Monsieur Django et Lady Swing!

Cover CD - Monsieur Django et Lady Swing - MD

J’adore les livres-CD! Pour plusieurs raisons, mais principalement parce qu’ils permettent de nous donner une pause de nos écrans omniprésents au boulot et à la maison. Nous avons beau établir certaines règles auprès de nos minis, reste qu’il est difficile de résister à l’appel du téléviseur ou de la tablette électronique… C’est si simple d’acheter la paix de cette façon, même si nous sommes au courant de leur effet hyperstimulant (surtout avant le dodo!) Toutefois, chaque fois que j’ai tenu bon et que j’ai trouvé une alternative pour ma louloute, je ne l’ai jamais regretté!

Tout récemment, j’ai eu la chance d’écouter “Monsieur Django et Lady Swing” de The Amazing Keystone Big Band! Si vous cherchez encore LE cadeau pour compléter vos achats de Noël, je vous recommande chaudement ce petit bijou. 🙂

“Monsieur Django et Lady Swing”, c’est un conte musical qui regroupe dix-huit pièces du célèbre guitariste de jazz, Django Reinhardt! Chacune d’elle nous est présentée à travers l’histoire de Léo, un petit violoniste qui fait la rencontre de ce grand maître chez son luthier, dans le Paris des années folles.

L’écoute

La narration de Guillaume Gallienne est à la fois captivante et enveloppante… Juste assez présente, elle laisse toute la place désirée aux créations du “grand maestro”. La musique emplit littéralement la pièce! Tout de suite après le premier morceau, ma fille est allée chercher un balai (sa guitare!) et s’est mise à se trémousser joyeusement alors que nous étions en train de discuter sagement à table. Et elle ne connaît rien encore au jazz, au grand désespoir de papa, ex-joueur de saxophone pas-si-à-la-retraite-que-ça… Voilà donc l’occasion rêvée de pallier cette lacune de sa culture musicale!  Quand on nous le présente de manière ludique, il n’y a rien d’indigeste quand on a 4 ans! Et, parole d’enseignante, nos minis sont beaucoup plus sensibles à la beauté et au génie qu’on ne le croit!

MONSIEUR DJANGO ET LADY SWING_CREDIT THIBAULT PRUGNE_1_BD

L’histoire

À la suite de sa rencontre avec le célèbre musicien, le jeune Léo tentera de le suivre dans ses déplacements à Paris et finira par assister à un spectacle grandiose donné à Londres! Telle une révélation, la musique s’impose à lui comme étant l’unique voie à suivre; il rêve de faire vibrer la foule avec son violon plus tard, tout comme le fait Django Reinhardt avec sa guitare…

Le conte de Bernard Villiot nous est présenté tel une série de moments qui introduisent chacune des pièces musicales. Nous pouvons donc écouter le disque en entier ou garder la suite pour le lendemain si nous le souhaitons! La lecture (l’écoute?) est agréable et les mots choisis ont juste ce qu’il faut pour frapper l’imaginaire des tout-petits tout en leur permettant d’enrichir leur vocabulaire. Confession : je déteste quand on prend les enfants pour des incapables en nivelant vers le bas… Si on prend le temps d’expliquer les mots difficiles, la curiosité dévorante des enfants a bien souvent raison de tout!

L’extrait qu’on aime…

“Certaines musiques donnent envie de danser. Le jazz en fait partie. As-tu déjà entendu des trompettes et des trombones se parler et chanter à tue-tête?

– Non, répond Léo.

– Eh bien, nous allons arranger ça!”

Les illustrations

Les illustrations de Thibault Prugne sont douces, lumineuses. Les teintes chaudes (une palette de couleurs à la Triplettes de Belleville?) nous plongent dans le Paris de l’époque et nous enveloppent à la manière d’un rêve. Les traits délicats des personnages, quant à eux, se superposent au côté apaisant de la musique. Le Paris du temps est divinement bien rendu; l’enfant s’y sent chez lui, tout comme Léo aux côtés de cette figure emblématique du jazz…

Quelques mots sur les bienfaits de la musique

Je suis le genre de maman qui encourage fortement ses enfants à danser, chanter ou même à jouer d’un instrument. Même s’ils ne sont pas doués d’emblée… Même si cela crée une cacophonie momentanée dans la maison, alors qu’on ne rêve que d’un peu de tranquillité après une dure journée… En effet, selon Monique Désy-Proulx, dans son livre “Pourquoi la musique?”, ce genre d’activités aurait des répercussions positives significatives sur la vie sociale, la santé (physique et mentale), la créativité et les aptitudes scientifiques des enfants!

Le fameux “frisson musical” serait un puissant anti-stress en plus de nous réconforter, de nous consoler… De plus, le fait de “pratiquer” la musique (danse, chant, battre le rythme, jouer d’un instrument, etc.) empêcherait notre cerveau de « rouiller » en stimulant la création de liens entre les neurones. Et c’est sans parler des “enfants musiciens” qui auraient plus de facilité en ce qui a trait à l’apprentissage du langage que leur congénères “non-musiciens”…

Bref, de quoi vous convaincre à pousser un peu plus souvent la chansonnette avec les minis… ou à danser loin des regards indiscrets dans le confort de votre foyer!

Ce qu’il faut savoir… 

Le livre-CD “Monsieur Django et Lady Swing” est disponible en France, mais aussi au Québec.

Pour vous le procurer à la FNAC (à titre indicatif seulement), c’est ICI! (lecteurs français)

Pour vous le procurer via Les libraires du Québec, c’est ICI! (lecteurs québécois)

Pour l’acheter au Renaud-Bray, c’est par là! (lecteurs québécois)

Un spectacle

Monsieur Django et Lady Swing de The Amazing Keystone Big Band sera en spectacle à la salle Pleyel de Paris le 11 mars 2018! Un événement pour toute la famille!

Pour réserver vos places, c’est ICI!

Je vous souhaite de doux moments musicaux avec vos trésors et un joyeux temps des fêtes!

Pascale xx

Merci aux Éditions Gautier Languereau pour le livre offert.

Pascale Clavel

Pascale est la maman de « Princesse-Petit-Chat» (4 ans) et de "Bébé-P'tit-Loup-d'Amour". Avant d'être leur maman, elle était enseignante de français et de littérature, mais elle a aussi eu de précieux moments avec les plus petits, à l'école primaire. Les mots et elle, c'est une grande histoire d'amour qui a officiellement pris son envol sur les bancs de l'Université de Montréal, en création littéraire...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone