4 livres québécois pour les parents, cette fois! (Le 12 août, j’achète un livre québécois)

Par Marie-Eve Shank, enseignante

Le 12 août, j’achète un livre québécois ! Cette journée spéciale est l’occasion parfaite pour démontrer notre soutien et notre amour pour la littérature québécoise qui s’est démarquée une fois de plus au cours de la dernière année. On en profite alors pour faire le plein de livres jeunesse… mais parce qu’il est aussi possible de penser à nous en cette journée spéciale, voici des titres intéressants à ajouter au panier !

Pour notre liste de livres jeunesse québécois, c’est ici !

Couple en pandémie thérapie
Geneviève Cloutier – Éditions de Mortagne

Les derniers 18 mois ont été difficiles à travers le confinement, le télétravail, l’école à la maison… Alors que nous avons tous hâte que tout cela soit derrière nous, force est de constater que cette épreuve en a aussi été une pour le couple ! C’est cet aspect que Geneviève Cloutier, auteure de la trilogie 1 week-end sur 2 et d’un des romans Veuve de chasse a traité avec brio dans son dernier livre.

Mélanie et Greg sont pris dans la tourmente depuis des années entre les activités parascolaires de leurs trois enfants, le travail, l’école… Leur couple est sur le pilote automatique depuis déjà bien longtemps. Mais ça, c’était avant la covid. Parce qu’avec cette pandémie, ils sont maintenant confinés à la maison et ont beaucoup trop de temps pour ne savoir quoi en faire. Lors d’une chicane, ils décident de consulter afin de trouver ce qui ne fonctionne plus dans leur couple. Et c’est lorsque Mel en profitera pour aller prendre l’air en montagne qu’elle réalisera à quel point il est urgent que les choses bougent sans quoi leur famille pourrait bientôt éclater. La thérapie leur fera révéler leurs plus grands secrets en plus de les plonger dans des réflexions profondes qui testeront la solidité de leur union. Sans compter que la belle-mère, Lucie-Fer en personne, ira vivre dans leur bulle pour beaucoup trop longtemps, ce qui aura pour effet de tester royalement la patience de Mel.

Ce roman est d’autant plus intéressant qu’il est d’actualité. On y retrouve des références intéressantes au contexte actuel comme les services essentiels (ou non), la notion de confinement et l’école à la maison. La trame de fond du roman est entièrement basée sur ce pan de notre histoire. C’est un peu comme une photo de la dernière année, une empreinte littéraire qui demeurera dans les archives comme un roman typique de cette époque particulière. À conserver précieusement dans notre bibliothèque pour le relire et le partager pendant longtemps…

Sœur (encore et toujours) désespérées – tome 3
Caroline Langevin

Stéphanie est enceinte ! Fidèle à son habitude, elle vit le tout avec intensité. Elle débarque à tout moment chez sa sœur Éloïse (sans cogner!) pour partager ses angoisses et ses questions existentielles. Alors que Stéphanie assume totalement son statut de femme d’homme riche, Éloïse tient à rester indépendante financièrement et modeste malgré sa relation avec Édouard. Mais c’est difficile pour Éloïse de mettre un frein aux élans de sa sœur alors que celle-ci fonde tant d’espoir et d’importances dans les moindres détails de sa grossesse, de son accouchement et de l’éducation de son enfant. Elle reste donc polie et aimable lorsqu’elle se retrouve malgré elle à devoir visiter une garderie beaucoup trop huppée ou encore lors d’une grande cérémonie pour le choix de la future nounou. Lorsqu’elle n’est pas prise dans ce tourbillon, elle est confrontée à sa belle-mère qui n’approuve toujours pas sa relation avec son fils et qui lui fera savoir chaque fois qu’elle en aura l’occasion. Par chance, Édouard est sincère dans son amour et il protègera sa douce qui commence sérieusement à étouffer. Et heureusement, les deux amoureux auront la chance de se retrouver seuls lors d’un petit week-end à l’extérieur…

Adepte des deux premiers tomes de la série et du dernier Hiiii! Haaa! de la même auteure, c’est avec bonheur que j’ai dévoré ce tout dernier livre de Caroline Langevin. Les personnages, bien campés dans leur personnalité ont évolué au fil des tomes tout en gardant leur essence. Cette grossesse grandiose est le fil conducteur naturel du mariage extravagant du dernier tome. C’est avec une certaine nostalgie qu’on y tourne la dernière page qui marque aussi la fin de cette série.

