Que prioriser chez les enfants ET les parents en cette période de confinement

PAR MÉLANIE RÉMILLARD, PSYCHOÉDUCATRICE À LA CLINIQUE PAS PAS

Que prioriser en cette période de confinement ? Depuis quelques jours, bien des familles doivent se réajuster tant sur l’organisation que sur les stresseurs qui découlent de la crise : incertitude financière, enfants avec des besoins particuliers, services réduits, isolement et inquiétudes multiples. Voici les besoins prioritaires à considérer tant pour les enfants que pour les parents. Lire la suite

Vivre de bons moments autour des repas en famille

Je vous en parle souvent et vous savez que je tente le plus possible d’impliquer les enfants dans la planification et la préparation des repas. Pour le souper, ils ont très souvent de petites tâches à réaliser. Ceci dit, si je vois que j’ai moins de patience, je les invite à aller jouer dehors pendant que je cuisine tranquillement. Mais cela n’arrive pas si souvent que ça, car un, ça les occupe et deux, j’ai découvert qu’ils aimaient vraiment cela et qu’ils mangeaient beaucoup plus de nouveaux aliments quand ils participaient. Lire la suite

Notre conseil de famille

Comme vous êtes plusieurs à avoir manifesté votre intérêt dans mes stories afin d’avoir mon petit document “Notre conseil de famille”, le voici! Il s’agit en fait de la liste des règles de vie pour que tout le monde vive en harmonie sous le même toit… C’est à vous de les écrire en famille, ou parents seulement, mais le but est d’impliquer les enfants, car ils auront plus tendance à respecter ces règles si on les a d’abord sollicités.

Vous trouverez aussi un tableau pour inscrire tous vos projets-maison qui vous tiennent à cœur. Faire un jardin, ranger la bibliothèque, faire du sable lunaire… tout est permis. Lire la suite

Les parents n’ont pas besoin de jouer aux G.O. pour être de “bons parents”.

Nous voilà tous (ou presque) à la maison avec nos enfants pour une durée indéterminée. Je dis indéterminée, car on ne sait pas trop ce qu’il va advenir de nous après ces deux semaines de ralentissement imposé ET nécessaire.

Et maintenant que la fin de semaine est terminée, c’est peut-être là que nous rencontrerons des défis pour animer nos troupes et vivre en toute simplicité… Cela me fait sourire, car c’est comme si nous avions perdu l’habitude d’être tranquilles à la maison avec nos propres loulous! De mon côté, ça ne change pas tellement ma perception de la vie de famille, si ce n’est d’une certaine réorganisation des mandats qui étaient déjà en branle; je devrai faire preuve d’ingéniosité pour arriver à travailler un peu, mais ça devrait être faisable. Inutile de vous dire qu’il y aura un certain ralentissement et honnêtement, je le vois comme une occasion de se créer de bons moments. Lire la suite