Voyager avec bébé… en Bolivie ! (Partie 1)

image4 (1)

“Tarija (vue de notre chambre d’hôtel sur la place centrale et les Andes)”

Je vous avais dit que j’avais hâte de vous parler du voyage en Bolivie de Marie-Odile… Eh bien, j’ai reçu son témoignage, qui, ma foi, était super complet et franchement vivant. Du bonbon dans ma journée ! On part donc en Bolivie avec bébé Gaël!

INFOS DE BASE

Destination : Bolivie

Durée du vol de Montréal à Panama : presque 6 heures

De Panama à Santa Cruz (Bolivie) : presque 5 heures

Ajoutons à cela 3 vols intérieurs (de Santa Cruz à Cochabamba : 40 min) / (de Cochabamba à Tarija :  50 min) / (de Tarija à Santa Cruz : 50 min)

#pleinedadmirationjesuis

Réaction de Gaël, leur coco d’amour :

“Pendant tous les vols, atterrissages et décollages, jamais il n’a pleuré ou chigné. C’est vraiment un bon bébé souriant !!! À l’atterrissage à Santa Cruz, il était sur son père et il sautait sur ses genoux en souriant et en faisant pffrrr ! (tout en postillonnant de joie sur les voisins) !! Nous, on était crevés! Comme tu le disais dans ta chronique, on est pas mal tassés avec un voisin de siège et un bébé sur nous (surtout au moment des repas). Et les changements de couche dans une toilette d’avion avec des turbulences, c’est pas ce qu’il y a de plus simple à gérer.”

image11

” Sur la route entre Santa Cruz et San Javier (vers les missions jésuites et le Brésil)”

LOGEMENT : 

À Santa Cruz, Marie-Odile et sa petite famille ont eu la chance de loger chez les beaux-parents. Une “vraie” maison avec toutes les commodités, en plus d’une voiture à leur disposition… C’est un peu beaucoup aidant/apaisant/réconfortant après un aussi long vol, parole de voyageuse transatlantique ! #cheveuxdéfaits #lourdeurdanslespattes #çanesentplustrèsfraisicidedans

À Cochabamba, même scénario ou presque, puisqu’ils logeaient chez la sœur de son conjoint.  Par la suite, à Tarija, ils ont choisi un hôtel face à la place centrale, les chanceux !

“En Amérique latine, chaque ville a une place centrale et c’est là que l’on trouve la principale église et les bâtiments du gouvernement en général; c’est le centre-ville d’origine.”

Ils ont donc pu opter pour des déplacements à pied ou en taxi lorsque c’était nécessaire.

POURQUOI LA BOLIVIE ?

Tout simplement parce que le chéri de Marie-Odile est Bolivien !  Ils souhaitaient présenter Gaël à papi et mamie (ça se comprend !) et à ses 3 (ma)tantes (et (mon)oncles par alliance). De plus, Gaël avait 9 cousins(nes) à rencontrer ! Ça, c’est de la réunion de famille, les amis ! Je suis un peu jalouse de tous ces charmants microbes échangés dans la bonne humeur !

Parlant de bibittes pas le fun, Marie-Odile a choisi de voyager à la fin de l’été en Bolivie, car c’est une période où l’on est moins envahis par les moustiques porteurs de maladies mortelles (pour un bébé) comme la fièvre jaune, la dengue, le chikunguya, le Zika et la malaria.

“Il n’y a qu’un vaccin qui existe pour prévenir la fièvre jaune, mais les bébés doivent être âgés d’au moins 9 mois … Gaël en avait 6 mois et demi au moment du départ. Pour tous les autres, pas de vaccin…”

image6 (1)

“Tarija”

QU’EST-CE QU’ON FAIT ?

“La Bolivie est tellement riche en histoire et variée en paysages et climats !!! C’est un pays coup de cœur pour moi… J’ai parcouru presque toutes les régions à l’exception de la ville de Trinidad, dans la région de Beni (zone amazonienne où l’on peut faire un safari sur le fleuve Amazone et voir les dauphins rose !!!) Nous irons lors d’un prochain voyage quand Gaël sera plus grand.”

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’étais déjà ultra-convaincue à “dauphins roses”

Par la suite, Marie-Odile mentionne Copacabana, pour avoir un accès en altitude au lac le plus haut du monde : le fameux Titicaca. Je suis certaine que ce serait un hit avec nos petits monstres un peu plus vieux ! Gageons qu’Ils ne se lasseront pas de sitôt ! “Titi-caca, pipi-caca !” Des heures de plaisir en perspective !

Il y a aussi la fameuse  ville de Sucre, la ville Blanche.

“Mon coup de cœur citadin !!! Il y a tant à voir, notamment le marché public et le musée/coopérative de l’art autochtone. Mais il y a bien plus … C’est aussi la ville où il est le plus agréable de marcher. Les bâtiments et maisons sont bien entretenus et la végétation est luxuriante.”

Un incontournable également, côté paysage : la visite du Salar d’Uyuni, le désert de Siloli, le geyser Sol de mañana, la laguna Colorada, la laguna Verde et le volcan Licancabur à la frontière du Chili !

image2 (1)

“Gaël et moi au zoo de Santa Cruz”

“Également à voir, la région vinicole de Tarija. Une époustouflante région qui marie Andes et végétation luxuriante !!! Il ne faudrait pas non plus oublier Potosí, la ville de plus de 100 000 habitants la plus haute du monde. On y retrouve aussi la plus importante mine d’argent du monde (Cerro Rico). L’histoire de cette mine est très célèbre!”

“Un autre incontournable :  La Paz, pour la visite des sites incas de Tiwanacu et Pumapunku, mais aussi pour le panorama; on peut y admirer le sommet enneigé du mont Illimani !!! Le site géologique, la vallée de la lune, en vaut également la peine. Cependant, il faut savoir que La Paz et ses habitants eux-mêmes ne m’ont pas tellement laissé une très bonne impression …”

Il y a encore tant à dire, alors pour d’autres must en vrac et des recommandations “spéciales- parent”, revenez nous voir bientôt ! On est très, très sorteux !

Et vous ? Vous connaissez des endroits en Bolivie à ne pas manquer? Des petits secrets bien gardés ? Enfants, pas d’enfants, on n’est pas tellement regardants !

Lorsque vous consultez la chronique “Voyager avec bébé et Cie.”, vous reconnaissez avoir lu et compris ce présent avis de désengagement de responsabilité en cliquant sur le lien suivant : avis de désengagement de responsabilité (chronique Voyager avec bébé et Cie.)

image7 (1)

“Gaël et Ian dans la végétation luxuriante de l’immense volière de Guëmbe (près de Santa Cruz)”

Pascale Clavel

Pascale est la maman de « Princesse-Petit-Chat» (4 ans) et de "Bébé-P'tit-Loup-d'Amour". Avant d'être leur maman, elle était enseignante de français et de littérature, mais elle a aussi eu de précieux moments avec les plus petits, à l'école primaire. Les mots et elle, c'est une grande histoire d'amour qui a officiellement pris son envol sur les bancs de l'Université de Montréal, en création littéraire...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Une réflexion sur “Voyager avec bébé… en Bolivie ! (Partie 1)

Les commentaires sont fermés.