Survivre à la parentalité et plus encore…
Julie Champagne et Bach  – Parfum d’encre

Quand une femme tombe enceinte, rapidement, les conseils fusent de toutes parts ! Il n’est pas toujours facile non plus de savoir où trouver les informations les plus importantes sans avoir à parcourir 100 livres sur la parentalité pour y accéder. Ce guide complet présente 12 chapitres qui traitent des joies, des défis et des questionnements que peuvent avoir les parents d’enfants de 0 à 12 ans. Les chapitres traitent de sujets très variés comme le choix de la garderie, l’entrée à l’école, l’émergence de la sexualité de même que la séparation ou encore les diagnostics possibles.

Ce livre se veut à la fois bienveillant et déculpabilisant. À la manière d’un ami, il nous prodigue ses conseils et des pistes de réflexion sans aller trop dans la profondeur, ce qui en fait un livre très léger, facile à lire et qu’on refermera en se disant que finalement, on devrait bien s’en sortir ! Un excellent livre à offrir à de futurs parents !

ET un petit dernier sur Instagram…

Les profs bouquinent, juin-juillet 2021

Par Marie-Eve Shank et Pascale Clavel, enseignantes

On n’allait quand même pas laisser passer l’été sans vous faire une petite recension de ce qui est paru de beau en librairie, quand même! 😉

Pour connaître nos coups de cœur en littérature jeunesse, en plus de nos articles thématiques (réseaux littéraires) et de nos articles mensuels “Les profs bouquinent” que voici, vous ne devez absolument pas passer à côté de notre compte Instagram!  Lire la suite

Le 12 août, j’achète un livre québécois, édition 2021

Chez nous, le 12 août, c’est vraiment devenu une grosse affaire! 😉 On attend cette date avec impatience et on se fait des listes de tous les livres québécois qui nous ont tombé dans l’œil lors de nos (trop) fréquentes visites à la librairie!

C’est pour cette raison que je prends la chose très au sérieux ici, avec vous, mes chers abonnées passionnées de littérature jeunesse tout comme moi! Je dois dire aussi que cette année a été réellement une année “d’explosion” quant au volet littérature jeunesse sur Un Autre Blogue de Maman et que j’ai encore plus de livres incroyables à vous proposer, non seulement à cause des collaborations que j’entretiens avec amour avec les maisons d’édition, mais aussi grâce aux merveilleux échanges que j’ai avec vous sur notre groupe Facebook Accros à la littérature jeunesse. Lire la suite

Les profs bouquinent, décembre 2020 (albums 3-5 ans, 6-12 ans)

Par Pascale Clavel et Marie-Eve Shank, enseignantes

Et nous continuons sur notre lancée afin de vous offrir des guides de lecture qui piquent la curiosité avec plusieurs idées de livres merveilleux à mettre sous le sapin cette année!

Et je dois dire que nous avons été gâtés en terme de qualité cet automne!

Pour consulter notre liste 0-3 ans, c’est ici! Pour une première liste préscolaire-primaire, c’est par là!

Nous poursuivons aujourd’hui pour la rubrique “Les profs bouquinent” (parce qu’on est des profs, hi, hi!) avec une deuxième liste pour le préscolaire et le primaire avec l’âge-cible indiqué aux côtés de chacun des titres. Vous trouverez la perle tout indiquée pour votre enfant, soyez-en assurés! (Pour vous procurer les livres, cliquez sur les images.) Un autre guide pour les romans suivra! 🙂

Ces livres nous ont été offerts par les éditeurs, mais sachez qu’il s’agit de nos coups de cœur de l’automne et que s’ils se retrouvent sur le blogue, c’est que nous les trouvions intéressants!

