Les profs bouquinent, mai 2020

Par Marie-Eve Shank, enseignante au 3e cycle du primaire

Pour certains, le déconfinement est amorcé avec le retour en classe. Pour d’autres, l’école se poursuit actuellement à la maison. Dans tous les cas, il est difficile présentement de pouvoir bouquiner comme nous avions l’habitude de le faire. C’est d’autant plus intéressant en ce moment de pouvoir se fier aux critiques faites par d’autres pour faire les bons choix littéraires ! J’ai profité de cette occasion pour laisser une place dans ma critique à une de mes élèves qui vous présente son livre coup de cœur !

La vie compliquée de Léa Olivier – tome zéro, (Catherine Girard-Audet), éditions de la Bagnole

Critique de Jasmine Gagnon – 5e année

“Léa Olivier est une jeune fille assez courageuse, mais le jour où elle a appris qu’elle allait vivre à Montréal et changer d’école, sa vie fut chamboulée. Dans le tome 0 de « La vie compliquée de Léa Olivier », vous allez être avec chacun des personnages principaux. Vous allez les suivre dans leur été avant l’école et vous allez rencontrer et comprendre la vie de chacune de ces personnes. Vous serez absorbés par chaque mot qui sera écrit, c’est pourquoi je vous recommande énormément ce livre.

J’aime bien le fait que nous voyions les vies de chaque personnage. Ça m’a fait découvrir la personnalité de chacun. J’ai aussi aimé la façon dont le roman a été écrit, car c’est plutôt facile à comprendre, mais mon seul point négatif est celui-ci : lorsque les personnages se parlent par textos, j’ai eu de la difficulté à savoir qui écrivait, ce n’était pas toujours clair. Sinon je vous le propose vraiment, je n’avais pas hâte que ça se termine; j’aurais voulu plus de pages!”

Raconte-moi :  Marianne St-Gelais (Hélène Gagnon)
Raconte-moi : Mikaël Kingsbury (Joanie Godin)
Éditions Petit Homme

La série « Raconte-moi » compte maintenant plus de 46 titres ! Dans chacun d’entre eux, on y découvre la vie et les exploits de personnalités célèbres de notre Québec ou encore des groupes ou des événements importants. Quel beau moyen de faire connaître notre culture aux élèves ! De plus, rejoindre les élèves par leurs intérêts ou encore leur faire découvrir de nouvelles disciplines sportives par l’histoire des autres peuvent être un beau facteur de protection pour les jeunes. Qui sait, ce sera peut-être une façon pour l’un d’entre eux de se découvrir une passion pour un nouveau sport ! Ces livres sont particulièrement intéressants pour parler des Jeux Olympiques ou encore de persévérance…

J’apprécie particulièrement la manière dont ces livres sont conçus. Malgré le fait qu’ils contiennent de très nombreuses informations, ils sont racontés sous forme narrative. Ils sont donc très accessibles pour les élèves du 2e cycle, mais peuvent aussi être très intéressants pour ceux du 3e cycle. Le contenu est facile à lire, ce qui en fait d’excellents livres à mettre sous la main de jeunes en difficulté de lecture.

Greta, la voix d’une génération (Viviana Mazza), Éditions Petit Homme

Qui n’a pas entendu parler de Greta Thunberg depuis l’automne dernier ? Dans les classes, plusieurs activités ont été faites dans le cadre de la journée nationale du climat. Ce livre arrive donc à point pour mieux comprendre l’origine de sa soudaine popularité. On y apprend, entre autres, que cette jeune suédoise est autiste et qu’au départ, elle était seule à croire en ces idées.

Une telle oeuvre est donc inspirante, puisqu’elle témoigne d’une grande force intérieure et fait de Greta Thunberg un exemple de persévérance. On peut également utiliser ce livre pour amorcerune belle réflexion sur l’environnement et notre futur. Je le recommande particulièrement pour les élèves de 2e et de 3e cycle. Le livre est relativement court (96 pages) et se lit assez facilement.

Drôles de directrices !
Pierre Labrie – Éric Péladeau
Éditions Les Zailées

À priori, je dois avouer que ce livre ne m’attirait pas particulièrement. Je croyais y découvrir une histoire un peu enfantine, mais j’ai été agréablement surprise ! Marc-Antoine se questionne à propos de la directrice et la directrice adjointe de son école. Les deux dames présentent en effet des comportements pour le moins particuliers… elles sont agréables, douces et l’une d’entre elles aime même le surf ! Comment est-ce possible alors que les directions devraient être sévères, méchantes et ne faire que des choses plates ? Le jeune garçon se voit aux prises avec ce questionnement tout au long de l’histoire… jusqu’à ce qu’il se fasse appeler au bureau de la directrice…

Comme enseignante, j’ai bien aimé le fait que le livre soit court et facile à lire. De plus, le sujet se prête facilement pour en faire une lecture interactive avec tout le groupe et même pour initier une composition écrite sur une enseignante, un concierge ou une directrice étrange… Et si ce livre était lu en plus par la directrice elle-même ?! Je lance l’idée comme ça. 😉

Sans tabou (Fannie Therrien, Émilie Turgeon, Joannie Touchette et Ariane Charland) – 1. Être ado, Éditions de Mortagne

Je vous suggère davantage ce live pour les élèves du secondaire. Pour le 3e cycle du primaire, ce ne serait pas sans accompagnement, à tout le moins. On y parle d’adolescence, de règles, d’acné et de dépression, entre autres. Il peut certes servir d’amorce comme parent afin d’avoir une belle discussion avec nos jeunes adolescents sur leurs craintes et les changements qui surviennent durant cette période charnière de leur vie. Ce roman, qui contient quand même près de 350 pages, est intéressant pour nos élèves qui sont de moins grands lecteurs parce qu’il est séparé en 4 histoires différentes. Dans chacune d’elle, l’histoire est racontée par le personnage narrateur, ce qui permet aux lecteurs de plonger davantage dans l’histoire, qui nous rappellera probablement comme parent, bien des souvenirs de notre jeunesse… Des bons, des moins bons? À vous de voir. 😉

Je suggère donc particulièrement ce livre aux jeunes adolescentes, mais l’accompagnement par le parent peut certainement en rendre la lecture plus riche ! Bonus : À la fin du livre, vous retrouverez des ressources adaptées pour les jeunes afin de pousser plus loin la discussion!

Sherlock, Lupin & moi – L’énigme du cobra royal (Irene Adler)
Albin Michel jeunesse

Des romans policiers, on n’en a jamais trop ! J’ai découvert récemment la série “Sherlock, Lupin et moi” qui propose, comme trame de fond, une amitié entre les célèbres personnages de Sherlock Holmes et Arsène Lupin. Dans ce 7e livre, Irene, le personnage principal, retrouve ses amis. L’énigme qu’ils tenteront de résoudre tout au long de cette histoire, porte sur la disparition du majordome de la famille Adler ! Et, comme dans tout bon roman policier, l’enquête saura vous tenir en haleine jusqu’à la fin !

Je suggère ce roman à de très bons lecteurs du 2e et 3e cycle. L’histoire se déroule à Londres, ce qui peut être plus difficile pour bien se référer. De plus, elle est principalement écrite au passé simple, ce qui peut complexifier la compréhension pour nos jeunes en difficulté. Néanmoins, il s’agit d’une très belle série à proposer aux élèves avides de lecture et qui aiment sortir des sentiers battus.

Marie-Éve Shank
Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email