Ma critique de Belle et Sébastien 3

Cette semaine fut toute une semaine, mes amis… Hi, là, là… Je suis restée à la maison avec mes deux amours aux nez qui coulaient comme érables au printemps! Les microbes nous ont adoptés, c’est définitif!

Otite double pour Loulou, grippe sévère pour ma Chacha… Mais quand j’ai eu de l’aide jeudi et que j’ai vu que ma fille allait mieux, je me suis dit que ce serait bien de se faire un petit ciné entre filles. Ça faisait longtemps et on devait sortir de notre divan envahi par les mouchoirs, le sac magique et les miettes de collations dégustées du bout des lèvres…

Grâce aux Films Séville, nous avons eu la chance de voir Belle et Sébastien 3! J’étais vraiment excitée, probablement plus que ma puce, car je connaissais les feuilletons en dessins animés de notre enfance et c’est ma petite fille intérieure que je m’en allais gâter en même temps que ma propre choupette! 😉

Comme je n’avais pas vraiment d’attentes, puisque je n’ai même pas eu la chance de voir les deux premiers films de la série (vraie vie de maman), j’avais bien hâte de découvrir ce qu’ils avaient faits de ces belles histoires tristes remplies d’aventures…

Eh bien, laissez-moi vous dire que Belle et Sébastien n’a rien perdu de son petit côté mélo-dramatique un peu tragique qui finit bien! Même que, comme ma fille a 6 ans, je me suis dit que le film était davantage adapté pour les 8 ans et plus, car le personnage de Joseph, l’ancien maître de Belle, peut faire peur. Il s’agit d’un vrai méchant à l’ancienne. On comprend qu’il maltraitait sa chienne, qu’il veut maintenant la récupérer avec ses trois chiots… Tout ça pour l’argent. Toutefois, tout ceci n’est qu’implicite et il n’y a pas de scène à faire froid dans le dos si ce n’est de quelques moments qui donnent la frousse… Mais, rassurez-vous, les “bons” finissent toujours par triompher! Et comme ma fille connaissait des mécréants dans d’autres émissions qui étaient eux aussi, pas très jojos avec les animaux (Spirit et Les 101 dalmatiens), elle était préparée. 🙂

J’ai adoré le jeu des acteurs et ma fille a tout de suite été prise par l’histoire. Nous sommes plongés dans une Suisse montagneuse et enneigée d’après-guerre. Un décor pittoresque à la Heïdi dans les montages… Sébastien est un gamin de 12 ans vif d’esprit qui ferait tout pour sa fidèle amie Belle et ses trois chiots. Il ira même jusqu’à prendre la fuite seul dans la tempête pour aller se terrer dans un abri avec ses précieux protégés! Quand je vous disais qu’il s’agissait d’un film d’aventures… Les enfants apprécient généralement ce genre de scène parce que un, le personnage enfant transgresse les règles des adultes et deux, il se débrouille sans l’aide de personne et vit quelque chose d’excitant!

Quant au personnage de César (le vieil homme), il n’est rien de moins que grandiose! Le jeu de l’acteur connu Tchéky Karyo est délicieusement juste, le ton, toujours bon. Le regard parle de lui-même, les soupirs, les sourires, bref, un bon moment de cinéma!

Comment se termine la saga de Belle et Sébastien (car il s’agit du dernier chapitre)? Je vous  le laisse découvrir! Vous allez sourire de bonheur en versant une larme, comme quand on était petits, promis!

Merci aux Films Séville pour l’invitation médias. Même si j’ai reçu des laissez-passer pour ce film, je ne présente que mes coups de cœur sur Un Autre Blogue de Maman.

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...
Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email