Des livres pour divertir

1- Petit-Loup, Francesco Pittau, Julie Woignier, Albin Michel Jeunesse, 5 ans et plus

Il fut un temps où tous les animaux parlaient le même langage. Dans ce temps-là, Petit-Loup se lia d’amitié avec Kroc, un jeune écureuil. Les deux passaient des moments magnifiques à jouer ensemble tout l’été. Mais l’hiver arrivait, et forcément, la nourriture se fesait plus rare. Kroc, comme en ont l’habitude les écureuils, fit des provisions de noisettes qu’il se promit de partager avec son ami. Mais Petit-Loup était carnivore, et malgré les avertissements de sa mère, jamais il n’aurait pensé qu’un jour, son grand ami deviendrait une proie alléchante au beau milieu d’un hiver aride. La mère de Kroc l’avait aussi avertie, cette amitié serait éphémère… Cet album au texte riche est très intéressant avec son allure de conte et saura plaire aux enfants d’âge scolaire.

2- Renard et lapine, Rangement de printemps, Sylvia Vande Heede, Thé Tjong-Khing, L’Agrume, 3 ans et plus

J’ai débuté une collaboration aves les éditions L’Agrume et je ne connaissais pas du tout les aventures de Renard et Lapine. Confession : mes enfants ont tout de suite accroché! Il faut dire que la dynamique entre les 3 personnages (parce qu’il y a aussi Hibou) nous rappelle beaucoup le quotidien des enfants et leurs premières expériences.

Dans “Rangement de Printemps”, les amis se déguisent et se disputent un peu en se moquant de l’apparence de Hibou et en tentant de se départir de certains objets. Parfois, partager et donner n’est pas chose simple, même quand on fait le ménage du printemps!

Ce qui est chouette aussi, c’est l’aspect et la personnalité sans âge des personnages; ils incarnent tantôt le discours des adultes, tantôt celui des enfants. On aime.

Paraît-il que nos trois amis passent aussi à la télé! 🙂

3- Dis au pigeon d’aller se coucher, Mo Willems, Gallimard Jeunesse, 3 ans et plus

Notre ami le pigeon est de retour dans une toute nouvelle aventure! On y retrouve le même humour avec notre fidèle oiseau indiscipliné et quelque peu crâneur… Et, tout comme nos enfants, il ne veut pas aller se coucher le soir!

Ce sera donc à nous de le convaincre et d’entendre tous ses arguments farfelus jusqu’à ce qu’il tombe de sommeil. Un album parfait pour régler ce petit problème à la maison au moment du coucher. 🙂

4- Des bisous? Ouache!, Andrée Poulin, Anne-Claire Delisle, Auzou, 3 ans et plus

Devant la réaction de dégoût de son grand frère chaque fois que ses parents s’embrassent, la petite Clara se demande si les bisous, c’est vraiment dégoûtant! Elle décide donc de faire son enquête auprès de plusieurs couples d’animaux et leurs petits en questionnant les enfants de chaque famille.

Les bébés animaux sont tous enthousiastes face aux bisous d’amour de leurs parents et la petite Clara revient chez elle toute contente de cette découverte! Un texte avec de nombreuses rimes ajoutent une belle touche de poésie à cette histoire qui mérite réellement d’être lue à voix haute.

5- La forêt, Rob Hodson, la courte échelle, 3 ans et plus

Il s’agit de l’un des livres préférés de mon Loulou! Il faut dire que ce trio de renards un peu nigauds à la bouille fort expressive nous font bien rire, car leur quête est quelque peu ridicule. En effet, ils souhaitent attraper des lapins pour les manger, mais, comble du malheur, qui est pris qui croyait prendre!! Les lapins, plus futés, leur ont tendu un piège tout au long de leur partie de chasse en les mettant sur de mauvaises pistes!

