plus souvent possible parce que le couple, c’est la base de la famille. Pour que les enfants grandissent heureux, les parents doivent d’abord être heureux ensemble. 🙂

Crédit, photo à la une : freepik

Marie-Pier Deschênes
Latest posts by Marie-Pier Deschênes (see all)
Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email