Respect !

happy baby photo

Évidemment, tout le monde sait qu’avoir des enfants, ça change une vie ! Mais le SAIT-on vraiment avant d’en avoir ? Pour ma part, j’ai la chance d’avoir des amis sans enfant qui ont une capacité extraordinaire à se mettre dans mes souliers ! À vous qui vous reconnaissez : ” Merci !”, du plus profond de mon coeur. C’est vrai quoi, on se plaint trop souvent de nos amis qui ne comprennent pas notre réalité, mais quand nous en avons qui sont dotés d’une grande introspection et d’une empathie incroyable, il faut le reconnaître !

En ce qui me concerne, il y a vraiment une chose qui a changé depuis que j’ai eu un enfant : je ne juge plus les autres parents ! À moins que ce soit un cas à signaler à la DPJ (vous voyez ce que je veux dire), je ne sourcille plus, je ne lève plus les yeux au ciel, je ne parle plus de ces autres parents qui me faisaient dire : “Moi, je ne ferai pas ça !” ou  “Avec mes enfants, ce sera différent!”

Dès qu’une personne a le mérite d’être parent et de faire de son mieux, je la boucle. Même si parfois, je ne comprends pas toujours. Parce que la plupart des parents font ce qu’ils peuvent et pas toujours ce qu’ils veulent ! Il est sûr que si on me demande mon avis, je vais le donner, parce que j’ai moi-même bénéficié de conseils pertinents quand j’en avais besoin. Je dis bien  quand j’en avais besoin, parce lorsqu’on est inondé de “tu devrais” et de “ce serait mieux si”, on n’a envie que d’une chose : envoyer tout ce beau monde là-bas pour voir si on y est ! Que voulez-vous, en tant que mamans, on a  besoin de faire à notre tête d’abord ! On passe aussi tellement de temps avec notre progéniture, qu’il nous est possible de deviner ses moindres petits inconforts avant même qu’ils n’apparaissent ! Et ne soyez pas froissés, chers mamans, papas, belles-mamans, soeurs, frères, amis, hamsters lorsqu’on semble vous repousser du revers de la main quand il est question de nos petiots… Votre tour viendra, soyez sans crainte, car arrive toujours un moment où l’on crie : “Au secours ! À l’aide ! Emmenez-moi au Club Med des mères indignes quelqu’un !”

J’ai aussi arrêté de comparer les autres enfants avec la mienne. Pourquoi ? Parce que contrairement à ce que je pensais avant, j’ai réalisé que tous les enfants étaient différents. Ça a l’air banal comme affirmation, mais ça ne l’est pas, croyez-moi ! Combien de fois, quand ma fille était petit bébé, je me suis demandé pourquoi elle ne dormait que sur moi le jour, pourquoi elle était aussi réveillée dans sa poussette qu’à un concert rock alors que les autres semblaient sombrer dans un coma profond à la minute où on les déposait dans le dit engin, pourquoi elle ne mangeait pas de bananes alors que tous les bébés de la terre semblaient avoir été génétiquement programmés pour aimer ça, pourquoi elle ne supportait pas de rester dans sa coquille plus de 10 minutes au restaurant alors que les autres nourrissons avaient l’air d’avoir été payés pour jouer dans une pub de Saint-Hubert… Et je considérais mon bébé comme facile, puisqu’elle ne pleurait presque jamais, qu’elle pouvait s’amuser avec une simple cuillère de plastique ou un paquet de lingettes humides pendant de longs moments sans réclamer sa part d’attention sur cette terre, parce qu’une fois que j’ai coupé son dernier boire la nuit (moment douloureux pour moi et haut en émotions) elle s’est mise à faire des nuits d’adolescente (nonchalance en moins)…

Chers nouveaux parents, je vous dit : “Respect !” Parce que vous faites tout ce qui est en votre pouvoir pour que votre maison soit synonyme de bonheur. Vous tentez par tous les moyens que votre famille conserve son équilibre et, par-dessus tout, que votre santé mentale soit préservée ! Même si on est parfois sur le bord de se parler tout seul quand on est en manque de conversations entre adultes matures et autonomes capables de faire des phrases complètes et de s’essuyer quand on va aux toilettes…

Je vous laisse avec cette pub de Coca Cola qui fait tant sourire : https://www.youtube.com/watch?v=yRqUTA6AegA

 

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email