Veuve de chasse (Laurence) un roman pour rire un bon coup!

Par Marie-Eve Shank, enseignante au primaire

D’abord, j’apprécie l’originalité de cette série à trois autrices. Veuve de chasse – Laurence est le 2e tome de la série. Pendant l’automne, dans la région de l’Abitibi, les hommes partent à la chasse. Pendant ce temps, les femmes en profitent pour participer à la soirée annuelle de danseurs Veuve de chasse! Lors de cet événement, Julia, Laurence et Sandrine se rencontrent et parlent de leurs vies et de leurs remises en question. Elles se découvrent alors des affinités lors de cette soirée pour le moins mémorable!

Dans ce livre, on suit l’histoire de Laurence, qui a quitté Montréal pour suivre son chum. Alors qu’elle doit s’adapter à son nouvel environnement, elle apprivoise aussi son rôle de belle-mère de deux garçons pré-ados et son travail à la quincaillerie pour lequel elle n’a clairement pas beaucoup de compétences ni d’intérêt. Ces quelques jours lui font vivre une série de péripéties qui ne sont pas très loin du quotidien des mères, sans compter la gestion de celui qu’elle nomme « l’ostie-de-chat ». Heureusement, elle écrit des histoires érotiques pour se s’évader un peu quand tout va de travers… 😉

Lorsque Simon, son amoureux, part à la chasse et qu’elle se retrouve en plus à devoir s’occuper des deux garçons, Laurence atteint la limite de ses capacités d’adaptation. Lors de la soirée Veuve de chasse, elle réalise à quel point elle n’est plus certaine de rien : de son couple, de son travail, de son rôle de belle-mère et de la vie loin de Montréal. Sans compter que des fantômes du passé viennent la hanter et qu’un événement imprévu viendra mettre encore plus de désordre dans sa vie…

Ayant vraiment aimé le premier livre, je ne savais pas trop à quoi m’attendre étant donné que le deuxième a été écrit par une autre autrice. J’ai vraiment apprécié le fait de retrouver la prémisse de base du premier livre et d’y voir un autre point de vue ! L’histoire de Laurence m’a touchée par ses remises en question que nous avons toutes un jour ou l’autre. On découvre tout au long du livre une femme fragile et discrète, mais à la fois très solide. J’ai aussi bien aimé les clins d’œil de temps en temps aux autres personnages de la soirée qui rendent la série bien ficelée. Si vous avez apprécié le premier roman, vous aimerez tout autant ce deuxième qui rend une fois de plus justice à la culture québécoise et aux référents qui évoquent notre couleur bien à nous et nous font apprécier davantage notre littérature d’ici.

Merci aux éditions de Mortagne pour le livre offert!

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *