“Home sweet home…”

Aujourd’hui, je me fais un cadeau. J’écris en pyjama, à mon bureau. Bureau, qui, ma foi, s’avère rempli d’un tas de choses mal rangées et complètement inutiles (je pense ici à la pile de papiers non identifiés que je n’ai pas touchés depuis des mois (eichhhhh, ça va faire mal quand viendra le temps de tout soulever…), mais c’est mon bureau, mon bureau dans ma maison et je l’aime… Ahhhhh, le plaisir de se vautrer dans le confort de son bordel…

J’avais tellement hâte de me sentir chez moi quelque part… Cela fait maintenant un an qu’on est arrivés ici (on a eu un déménagement qui m’a rendue dingue!), et je peux enfin m’asseoir pour écrire avec mon café. Sans me poser de questions. C’est apaisant, l’immobilité de corps et d’esprit…

Pour notre petite famille, bien, les vacances estivales viennent tout juste de se terminer pas mal maintenant… On a étiré notre été d’un beau 2 semaines dans un endroit hors du temps, hors de tout, mais ça, je vous en reparlerai plus tard…

Et, je peux vous dire que, de cet été, je garde un sentiment de découverte, d’exaltation et de plein. Mais aussi de course folle, de frénésie incessante! Inutile de vous dire que l’argument pyjama-bureau-café s’impose encore une fois, telle une bénédiction!

J’ai aussi eu l’impression de l’avoir vécu avec vous cet été-là, car j’ai partagé ci toutes nos expéditions, petites et grandes, et je peux vous affirmer que, de mon côté, un lien s’est créé. Une sorte de petit “déclic magique” entre nous qui est loin de me déplaire!

Il me restait quelques affaires à vous raconter concernant cette fameuse période estivale, en commençant par le magnifique marché de Compton! Je vous en avais parlé brièvement, mais j’avais promis d’y revenir! Et, vous savez quoi?! C’est encore le temps d’en profiter, et ce, jusqu’au 6 octobre, tous les jeudis soirs, de 16h00 à 18h30! Vous n’êtes pas sans savoir que j’A-DO-RE les marchés! Peut-être un peu pas mal parce qu’on a passé beaucoup de temps en France et que cet événement hebdomadaire est bien ancré dans les mœurs là-bas… Il y a même des villes où la multitude de kiosques est montée deux fois par semaine!

On l’attend, le marché. On le savoure. On le vit : c’est un prétexte dans la semaine pour sortir, aller fouiner et se reposer les yeux devant l’abondance…

Alors, quand je suis tombée sur celui de Compton, à quelques kilomètres de Sherbrooke, avec ses kiosques en plein air et son petit côté temporaire (les gros marchés quasi permanents de la grande ville sont attrayants, mais…), je ne me pouvais plus!

Voici donc un concentré en images de notre délicieux passage au parc des Lions (c’est à quelques pas de Coaticook et de ses gorges impressionnantes!);

kiosques

Lorsqu’on y fait notre entrée, on se sent tout de suite envahis par l’ambiance festive qui y règne! Attention, vous serez peut-être tentés de piquer une tite-jasette à votre voisin! J’ai d’ailleurs pas mal abusé du concept et j’ai été prise en flagrant délit de raconter ma vie avec acharnement…

dsc06436-collage

Comme les festivités ont lieu dans un parc, on se réjouit en apercevant les structures de jeux qui divertiront nos enfants pendant que nous, on sera occupés à savourer notre moment! 

IMG_20160804_204259

Quand on a fini de grimper l’Everest ou de jouer aux pirates, on peut aussi s’arrêter devant les musiciens et se faire aller un petit brin!

image

Il y a suffisamment de tables pour les pique-niqueurs ou pour les paresseuses, comme moi, qui ne se prennent pas la tête et qui veulent acheter sur place. Je n’ai pas photographié beaucoup de bonnes choses (#honteamoi), mais j’ai eu le temps d’attraper mon hot-dog de la ferme Lennon au vol, garnie de tite-moutarde “fancée” avant de le dévorer…

Il y a une trentaine de kiosques pour le plaisir des yeux et des papilles! Légumes, fruits, viandes, fromages, pain et pâtisseries, prêt-à-manger… Tout est tentant alors, on s’assure de ne pas manquer de sacs réutilisables… et de petites mains pour tout ramener!

Sauf que, je ne peux vous laisser ici sans vous avoir donné quelques coups de cœur en vrac! Tout d’abord, les pâtisseries et la glace artisanale de Que du Bonheur! Essayez le parfum fraise et basilic : fraîcheur garantie! Ensuite, la tarte pomme-chocolat (avec beaucoup, beaucoup de chocolat) du verger Le Gros Pierre! Paraît-il que la version pommes seulement du verger Ferland est aussi pas mal intense, merci! Les amateurs de fromages seront également charmés par la tome de chèvre de la Fromagerie Caitya; bel accueil, superbes produits, on aime.

Pour connaître la liste de tous les producteurs, c’est ici!

Petit conseil d’amie : mieux vaut arriver plus tôt que tard, car le stationnement se remplit rapidement (un chic monsieur est présent pour nous diriger) et le temps passe vite quand on est heureux…

apples-1004886_1280

Gageons que dans sa version “automne”, le marché regorgera de belles pommes! Et il y a plein de vergers pour la cueillette sur la route!

Je voulais également vous glisser un mot à propos du festival Bouffe ton Centro de Sherbrooke auquel on a participé en août dernier. C’était la première fois que je m’y aventurais et j’ai vraiment trouvé l’expérience fort sympa!

Ce qui m’intéressait le plus? La bouffe, évidemment (même s’il y avait une foule de boutiques participantes en plus de la cinquantaine de restaurateurs)! Je voulais voir si ce type d’événements passerait le test sur le plan des festivals “family friendly” et je peux vous affirmer que oui! Il y avait trois structures gonflables (toutes au même endroit), un mime qui donnait des ballounes et… une fanfare! Oui, oui, une fanfare! Ce fut d’ailleurs un franc succès chez les Clavel-Machin-Chouette et on s’est dandiné le Canadien sur la Wellington jusqu’à épuisement…

On a goûté à quelques trucs, malgré tous ces attraits pour l’Enfant présent, dont les miniburgers de porc effiloché d’OMG, les minipogos de canard de Lo Ré et la gelato de Savoroso… Ah et puis, oui, on a aussi cédé pour quelques fraises enduites de délicieux chocolat de chez Cacao 70... J’aurais bien aimé goûter à la poutine dO Chevreuil ou à celle, renversée, de Chez Auguste, mais on a manqué de place, de temps, d’yeux pour tout savourer en même temps!

Si vous souhaitez avoir accès à la liste de tous les exposants de l’édition 2016 (question de vous inspirer pour l’année prochaine ou de vous dénicher un bon resto dans notre Sherbrooke d’amour), c’est par ici!

Re-conseil d’amie : la poussette devient notre meilleure amie dans ce type de bain de foule et peut facilement nous offrir une pause gourmande “d’adultes” pendant que Junior se régale de son côté… Faites le plein de lingettes humides avant de partir! #unparentavertienvautdeux

bon-montage

En regardant tous ces souvenirs d’été, je réalise qu’il n’est pas toujours nécessaire d’aller loin avec nos enfants pour s’amuser! Jouer aux touristes dans notre propre ville nous a donné l’occasion de faire de belles découvertes et de passer de beaux moments en famille, tout simplement…

Chacun peut y aller de sa créativité pour composer sa définition des vacances réussies. J’ai parfois l’impression qu’on se met pas mal de pression comme parents pour se forger des vacances les plus “cool” possible; on a cette fâcheuse tendance à comparer ce degré de “coolitude” avec le voisin (ou avec celui de sa page Facebook!), alors que nos cocos eux, ne demandent qu’à passer du temps avec nous et à se tacher le fond de culotte dans le gazon…

Et, vous savez quoi? On n’a même pas réussi à faire le tour de tout ce que Sherbrooke avait à nous offrir cette année! Je t’aime, ma nouvelle ville! #sherbylove Est-ce que j’utilise notre hashtag comme il faut, comparses sherbrookois? #énârvéejesuis

Crédit photo, image à la une : Anna Monde

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

2 réflexions sur ““Home sweet home…”

  1. Mamie Danielle dit :

    “Ahhhhhh, le plaisir de se vautrer dans bordel”. J’adore, ça me déculpabilise.

  2. Mamie Danielle dit :

    Quel bel été vous avez passé ! Lors de la fête sur Wellington, j’étais avec Demoiselle Petit Pois, trois ans, qui a dévoré – tenez vous bien … de la tourtière du Lac St Jean!, bien calée dans sa poussette.

Les commentaires sont fermés.