On peut faire des inférences grâce aux illustrations qui racontent à elles seules une histoire en parallèle avec celle que nous sommes en train de lire puisque, à chaque page, il y a des traces des fameux lapins qui préparent leur attaque ultime! 😉

6- Licornes et confettis, 8 histoires vraies, Catherine Girard-Audet, Éliane Champagne, les Malins, 5 ans et plus

Je les trouve sympathiques ces histoires de licornes! Les enfants peuvent facilement s’identifier aux personnages, car ils vivent des situations propres à la réalité des enfants, comme les changements d’école et parfois même l’exclusion. Il y a une leçon à apprendre après chaque petite histoire (une morale) et l’autrice offre de belles solutions afin de résoudre les problèmes rencontrés. Les illustrations colorées et ces créatures fort attrayantes font en sorte que les lecteurs sont tout de suite accrochés dès la première page. 🙂 Et comme l’autrice très populaire auprès des jeunes est reconnue pour être très prolifique en termes de littérature jeunesse, c’est une raison de plus de choisir ce livre!

Des livres pour réfléchir

1- Non, non, c’est non !, Claudie Stanké, Barroux, Les 400 coups

Tout le monde aimerait avoir un enfant gentil et aimable. Mais quand c’est au détriment de ses propres besoins et c’est pourquoi  il faut apprendre à dire « non ». Et ce n’est pas toujours facile. Petit loup voulait que tout le monde l’aime, alors il disait toujours oui quand on lui demandait service. Mais quand il a à son tour besoin d’aide, tout le monde s’éclipse. Petit loup en a assez et veut s’affirmer, mais ce n’est pas si simple!

Tout au long de l’album, on le verra évoluer. Même les pages de garde témoignent de son cheminement personnel. C’est un album qui permettra à la fois d’aborder le thème de la confiance et de l’affirmation de soi, mais aussi qui permet de voir l’impact que peut avoir le fait de “profiter des autres”. Un bel album pour faire grandir !

2- Mali et la tortue toute nue, Amélie Dubois, Niloufer Wadia, Les éditeurs réunis, 3 ans et plus

Amélie Dubois nous surprend ici avec un livre jeunesse plutôt réussi! Mes enfants ont tout de suite sympathiser avec cette tortue à la carapace différente des autres. Des singes pas tellement gentils se moquent d’elle à cause de cette particularité. Mali, une petite fille qui fait de la plongée, décide de l’aider à retrouver cette fameuse carapace qu’elle avait enlevée après avoir subi ces dures moqueries.

Ai fil de leur périple, elles rencontreront plusieurs animaux aux différences rigolotes qui aideront Elisabeth la tortue à apprécier ce qui la rend unique. Des formules répétitives et un texte rythmé rendent la lecture dynamique et amusante.

3- Je suis écolo, Angèle Delaunois Philippe Béha, de l’Isatis, 4 ans et plus

Voici un troisième livre de cette charmante série du parfait duo Delaunois et Béha! On offre aux enfants plusieurs exemples de bons gestes à faire pour prendre soin de la planète et de notre environnemment. Sans tomber dans un discours moralisateur et alarmiste, on offre plutôt plusieurs solutions qui semblent accessibles aux enfants et qui les aident à comprendre comment la pollution et l’épuisement des ressources peuvent être engendrées.

Les illustrations aux couleurs vivres et franches de Philippe Béha méritent d’être interprétées une à la fois afin de pousser encore plus loin le message transmis par le texte. Mettez aussi la main sur “Je suis belle” et “Je suis poli”.

4- Clovis a peur des nuages, Guylaine Guay, Orbie, La Bagnole, 3 ans et plus

Comme ces livres de Guay et Orbie plaisent à mes enfants! Ils mettent en vedette un enfant qui présente un TSA (trouble du spectre de l’autisme), mais, en toute honnêteté, mes cocos n’ont vu en Clovis qu’un petit garçon qui avait de la peine et une maman qui a trouvé une solution pour le consoler.

