Femme fatale et puis quoi encore!

pregnant-393364

Le billet de Louise Leduc dans la Presse intitulé: La grossesse selon la France et selon le Québec  m’a fait sourire, vous savez, ce genre de petit sourire en coin que l’on garde tout au long de la lecture, pas parce que c’est drôle à s’en rouler par terre, mais simplement parce qu’on se dit :   “Ah! C’est bien que trop vrai, ça!”

L’article a été publié il y a déjà deux longues semaines, mais ça m’a donné le temps de cogiter sur le sujet.

Ce que j’en retiens? Au Québec, quand on est enceinte, on opte pour le confort et le côté pratique alors qu’en France, on s’efforce de préserver notre féminité, même quand on attend des jumeaux avec option rétention d’eau!

Ouin, c’est bien beau tout ça, mais que l’on garde ses ti-talons de “Médame” ou que l’on porte de vieux joggings mous, on va toutes avoir à faire face à l’inévitable une fois le miracle de la vie passé: le manque de temps face aux nouvelles responsabilités parentales!

Là, là, on parle! Essaye d’être cute pour voir! Quand ta principale préoccupation à saveur hygiénique-esthétique dans ta journée, c’est de savoir quand tu pourras enfin faire semblant de dormir debout sous la douche, bien, la féminité, on s’en fout pas mal un peu beaucoup!

En fait, ce n’est pas qu’on s’en fout, c’est qu’on n’a pas assez d’énergie pour “rentrer” dans l’action de s’en foutre…

Et puis, quand notre petit loup grandit, c’est mieux, mais on est loin de l’heure réglementaire qu’on accordait avant à notre mise en beauté matinale…

Je me suis tapé récemment une petite lecture très très relaxante et pas demandante pour les cerveaux fatigués dans ce prolongement sans fin de la saison des rhumes : Comment être une femme fatale des éditions Hachette.

animated reading gif

Source : Best Animations

Je vous vois en train de vous mettre en mode offusqué là! “Pas très, féministe, comme lecture!”, que vous allez me dire! (C’est un mot à la mode, ça, “féministe”, ces temps-ci…)

Oui, c’est clair, mais j’étais curieuse et, une chose est sûre : je me suis amusée comme une petite folle!

Voici donc ce que j’ai retenu de mon court voyage au pays de l’Insignifiance… Et si on essayait de faire coller ces principes ô combien essentiels à la maternité?

1-“Une femme fatale s’habille toujours avec élégance. On ne la prend jamais au dépourvu.(…) C’est là où les autres femmes seront négligées que vous serez parfaites.” (p.14)

Pouhahaaa! Être prise au dépourvu, c’est devenu mon sport national, pas vous? Parfois, je me réjouis d’avoir le choix quand vient le temps de me mettre quelque chose sur le dos. Bien souvent, mes vêtements flottent en quelque part dans le vortex nommé panier de lavage qui prend tous les jours de l’expansion sur le plancher. L’envie me prend parfois de m’en procurer un plus gros… ou de m’acheter des vêtements neufs…

2- “Bien entendu, vous serez résolument gracieuse, dans votre gestuelle, par votre langage et votre prévenance. Une femme gracieuse qui sait se baisser avec élégance en pliant les genoux et non en courbant le dos, qui inspire la sympathie par son sourire et son écoute bienveillante, sans aller jusqu’à la complaisance pour autant.” (p. 17)

Qu’on se le tienne pour dit : je garde ma réserve d’écoute bienveillante pour ma progéniture, parce qu’après ça. il ne reste plus grand chose, désolée!

Toutefois, vous aurez quand même droit à un sourire, parce que c’est facile et gratuit.

Après la course folle de mes matins les plus intenses, j’attire tout sauf de la sympathie. Probablement de la pitié, parce que je fais dur pas rien qu’à peu près!

Pour ce qui est de me baisser avec élégance, bien, étant donné le nombre de fois que j’ai à me pencher pour moucher un nez, ramasser une flaque de céréales, essuyer un trou de pet ou prendre trésor de ma vie qui joue au corps mort en plein stationnement, eh bien… vous comprenez?

Allez, on va se gâter puis on prolonge le plaisir demain?

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email