Des vacances magiques en Italie

Par Anne-Catherine Rioux de Ces petits riens

J’ai un amour profond pour l’Italie. Pas juste parce que cinquante pour cent des gènes de mon époux sont de ce pays, mais aussi parce que j’ai étudié cette langue il y a vingt ans, j’y ai étudié et j’y ai découvert une magnifique culture.

La famille de mon époux est originaire du Veneto, sublime région de l’Italie et berceau du prosecco! Nous étions allés dans la famille il y a sept ans. Simone avait quinze mois, Adèle était dans ma bedaine. C’était donc devenu un incontournable d’aller leur rendre visite. C’était aussi l’occasion de réaliser un de mes rêves: explorer la lagune de Venise et ses îles.

C’était donc ma cinquième fois dans la Sérénissime, mais les quatre précédentes fois, je n’avais qu’effleuré la ville. J’avais envie de vivre au rythme des Vénitiens.

Nous avons loué une maison sur l’île de Lido di Venezia. Cette île balnéaire n’est qu’à dix minutes en vaporetto (petits bateaux qui constituent le moyen de transport public de la lagune) de la Place Saint-Marc. Nous étions donc situés dans un endroit calme et à proximité de la plage, l’île se trouvant dans la mer Adriatique.

Ce que nous avons préféré de Lido di Venezia :

  • La facilité d’accès à Venise et de déplacement sur l’île – les autobus passent aux 10 minutes
  • La tranquillité
  • La plage! Il y a plusieurs plages publiques gratuites (mais aussi des payantes), mais nous avons définitivement adoré celle de Alberoni sur la pointe sud de l’île. Nous y étions souvent presque seuls. L’eau est transparente (on peut voir les petits crabes!) et pratiquement sans vagues (parfait pour les enfants). On a aussi pu découvrir de superbes coquillages.

  • Le restaurant La Tavernetta (via F. Morosine 4). Ottavio a d’ailleurs été nommé meilleur sommelier d’Italie en 2014. La sélection de vins est sublime. La nourriture, géniale!
  • Le marché public sur le bord de l’eau du mardi entre 7 h et 14 h.

  • Voir le soleil se coucher sur Venise.

Nos filles sont d’excellentes marcheuses, habituées aux musées et avides de découvertes. On a donc bien profité de Venise. Et on a eu les coups cœur suivants :

  • Les visites privées en français pour les familles de la Fondazione Musei Civici Venezia (https://www.visitmuve.it/en/educational-services/for-families/). J’avais réservé la première visite pour notre premier jour et ce fût un excellent choix. On a cassé le décalage et ça nous a permis de comprendre l’emblème de Venise, le lion Saint-Marc. Pendant deux heures, nous avons fait une chasse aux lions dans le Palais des Doges en compagnie de Martina (elle est exceptionnelle et les filles l’ont adorée!). Nous sommes passés par des chemins secrets et nous connaissions tout du fameux lion de Venise à la fin de la visite. Martina a même fait un petit détour extra par la prison et le fameux pont des Soupirs. Les enfants en parlent TOUS LES JOURS! On a aussi beaucoup aimé la visite « Détective de l’art » à l’incroyable Musée Correr, où se trouve les anciens appartements de l’impératrice Sissi. Guilia a été aussi excellente. Les enfants, et nous aussi avons apprécié cette visite. Ces visites privées sont un investissement, mais valent la peine. En plus, les musées sont souvent très tranquilles, surtout le matin.

  • Nous avions tellement aimé Guilia, que nous avons fait appel à ses services (Venice in a pocket – veniceinyourpocket.com) pour faire une chasse aux trésors dans le Dorsudoro (quartier de Venise peu fréquenté). Elle nous a fait part de plein de petits secrets et on a terminé la visite riches de ces découvertes.

  • Punta della Dogana (https://www.palazzograssi.it/fr/about/les-lieux/punta-della-dogana/: Ancienne douane de Venise, l’espace est désormais dédié à l’art contemporain. On a profité de la canicule européenne pour découvrir le lieu en compagnie de Martina, qui nous avait offert une visite incroyable au Palais des Doges. Ce n’est pas toujours évident de comprendre l’art contemporain, encore moins pour les enfants. Avec elle, on a passé un moment parfait et elle a raconté des histoires dont les filles se souviendront longtemps. En prime, on a pu aller profiter de la vue extérieure tout en haut de la douane.

  • Se perdre dans Venise et ses petites rues!

  • Le vaporetto! C’est cher, mais ça vaut la peine de prendre les passes 3 ou 7 jours selon la durée de votre séjour. Plaisir garanti pour les enfants!

  • Prendre le bateau-taxi en sortant de l’aéroport. Il y a plusieurs compagnies privées qui offrent le service, on a choisi cette compagnie : https://www.motoscafivenezia.it/it/. Il est aussi possible de prendre le service public, mais la différence de prix et de temps vaut largement la dépense supplémentaire, surtout après 8 heures de vol. Le tour de bateau est magique [on passe dans la lagune nord et on voit pleins de petites îles. Au retour, le chauffeur a traversé Murano et ça nous a laissé un souvenir mémorable] et arriver avec style, c’est toujours agréable. Et en prime, on se fait déposer pratiquement à la porte de notre logement.

  • Notez que les années impaires sont des années de Biennale d’art contemporain. On a passé pratiquement une journée sur les différents sites de la Biennale. On a profité du jardin de la Biennale pour manger notre petit pique-nique. Il faut bien entendu aimer l’art contemporain et des enfants qui suivent!