En effet, Clovis n’aime pas les nuages et sa mère découvre que c’est parce que ces derniers cachent le soleil qu’il aime tant. Elle se livre à plusieurs tentatives infructueuses jusqu’à ce qu’elle dessine un soleil à l’intérieur d’un parapluie!

Cet album nous offre la possibilité de développer l’empathie chez nos enfants, mais aussi de les ouvrir à l’unicité et à la diversité de manière extrêmement naturelle. Tout compte fait, les enfants, dans leur façon de voir le monde en général, comprennent parfaitement Clovis! 🙂 À chacun ses moments de chagrin et ses moins bonnes journées…

5- Frida, la reine des couleurs, Sophie Faucher, Cara Carmina, Édito, 4 ans et plus

Paraît-il que cet album fait partie des livres préférés de notre cher François Legault! Honnêtement, je comprends pourquoi, moi qui suis fan des histoires de la petite Frida Kahlho…

Dans cette nouvelle aventure, on s’éloigne quelque peu de la trame historique relative à la vie de cette artiste célèbre, mais on y retrouve la même énergie du personnage!

Lors de la fête des enfants au Mexique, Frida renconter Tonito qui lui confie qu’il est incapable de voir les couleurs. Elle tente alors de les lui faire découvrir à travers ses yeux en lui montrant les merveilles de la nature et un tas de bonbons colorés, mais en vain… Une fois de retour à la maison de Tonito, Frida apprend que la mère de son ami est malade…

On découvre donc que les couleurs sont associées à la joie et à l’ouverture aux autres alors que la grisaille qui assaille le cœur de Tonito est associé au chagrin.

Cette métaphore offre une montagne de possibilités quant aux discussions que nous pouvons avoir avec notre enfant et, en ces temps de pandémie, on réalise que le contact avec les autres et la réelle amitié sont très précieux et colorent notre vie tels les fameux arcs-en-ciel qui nous ont tant donné espoir au printemps dernier.

Côté illustrations, le Mexique et ses paysages colorés ainsi que les personnages aux yeux scintillants de Cara Carmina, confèrent à cet album toute la palette nécessaire pour bien accompagner cette symphonie des couleurs à laquelle fait allusion Frida quand elle décrit le monde.

6- À chacun son masque, Marla Lesage, Québec Amérique, 5 ans et plus

La question des masques et de la pandémie nous rend tous un peu émotifs… Mais je pense que comme n’importe quel sujet, on doit aussi en parler si nécessaire et les livres représentent souvent une merveilleuse façon de comprendre et d’extérioriser certaines craintes ou questionnements. Ici, on montre à l’enfant plusieurs types de masques et on en explique l’utilisation de manière simple. On termine avec celui que l’on porte pour se protéger les uns les autres… Le texte présente plusieurs rimes et est sujet à faire de nombreuses interprétations et inférences à l’aide des illustrations.

7- Des lunettes pour voir, Margarita Del Mazo Guirdi, les 400 coups, 6 ans et plus

Je suis tombée en amour avec ce livre et c’est le cas de le dire! Très peu d’albums jeunesse parlent de l’amour romantique entre enfants et je trouve que celui-ci témoigne divinement bien de ce besoin d’être remarqué par la personne que l’on aime en secret. Parce que oui, à cet âge, beaucoup de ces sentiments grandissent bien longtemps à l’intérieur de soi et ne sont jamais révélés à l’autre.

Charlie est amoureux d’Inès, mais cette dernière ne le voit pas. Lorsqu’elle arrive à l’école avec de nouvelles lunettes, Charlie se dit que c’est sa chance et qu’Inès se rendra maintenant compte de son existence à ses côtés… Mais rien. Jusqu’au jour où l’on constate que Charlie aussi a besoin de lunettes! Et quelle n’est pas sa surprise quand il croise enfin le regard de… Simone, la meilleure amie d’Inès!

Les illustrations de style B.D. et la taille attribuée à chacun des personnages accompagnent le texte de manière fort intéressante et nous amènent à réfléchir sur le sens du mot “voir” au propre comme au figuré! 😉

Des livres différents

1- Dans ma ruelle, il y a…, Mélanie Perreault, Julien Castanié, Les 400 coups

Vous savez ce qu’est un leporello ? Non ? Vous pourrez maintenant ajouter ce mot (et ce type de livres) à votre vocabulaire ! Il s’agit d’un livre qu’on déplie à la manière d’un accordéon. Dans le livre « dans ma ruelle, il y a… », on présente, d’un côté, les facettes d’une ruelle le jour au retour de l’école, et de l’autre côté, cette même ruelle le soir. Ce livre est rempli de richesses d’abord par son format particulier, mais aussi par la diversité des personnages. Dans les magnifiques illustrations, on y voit des personnages de tous les âges, de plusieurs nationalités et avec une belle diversité corporelle. Le texte, court mais efficace, présente la vie de ruelle de manière imagée et romantique.

« On file entre les clôtures dépareillées comme un sentier secret. »

Cette touche poétique rend l’univers de la ville plus doux et attrayant. Les illustrations sont très détaillées, et en plus, on y retrouve un petit «cherche et trouve » à faire au fil des pages! Non, vraiment, il faut le mentionner, ce livre brille par sa différence !

2- New York : mon carnet de Globe Trotteur, Marisha Wojciechoswka, 6-12 ans

Quand on est un amoureux des voyages, les contraintes actuelles ne sont pas évidentes. Il faut être créatif pour réussir à s’évader tout en restant chez soi. C’est ce que la globetrotteur Marisha Wojciechowska nous propose à travers sa série de livres d’activités qui invitent les jeunes à découvrir (ou redécouvrir) les grandes villes du monde comme Tokyo, Bangkok ou même Montréal ! Nous avons eu la chance de découvrir son livre sur la ville de New York. J’ai d’abord été conquise par le fait qu’il raconte à la fois l’histoire et les coutumes de la ville tout en proposant des activités diversifiées comme une ligne du temps, mais aussi une réflexion sur le concept de liberté, des labyrinthes et des jeux sur les monuments célèbres. Les directives sont très claires et les informations données pertinentes pour des jeunes de 6 à 12 ans. D’ailleurs, ce livre d’activités propose deux niveaux différents selon l’âge de l’enfant. Intéressant ! Pour voyager et partager sa passion avec d’autres globetrotteurs grâce aux réseaux sociaux de l’autrice, ce guide est un cadeau des plus intéressants ! En prime, l’enfant a droit à un certificat à la fin du livre sur lequel il pourra apposer un sceau officiel s’il trouve le bon code!

3- Florence veut tout réussir, Marilou Côté, Alaska, 4 ans et plus

J’ai été charmée par cette collection de livres qui abordent les émotions à travers la pratique simple et accessible du yoga et de la méditation. Ici, nous sommes en présence d’une petite fille qui réussit tout et qui se met beaucoup de pression pour toujours performer dans tout ce qu’elle fait. Avant une compétition de patinage artistique, elle ressent une grande agitation intérieure et tente de retrouver son calme grâce à quelques exercices simples à faire sur son tapis de yoga.

J’aime beaucoup le personnage de Zen le bambou, une sorte de Gemini Criquet qui accompagne l’enfant dans sa démarche. De plus, il est possible d’animer certains passages du livre grâce à l’application gratuite Alaska!

À découvrir aussi : “Thomas fait une crise.”

4- Simone autour du monde, Québec, 4 ans et plus

Je suis si heureuse d’avoir découvert cette collection! Vous saviez que l’autrice avait vécu à l’étranger avec sa fille? Elle raconte donc leur histoire à travers les aventures de Simone qui nous fait découvrir différentes régions et pays du monde dont le Québec!

