Des imagiers pour stimuler le langage

Je dois vous avouer que les imagiers ne m’ont pas toujours attirée comme maman… Je les trouvais un peu ennuyeux avec ma fille et elle préférait jouer à autre chose plutôt que de s’asseoir sagement devant ces petites illustrations que je lui présentais sous les yeux… Je crois que c’est parce que justement, elle devait ressentir mon manque d’intérêt pour l’activité que je tentais de partager avec elle… Elle préférais les comptines et les chansons et moi aussi!

Il en est tout autrement avec Loulou et je crois bien que c’est parce que j’ai appris à les utiliser adéquatement et à m’y intéresser comme un bébé de cet âge pouvait le faire!

Mon coco a un an et demi et une sorte de déblocage s’est fait au niveau du langage durant les fêtes. Je lui ai toujours présenté des imagiers, mais c’est LÀ que ça devient intéressant! Il pointe ce qui attire son attention, a de vives réactions à la vue des animaux et objets qu’il reconnaît ou l’intrigue, bref, on passe de doux moments collés-collés.

Je vous présente donc aujourd’hui l’imagier préféré de Loulou ainsi que deux autres que nous utilisons beaucoup à la maison. J’espère ainsi vous convaincre d’introduire ce type d’albums dans vos moments lecture avec vos petits lapins! Une collaboration avec la Biblairie GGC!

Écoute et cherche dans la maison, Marize Cazaux, Éditions Auzou

Il s’agit de la collection “Mes premiers livres à écouter” et j’ai craqué pour les personnages à la fois simples et sympathiques ainsi que pour l’univers chaleureux et rassurant du cocon familial extrêmement bien transmis au bébé lecteur. On nous présente différentes pièces de la maison garnies d’objets que bébé a le loisir de voir tous les jours. Notre coco a ainsi la chance de réentendre les mots avec lesquels il est familier, puisque ces derniers font partie des échanges verbaux dans lesquels il participe à maintes reprises au quotidien avec papa et maman.

Par exemple, mon p’tit loup montre la toilette, les brosses à dent, un petit bas qui traîne sur le sol… Il réussit aussi fièrement à me nommer ce qu’il arrive lui-même à prononcer, même si ce n’est pas encore parfait. J’aime que les catégories (les différentes pièces de la maison) l’aide à construire sa représentation mentale des objets afin de mieux en saisir le sens. Il est aussi plus à même de les reconnaître une fois encré dans un contexte particulier.

Je m’amuse à lui poser des questions simples, comme, par exemple :

  • “Où est la brosse à dents?”
  • “Qu’est-ce que c’est?”
  • “Quel animal fait cui, cui?”

Autre point fort agréable : la présence constante du petit chat noir à chacune des pages! Comme c’est un animal qu’il connaît et qu’il affectionne particulièrement pour en avoir vu “en vrai” dans le quartier, il s’amuse à le chercher et, ainsi, à consolider le concept de cet animal à quatre patte et poilu qui fait “Miow”!  Aussi, Loulou est en mesure de vivre des réussites facilement chaque fois qu’il arrive à identifier ce fidèle compagnon!

Ce qui me fait rire également, c’est de voir qu’il associe certains objets à papa ou maman! Chaque fois qu’il voit une tasse de café, il s’exclame : “Maman?”, comme pour dire : “C’est à maman, ça?” Quelques objets reviennent d’une page à l’autre, comme la tasse, en l’occurrence, ce qui fait que notre loulou comprend que ces éléments peuvent appartenir à divers contextes; il est amené à les reconnaître dans ces différents univers appartenant à la vie dans la maisonnée…

Bien sûr, on peut utiliser les boutons sonores afin d’associer un bruit à une illustration. Pour les autres objets qui n’ont pas de boutons correspondants, je vous recommande chaudement de faire vous-mêmes le bruit associé, car les bébés aiment beaucoup apprendre et jouer de cette façon. Pour ma part, Loulou adore quand je fais le bruit de la petite voiture jouet qui traîne sur le sol de la salle de séjour!

Si notre coco n’a jamais vu un objet présenté (comme un parapluie, par exemple), je vous invite à lui montrer afin de réinvestir le concept et même de faire un rapprochement entre l’image et l’objet réel. C’est exactement la même chose quand notre bébé fait le bruit des animaux quand il s’amuse avec ses figurines; il reconnaît ses amis de la ferme qu’il a vus avec vous dans un imagier ou lors d’une sortie familiale!

L’enseignante en moi vous propose aussi de faire de belles chasses au trésor dans la maison afin de dénicher les objets vue et “entendus” dans l’imagier! Le jeu de Placote “la tour des consignes” représente d’ailleurs un excellent moyen de revoir ces mots dans le cadre d’une activité différente! (Pour voir la vidéo sur le jeu, c’est à la fin de l’article!)

Mon très grand livre d’éveil, Michelle Carlslund, Éditions Auzou

Cet imagier est immense! Loulou aime beaucoup les différentes textures et les couleurs vives de tous ces animaux classés selon leur habitat! Ici aussi, un petit ami revient à toutes les pages : la charmante grenouille qui fait “Coâk!”!

Mon imagier des jouets, Nathalie Choux, Éditions Nathan

Cette collection d’imagiers comprend une multitude de titres pour découvrir le monde avec bébé! Les véhicules, les saisons, les fleurs, les animaux sauvages, les animaux de la ferme, les vêtements, etc. Pourquoi on les aime? Pour leurs pages cartonnées robustes et animées à découvrir avec les petits doigts! Des éléments à pousser, ouvrir, rabattre, faire tourner… Un plus pour la motricité fine!

Astuces d’enseignante

  • On invite bébé à choisir son livre, car il aime participer!
  • On met de l’intonation dans nos “effets sonores” et on est expressifs : cela captera l’attention de notre petit minou.
  • On tente d’utiliser toujours le même mot pour la même illustration (ex. : pour le frigo, on évite d’utiliser le mot “réfrigérateur” si on tombe sur cette image à nouveau). Cela évite la confusion lorsqu’on jette les bases du langage.
  • On choisit des livres solides cartonnés ou des livres en tissu que notre mini peut manipuler à sa guise, car il apprend à l’aide de ses sens et le toucher en est un très important! 😉

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Latest posts by Pascale Clavel (see all)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email