  • Courir après les pigeons! Surtout sur la Place Saint-Marc, mais tôt le matin, parce que l’endroit devient vite bondé de touristes.
  • Prendre un verre sur une terrasse! Il y a beaucoup de restaurants et de bars qui sont sur de grandes places. Les enfants peuvent jouer, les parents peuvent prendre un spritz!
  • Le Musée d’histoire naturelle [Santa Croce 1730, 30135 Venise] : Il faut prendre l’audioguide! Les enfants ont adoré. Il y a de vrais squelettes, des fossiles, des coquillages et un cabinet de curiosités qui vaut le détour.
  • Faire le Grand Canal en vaporetto pour voir les magnifiques palais.
  • Le jardin de la Ca’Rezzonico : il y a une fontaine avec des carpes japonaises, des tortues et un très joli parc pour jouer.

Évidemment, on faisait aussi ce séjour de deux semaines pour découvrir les îles. Comme moins de touristes se déplacent dans ce secteur, c’est agréable. Nous n’avons pas pu en faire autant que je l’aurais aimé, mais j’ai adoré les suivantes :

  • Murano : On a beaucoup aimé observer les souffleurs de verre et la ville est très jolie.
  • Mazzorbo : Cette île est reliée à Burano par un pont. Je recommande donc de descendre du vaporetto à Mazzorbo et de marcher jusqu’à Burano [quelques mètres à peine]. Il y a un magnifique vignoble où on peut se promener et un petit parc pour jouer.

  • Burano : les jolies maisons colorées nous ont séduits.

  • Torcello : Minuscule île d’à peine 14 habitants, elle comporte une très belle église du Moyen Âge. Il y a aussi un café très joli avec un immense jardin, des modules de jeux et des animaux.

  • San Giorgio Maggiore : Toute petite île, on y va surtout pour son campanile, où on peut monter pour admirer la vue panoramique sur la lagune. Je recommande d’ailleurs d’éviter celui de la Place Saint-Marc et d’aller plutôt à celui-ci qui est moins fréquenté.

  • Guidecca : C’est une île essentiellement résidentielle. On a beaucoup aimé faire un pique-nique en admirant Venise. On a erré dans les rues, trouvé un joli parc où les enfants ont pu jouer et manger un gelato.

  • Sant’Elena : Située à la pointe est de Venise, cette partie est tranquille, verdoyante et offre un parc pour les enfants. Parfait pour se reposer.

C’est toujours plus facile de parler l’italien en Italie pour les services. Toutefois, à Venise, nombreux sont ceux qui parlent français et qui prennent plaisir à vous servir dans cette langue.

Nos adresses préférées :

À Venise :

  • Bigoi (Calle Crosera San Pantalon Dorsoduro 1 | Dorsoduro San Pantalon, 30123]. Pâtes de Venise, pour 5 euros, le bonheur est à votre portée. Les meilleures pâtes qu’on ait mangées, les filles assises sur le comptoir.
  • Enoteca al Volto (Calle Cavalli San Marco 4081): pour le cicheti (tapas vénitiens) et le tramezzini (petits sandwichs). On a mangé et bu comme des rois pour 30 euros.
  • Paolin : pour la terrasse, mais aussi pour le gelato! [Campo Santo Stefano 2962]

On a mangé du gelato de 2 à 3 fois par jour, voici nos adresses préférées :

  • La Mela Verde (Fondamenta de l’Osmarin Castello 4977 | Ponte dei Greci]
  • Il Doge [Campo Santa Margherita 3058]

À Lido di Venezia :

  • El Pecador (Lungomare d’Annunzio) : situé sur le bord de la mer, ce resto est dans un autobus! Les sandwichs sont délicieux.
  • Magiche Voglie pour le gelato [Gran Viale Santa Maria Elisabetta 47g]
  • Osteria Al Mercà [Via E. Dandolo, 17B] : pour un verre ou pour le souper, c’est parfait pour les sorties en famille. Il y a une place devant le restaurant et les enfants on peut y jouer en attendant leur repas. On peut même se faire servir en français.
  • Gelido Lato (Via Isola di Cerigo, 5): notre gelato préféré de tout le voyage. On y est allé tous les jours. Mon préféré : melon d’eau!

On faisait aussi ce voyage-là pour que nos filles connaissent l’endroit où sont nés leurs grands-parents. Les amener à Chiampo, dans les montagnes du Veneto, fut une expérience au-delà de l’incroyable. J’en ai encore les yeux pleins d’eau de les voir jouer avec les petites cousines et se débrouiller en italien. J’ai pleuré et les filles ont pleuré en quittant le village après 48 heures de magie, de chasse aux lucioles en pleine nuit et de repas interminables. On y a laissé un petit bout de notre cœur…

Anne-Catherine Rioux

Chez nous, c’est toujours la cuisine du quotidien, celle qui comble et qui rend heureux. Ce sont les plats au centre de la table, les repas « restaurant chez maman » où chacun choisit ce qu’il a envie de manger. Chez nous, il y a toujours des petites mains dans la cuisine, qui jouent ou qui cuisinent, des petites dans les jupes de leur maman. Qu’on soit mardi ou samedi. Le dessert pour moi, c’est le bonheur de voir mes proches être heureux de cette finale de repas.

Le dessert, c’est le point d’exclamation, ce petit rien si important. Et Ces petits riens est né de ça, de ma famille, de notre quotidien.
Anne-Catherine Rioux

Les derniers articles par Anne-Catherine Rioux (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email