Comme il nous est impossible ou presque de voyager cette année, faisons-le à travers les livres! Ce qui est merveilleux dans celui-ci, c’est qu’il fait directement allusion au confinement et au sentiment de plénitude et de liberté qui nous a envahi alors que nous pouvions enfin voyager au Québec une fois l’été arrivé! On apprend alors que notre région regorge de beauté en visitant Charlevoix, le Lac Saint-Jean, le nord du Québec, les îles de la Madeleine et j’en passe!

Un texte poétique et rythmé accompagne les charmantes illustrations où une Simone rieuse au  visage rond y joue un rôle prépondérant.

À découvrir aussi : “Simone autour du monde (Asie et Océanie)” et “Simone autour du monde (Amérique)”.

Des livres pour apprendre à la maison et en classe

1- Virgule et tentacule, À la poursuite du trésor englouti, Stéphanie Gervais, Lucile Danis Drouot, Auzou maxi

J’ai découvert cette année les mini et maxi romans à gros caractères de Auzou et laissez-moi vous dire que j’ai une grande fille à la maison qui a commencé à lire des livres “plus volumineux” grâce à eux! Il faut comprendre que les albums peuvent être lus à tout âge, mais l’univers des romans se veut très riche aussi.

Dans les maxis de Auzou, on retrouve de belles illustrations colorées et les pages qui ne contiennent que du texte sont elles aussi très attrayantes avec un graphisme étudié; certains mots sont de couleurs différentes afin de dynamiser la lecture et attirer l’attention de l’enfant.

Un autre plus? Les capsules éducatives de type documentaire qui parsèment la lecture ça et là afin d’éclaircir certains passages de l’histoire et d’approfondir nos connaissances scientifiques! Ici, on en apprend beaucoup sur les bélugas du fleuve Saint-Laurent (Virgule) et les méduses (Tentacule). 🙂

2- Margot la goutte d’eau, Émilie Demers, les Heures bleues, 6 ans et plus

Voilà un album étonnant où l’on découvre l’aventure de Margot, une charmante goutte d’eau qui, le temps d’un rêve, quittera sa flaque d’eau sale sous une voiture pour nous partager son histoire. Nous découvrons alors une série de mots qui abordent le son “o” sous toutes ses formes. Bateau, gâteau, odeur, haut, oiseau, etc.

Il est rigolo de faire remarquer aux enfants que Margot se transforme en toutes sortes de choses et qu’on peut quand même la reconnaître grâce à sa forme en virgule qui la caractérise. Quelques notions scientifiques quant au cycle de l’eau sont également abordées, mais je n’insisterais pas trop sur ces dernières, car elles ne servent ici qu’à nourrir le voyage fantaisiste de ce sympathique petit personnage.

3- La légende Maurice Richard; le petit garçon qui devint le Rocket, Lucie Papineau, Caroline Hamel,Auzou, 4 ans et plus

Auzou a le don de me surprendre à chaque fois avec des albums de type documentaire ou biographie de très grande qualité. C’est le genre de matériel que j’aurais à la maison, oui, mais aussi dans la bibliothèque de classe afin de motiver différents types de lecteurs qui préfèrent ce genre d’albums aux histoires de fiction.

L’autrice a su faire ressortir les anecdotes et les faits historiques intéressants afin de rendre la lecture captivante. Les illustrations colorées de Caroline Hamel et ses personnages qui sont non sans évoquer l’art naïf cadrent parfaitement avec le Montréal des années quarante et cinquante durant lesquelles Maurice Richard eut une carrière des plus flamboyantes.

À découvrir aussi absolument, sous forme de documentaire abondamment illustré : “La grande épopée du hockey au Québec”.

4- Le boss des bécosses, les expressions du Québec en B.D., Auzou, 6 ans et plus

Vers l’âge de 6 ans, nos enfants apprennent à lire et à écrire et un nouveau monde s’offre à eux. C’est alors qu’ils découvrent toutes sortes d’expressions québécoises appartenant au registre populaire ou familier et ils trouvent cela bien drôle!

