5 jours, 5 profs : jour 2

Afin de valoriser la profession enseignante, j’ai choisi de présenter 5 figures fictives de professeurs. Tirées du cinéma, puisque ce sont elles qui me sont venues en tête en premier et qui risquent plus de marquer ainsi l’imaginaire collectif.

Jour 2 : Clément Mathieu, dans Les choristes (interprété par Gérard Jugnot)

On a tous pleuré en écoutant ce film. On a tous fredonné la chanson-thème sous la douche, en voiture, dans le bus ou en coupant nos carottes en ayant cette sensation de légèreté et de plénitude au coeur. Bref, Les choristes, c’est un petit chef-d’oeuvre qu’il faut saisir quand il passe, parce qu’on ne sait pas trop quand ce genre de bijou viendra à nouveau nous faire vibrer l’âme en nous racontant notre humanité à-travers la vie de personnages qui semblent détenir la clé de notre passage sur terre…

Et oui, Clément Mathieu fait partie de ces héros qui accomplissent de grandes choses, mais qui meurent sans avoir connu la célébrité. “Mais ce n’est même pas un professeur!”, me direz-vous. Non, c’est vrai, on l’engage comme surveillant dans un internat de rééducation pour mineurs en France. Nous sommes en 1949. Sauf qu’il a en lui le plus beau des cadeaux pour parvenir à créer un lien avec ce genre d’élèves “à problèmes” : l’âme du pédagogue. L’instinct, le flair.

478989869_b698746cdd_heart

Il a su rassembler ces enfants écorchés par la vie à l’aide de la musique, sa grande passion. Il leur offre un projet commun, il appuie sa discipline sur un esprit de groupe nouvellement créé. Ces garçons, on ne savait plus vraiment quoi en faire! Et voilà que cet homme, ce nouveau surveillant, leur prouve qu’ils ont une place, qu’ils sont capables d’accomplir quelque chose. Avec sa chorale, il fait table rase. Plus personne n’a de passé, chacun a la chance de se rédéfinir, de se faire valoir, comme ça, tout bonnement.

Il leur fait confiance, même si, souvent, ils n’en sont pas dignes. Et c’est à-travers cette promesse qu’il réussira à s’en faire des alliés, à les prendre sous son aile comme autant de petits protégés. Lorsqu’il découvre que l’un de ses élèves des plus récalcitrants a un don exceptionnel pour le chant, il ne le lâche pas d’une semelle afin qu’il réussisse à exploiter cette richesse. Il croit en lui avant même que ce dernier n’ait conscience de ses réelles capacités.

Un prof, c’est donc une personne qui donne une chance. Il voit dans le regard de chacun de ses élèves quelque chose de beau. Et s’il ne le voit pas, il tentera par tous les moyens de le faire éclore. C’est un idéaliste, un visionnaire qui est capable de faire briller la petite étincelle enfouie en chacun de nous. Il croit en nous. Il tentera de redonner des ailes au petit blessé par la vie et, même s’il échoue, cela ne l’empêchera jamais de recommencer…

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email