La Bolivie (partie 2!)

image9

la Rinconada, près de Santa Cruz

Un billet sur la Bolivie et les aventures de bébé Gaël, ça n’était pas assez tellement sa maman avait de choses intéressantes à nous raconter! Alors, si on continuait?

CE QUI A BIEN ÉTÉ AVEC BÉBÉ (les wow!) :

“J’ai découvert que mon fils s’adapte vraiment bien à tout (variations de température, nouveaux lieux où dormir, différents moyens de transport, nourriture à laquelle il n’était pas habitué et, surtout, tous ces nouveaux visages!). Il n’a pas fait de crises de larmes, n’est jamais tombé malade… Il a également mangé différents produits locaux (surtout des fruits).”

Notre voyageuse ajoute aussi que Gaël s’est fait prendre par plein de monde et donner plein de bisous, autant par des adultes que par des enfants. Gros changement par rapport à notre tendance nord-américaine à s’incruster dans le confort illusoire de l’individualisme et à faire nos p’tites affaires dans notre coin!

“Un chauffeur de taxi de Tarija l’a même pris et embrassé sans que j’aie eu le temps de réaliser ce qui se passait et Gaël a juste pensé que c’était un autre de ses nombreux fans ! En Amérique latine, les gens (hommes comme femmes) sont vraiment FOUS des enfants!”

image10

la Rinconada

CE QUI A MOINS BIEN ÉTÉ (les oups !) :

Marie-Odile explique qu’avec un bébé, on le sait, la routine, c’est bien important ! Hors, en 3 semaines, ils n’ont pas réellement pu être maîtres de leur horaire, alors…

De plus, en voyage, on est constamment en déplacement; des repas à heures fixes, ça relève du tour de force! Personnellement, c’est ce que j’ai moi-même trouvé difficile avec Bébé-Princesse-Rose-Petit-Chat! Ma fille avait à peu près le même âge que Gaël lorsque nous sommes allés en Bretagne et nous étions en plein dans la période de l’introduction des aliments solides. Laissez-moi vous dire que le petit set-up parfait cuiseur-mixeur-congélo-micro-ondes, bien, il était pas mal inexistant!

Tout comme le petit coco de Marie-Odile, nous avons pas mal compensé avec le lait lorsque nous étions sur la route. C’était loin d’être parfait comme approche-parent, mais, comme on dit, ça faisait la job!

Autre truc à prendre en considération en Bolivie : la chaleur ! Beaucoup de boires, donc, pour bébé!

“Plus de liquide absorbé = plus de liquide rejeté … Inutile de vous dire que les changements de couche dans des lieux inhabituels comme des valises de voiture ou des comptoirs de salle de bain ont été légion…”

Et ça, c’est sans parler des dodos! D’ailleurs, paraît-il que bébé Gaël a fait la “sieste-buissonnière” pas mal souvent, comme beaucoup de ses semblables, d’ailleurs, si je me fie à ma propre petite chipie d’amour…

Le dernier point soulevé par Marie-Odile m’a vraiment fait sourire! Elle parle des  différences culturelles sur “l’être parent” (entre autres, en ce qui a trait à l’alimentation) auxquelles elle a dû faire face. En termes de conseils non sollicités, on peut dire qu’elle y a goûté! Surtout que son conjoint est le petit dernier d’une famille nombreuse… Hi! Hi! Comme quoi, même quand c’est différent, c’est partout pareil!

image8

la Rinconada

DES RECOMMANDATIONS SPÉCIALEMENT POUR VOUS, LES PARENTS!

“Si vous prévoyez aller en zone tropicale, privilégiez la période qui correspond à l’automne et à l’hiver là-bas (d’avril à septembre) afin de limiter la quantité d’insectes porteurs de maladies tropicales mortelles. Munissez-vous de bons chasse-moustiques!!! Toutefois, dans les montagnes (et en altitude en général), c’est pas mal moins problématique!”

« Ayez aussi en tête que les Latinos adorent les enfants et qu’ils sont donc très patients, tolérants et accommodants. Ils sont vraiment ouverts dans les hôtels et les restaurants quand nous avons des demandes concernant les enfants.”

AUTRES MUST  EN VRAC :

Cochabamba et ses maisons (qui ressemblent beaucoup à  leurs cousines espagnoles avec d’immenses jardins),  ses montagnes des Andes, ses impressionnants palmiers “ananas”  et ses nombreux graffiti colorés (ces derniers font la propagande de l’égalité entre les différents peuples autochtones de la région).

La région d’où vient le chéri de Marie-Odile : Santa Cruz de la Sierra : Située dans les basses terres, dans une zone tropicale près du Brésil, la ville comporte très peu d’attraits, selon elle. Ses alentours, par contre, regorgent de petits oasis, de véritables joyaux où l’on peut littéralement se pâmer devant la beauté de la végétation tropicale et les oiseaux au plumage coloré. Parce qu’en voyage, si on ne réalise pas un petit (grand?) rêve d’enfance, c’est un peu du gaspillage, non?

Marie-Odile ajoute aussi que, vers le Brésil, on peut  également suivre les traces de la colonisation des Jésuites en visitant plusieurs missions encore utilisées par les citoyens (ou converties partiellement en musée). La plus connue et la mieux restaurée est celle de Concepción!

On se dit à bientôt, parents-voyageurs-rêveurs-de-ce-monde! J’ai déjà une autre maman qui est prête à nous parler de ses tribulations de globe-trotter sous peu!

Complétez les infos de Marie-Odile avec vos coups de coeur en Bolivie si le coeur vous en dit! On est comme très, très, très intéressés!

Et c’est parti pour le petit album-photo! Je veux vraiment en faire un classique!

Lorsque vous consultez la chronique “Voyager avec bébé et Cie.”, vous reconnaissez avoir lu et compris ce présent avis de désengagement de responsabilité en cliquant sur le lien suivant : avis de désengagement de responsabilité (chronique Voyager avec bébé et Cie.)

13054365_10154111197152748_1564396005_o (1)

Potosì

13054648_10154111197307748_1747039843_o (1)

Laguna Cañapa

13072943_10154111197412748_899840344_o

Laguna Cañapa

13054382_10154111197542748_1025389248_o

Geyser Sol de mañana à 5000 mètres d’altitude

13063822_10154111197517748_2116807607_o

Laguna Colorada

13054375_10154111197017748_1760326422_o

La Paz

13072224_10154111197797748_1822644515_o

Chiquitania

13073218_10154111197717748_1454619472_o

Marché public de Sucre

13052439_10154111197852748_447579610_o

Marie-Odile à Sucre

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email