On aborde la question des expressions québécoises en comparant les registres de langue aux vêtements; parfois, selon le contexte, on doit porter des vêtements chics, mais d’autres fois on peut rester en pyjama toute la journée à la maison. Il en est de même pour les mots que nous utilisons pour nous exprimer! Je trouve cela brillant!

Dans cet ouvrage de type dictionnaire (abondamment illustré) on y a classé les expressions selon 6 catégories différentes : la météo, les émotions, les relations avec les autres, les mouvements, etc.

Vous avez envie de connaître quelques expressions abordées?

  • Se revirer sur un dix cenne.
  • Avoir de l’eau dans la cave.
  • C’est tiguidou!
  • S’habiller comme la chienne à Jacques
  • etc.

5- Sucré salé poivré et compagnie, Jacques Pasquet et Claire Anghinolfi, de l’Isatis, 7 ans et plus

Ce documentaire est tout simplement sublime! Vous êtes-vous déjà demandé d’où venaient les épices, les condiments et les aromates qui donnent si bon goût aux mets que nous dégustons? L’auteur répond à cette question et assouvit notre curiosité dans ce documentaire divinement bien illustré! Que ce soit le sel, le poivre, le piment la moutarde, le café et même le chocolat, on fait le tour de ces aliments favoris et indispensables à notre cuisine! Qu’est-ce que c’est? D’où ça vient? Quelles variétés existe-t-il? Je vous le jure, même en tant qu’adulte, je n’ai pas pu déposer ce livre et j’ai adoré en apprendre plus lors de cette lecture hautement parfumée! On croirait presque goûter les saveurs auxquelles on fait allusion…

6- Crêpes et Parathas, les petits déjeuners autour du monde, Alice B. McGinty et TomokoSuzuki, Québec Amérique, 7 ans et plus

Un autre documentaire merveilleux qui se retrouvera certes dans notre liste thématique pour le mois de la nutrition! Vous vous souvenez de cette série de photos d’enfants entourés de ce qu’ils mangeaient durant une semaine complète? Le concept de ce livre me fait énormément pensé à cette ouverture sur le monde via la culture culinaire. Il ne faut pas non plus oublier que nos enfants mangent trois fois par jour et que ces repas font partie de leur vie et de leur routine quotidienne; il est donc normal qu’ils s’intéressent à ce sujet, surtout au petit déjeuner, car ce dernier diffère tellement d’un pays à l’autre! Alors que nous optons souvent pour une formule légère et majoritairement sucrée, d’autres mangent un copieux repas composé de riz et de poisson ou même de légumineuses.

Les illustrations où domine la nourriture, telle une série de monuments historiques, sont tout simplement majestueuses et drôlement appétissantes!

Et sur Instagram…

 

Le 12 août, j’achète un livre québécois, 7e édition

Par Pascale Clavel et Marie-Eve Shank, enseignantes

Le 12 août, quelle belle tradition!! Je pense qu’il s’agit en fait d’un prétexte de plus pour faire le plein de littérature jeunesse dans notre librairie préférée… 😉 Je prends cette journée très au sérieux et je fais même une petite liste pour chacun de mes enfants et moi-même. Arrivés au jour J, nous faisons le choix difficile d’éliminer des options sur notre liste respective et de ne choisir qu’un seul livre… Mais ça rend cette acquisition encore plus précieuse… Je suis plus qu’heureuse de prendre le temps de faire une nouvelle liste de nouveautés cette année, d’autant plus que le confinement a fait de l’ombre à plusieurs sorties littéraires qui méritaient toute notre attention… Et comme la littérature jeunesse, c’est ma spécialité comme enseignante, mais aussi comme “littéraire” (double vocation, car double passion), je ne voulais pour rien au monde manquer ce rendez-vous avec vous! 🙂 Lire la suite