Bonne fête des “non-mères”!

Photo by Victor Bezrukov

Photo by Victor Bezrukov

Euh… What?

Oui, oui, vous avez bien lu. Dimanche, je vais souhaiter une belle fête des mères à toutes les mamans du monde, à ma mère, mes amies, ma sœurs pour vrai, mes sœurs de coeurs, mes cousines, mes belles-sœurs de la patte gauche, name it!

Mais là, là, j’ai envie de prendre un petit moment de pause avant de me lancer dans la folie de la fête des mères où l’on se donne des tapes dans le dos, où l’on se serre dans les bras en se disant qu’on est donc bonnes, fines, capables… En tout cas, pas pire…

Bref, je veux parler des “non-mères”, de celles qui, peut-être, attendent un premier trésor de leur vie, une bonne dose de fatigue qui nourrit, un amour qui remplit et qui vide à la fois, celui qui est big, celui dont on a besoin comme l’air qu’on respire quand on s’est dit go pour de vrai.

Je veux aussi parler de (à) celles qui n’en veulent pas (d’enfants) et qui sont bien comme elles sont. Pas besoin de les inviter diligemment à donner un sens à leur vie (parce que leur vie en a déjà un, qu’on arrête de les achaler avec ça, jeeezzzz!).

Parce qu’il n’y a pas de “vraies femmes”. Il n’y a que celles que l’on choisit d’être et on a le droit de changer d’avis à chaque jour, à chaque seconde, à chaque respiration si ça nous chante, parce que personne n’est voué à se figer les deux pieds dans le ciment de “l’être femme” puisque c’est une identité qui se reconstruit sans cesse et on est les seules à pouvoir manœuvrer cette pépine-là! (Un peu bizz comme image, mais c’est ce qui m’est venu en premier…)

Alors à toi, mon amie, ma sœur, qui n’a pas d’enfants: bonne fête! Bonne fête avant les autres, bonne fête comme ça, en passant!

Bonne fête, parce que j’ai besoin de toi autant que de mes amies entourées de marmaille au nez qui coule et à la vie qui gazouille. La tienne, elle gazouille aussi! Parce que tu es celle qui fait des trucs que je ne suis plus toujours capable de me permettre. C’est convenu/cliché/assommant, mais c’est (un peu) vrai. Tes retraites de méditation, tes cours de yoga -dans-un-sona-juste-pour- le-fun, tes voyages en solo dans des pays qui sonnent  loin, eh bien, j’aime ça quand tu m’en parles! Ça me rappelle qui j’ai été, ça me rappelle qui je suis.

Ça met des bulles dans mes journées, de belles p’tites bulles de champagne doré ou mieux, rose! Moi aussi, j’ai des p’tites bulles, mais c’est juste qu’elles sont différentes des tiennes; elles pétillent à leur manière, elles font leurs p’tites affaires. Alors, on fait des tchin-tchin, on mélange nos bulles, nos deux vies, pis on apprécie! Parce que je sais que tu m’écoutes, en tout cas, tu essaies de me comprendre pis de goûter à mes bulles à moi aussi! J’aime ça trinquer avec toi!

coffee photoBonne fête, parce que tu es celle qui est toujours disponible pour un café, un petit moment de téléphone, de rafale de textos au cœur gros. Oui, je sais, tu as une vie aussi! C’est pourquoi je te dis merci. Merci pour ton énergie, tes petites poussées vers le haut, tes coups d’ailes d’ange gardien qui me donne un second souffle quand j’en peux pus.

Bonne fête, parce que tu es l’une des seules qui peut me regarder de haut, à vol d’oiseau. Toi, tu as le recul, le fameux big picture que je ne suis pas capable d’appréhender parce que trop prise dans mon rôle de mère, trop collée-imbriquée-fusionnée à mon enfant, à cette partie de moi qui prend toute la place, tellement, que j’y vois pus clair. Merci de me dire que j’en fais parfois trop, que j’exagère, que je t’exaspère à force de trop vouloir faire ça comme il faut. Même si j’ai parfois l’air de t’envoyer promener, que je te dis de te mêler de tes affaires, t’inquiète… Je sais que tu as raison, c’est juste que je voudrais tellement voir ce que tu vois la première…

Pour tous ces moments précieux où tu m’as vue les cheveux sales, le teint merdique, les vêtements à moitié froissé, le look fripé… et que tu m’as dit que j’étais belle, que je n’avais pas changé,

Bonne fête des “non-mères”!

D’une amie sincère

Partage si tu as une amie sans enfants et que tu veux simplement la remercier d’être ce qu’elle est…

Psst! Je suis maintenant sur Facebook! En attendant que chéri me mette un petit icône plus pro, je l’écris ici… #jesuisdecesfilles-là

watercolor heart pattern animated gif

Source : Best Animations

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Une réflexion sur “Bonne fête des “non-mères”!

  1. Lise clavel dit :

    Très vrai et merci pour toutes ces femmes qui nous font du bien!

Les commentaires sont fermés.