Bébé n’a pas les mêmes habitudes de sommeil que tout le monde et c’est normal

Par Karine Gravel de Bedon & Bout’chou

Oui, bébé a un sommeil différent que les enfants et les parents. Vous l’avez sûrement remarqué ou vos cernes trahissent vos réveils fréquents!

Si plusieurs parents ont le bonheur de récupérer rapidement dès les premières semaines suivant l’accouchement, parce que bébé fait déjà ses nuits, d’autres auront le bonheur de connaître les séances de berçage et l’allaitement nocturne… Et la beauté dans cette histoire, c’est que le sommeil est évolutif et connaît de nombreux retournements. Rien n’est jamais coulé dans le béton… 😉

Chez moi, j’ai eu deux bébés complètement différents. L’un ronflard et matinal. L’autre m’a fait apprécier les dodos entrecoupés de câlins, de réconfort et d’allaitement… jusqu’à 18 mois ! Je ne vous souhaite pas ça parce que c’est dur sur le corps, mais si vous avez un bébé comme mon #2, je vous souhaite d’en profiter pour l’aimer tendrement à toute heure de la nuit et d’apprécier ces moments autant que bébé.

Définissons d’abord ce que signifie « faire ses nuits ». Faire sa nuit, pour un bébé, signifie dormir durant une période de 5 heures consécutives entre 23 h et 8 h. Qu’on se le dise, la très grande majorité des nouveaux-nés (de la naissance à 1 mois) ne font pas leurs nuits et c’est tout à fait normal. Dès la naissance, les périodes d’éveil et de sommeil sont très variables d’un bébé à l’autre. Elles sont influencées, entre autres, par le besoin de réconfort, les stimuli comme la faim, le froid, la chaleur, le bruit et la lumière. Le nouveau-né dort entre 12 et 17 heures par cycle de 24 heures et il est principalement réveillé par la faim.

Un peu plus tard, le bébé (entre 1 mois et 1 an) dormira en moyenne 15 heures par jour, et ce, répartit sur 3 siestes et une bonne nuit de sommeil. Est-ce que tous les bébés enchaînent les cycles de sommeil de la même façon ? Non, absolument pas. Ils sont obligés de se conformer à cette norme ? Non, absolument pas! De plus, sa qualité de sommeil et d’endormissement variera d’un mois à l’autre. Cela peut être lié aux apprentissages qu’il fait, à ses poussées de croissance et à son besoin de réconfort.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les bébés ne naissent pas avec un « gène » des bonnes habitudes de sommeil ; celles-ci doivent être apprises. L’apprentissage et le rapport au sommeil se construisent dès la naissance, car les associations que le bébé établira par rapport au sommeil (par exemple être dépendant d’un objet ou d’une personne pour trouver le sommeil) conditionneront la manière dont il gérera ses réveils périodiques et son endormissement.

Le sommeil de bébé sera donc influencé par les habitudes développées et la façon dont le parent répond à ses besoins liés au sommeil. Les parents ont une responsabilité éducative à assumer dans le domaine de l’apprentissage au sommeil comme dans toute autre sphère du développement de bébé. Même si l’importance d’un sommeil récupérateur est capital, j’ai le goût de vous dire que la longueur, le nombre de siestes ou le nombre de réveils nocturnes ne sont pas réglementés. C’est votre bien-être à toute la famille qui importe. Bébé a besoin de réconfort ? Donnez-lui avec tendresse! Vous n’êtes pas en mesure de lui donner ? Demandez à papa de se lever à votre place. Et si, malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à récupérer votre sommeil, DEMANDEZ DE L’AIDE! Dormez dans le jour pendant qu’une amie s’occupe de bébé. Demandez l’assistance de notre équipe d’auxiliaires postnatales. Vous serez surprise de voir le nombre de ressources disponibles et le nombre de proches qui n’attendent que votre signal pour vous aider…

Des ressources en Estrie

Marraine tendresse :  http://www.marrainetendresse.com/qui-sommes-nous.php

Service de répit à domicile de Bedon & bout’chou https://bedonboutchou.ca/repit-a-domicile/

En attendant que les nuits reviennent à la normale (car elles le reviennent, je vous le garantis!), je vous souhaite d’aimer tendrement lors de ces fameux réveils et surtout, de ne pas hésiter à demander de l’aide; il n’y a rien de mal à cela et ça ne fait pas de vous de “moins bons parents”!

On en jase lors de votre prochaine visite chez Bedon & bout’chou? 😉

Bedon et bout'chou
Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email