Planifier de “vraies” vacances!

prastika-herlianti-252208-unsplashPar Elyse Gagnon-Pelletier

Les tant attendues premières journées chaudes de l’année se sont enfin offertes à nous. Je ne dois pas être la seule à avoir hâte de goûter à ces doux moments de décrochage et de temps qui semble meilleur et plus long. Même si, comme je m’amuse souvent à le dire à qui mieux mieux, j’ai toujours hâte au lundi (parce que je fais partie des passionnées de ce monde), le congé d’été est une gâterie irremplaçable!

Inclure des moments de détente et de « farniente » à travers les activités planifiées

Le quotidien est tellement rempli d’activités, de routines et d’obligations. On est si habitués à ce rythme qu’on peut avoir tendance à le reproduire lorsqu’on est en vacances. On veut aussi tout faire ce qu’on ne prend pas le temps de faire en temps normal. Cet été, chez moi, on veut faire un nouveau patio pour la piscine. On a un projet pour la cuisine qui implique d’enlever des sections d’armoires, de plâtrer un mur et d’installer des tablettes. Ouf… On veut évidemment faire de grandes balades à vélo, aller voir la mer et dormir dans la nature, visiter nos familles, recevoir nos neveux et nos nièces, aller à La Ronde pour faire plaisir à notre grande ado, etc. Je manque de souffle à l’instant en essayant de dresser la liste des incontournables. Et de tout ce qu’on veut faire depuis longtemps et qu’on n’a encore jamais fait. Pourtant, moi, pendant mes vacances, j’ai aussi besoin de prendre le temps de m’occuper de mes fleurs et de mon jardin en faisant de douces pauses de lecture dans ce silence qui me ressource tant…

Je suis certaine que plusieurs se reconnaîtront dans ce portrait de planification des vacances. Si c’est votre cas, vous êtes probablement d’accord pour dire que le défi est de taille si l’objectif est de parvenir à trouver l’apaisement nécessaire au ressourcement tant attendu.

Alors, comment y parvenir? Par où commencer? Vous pouvez premièrement décider de faire une sélection des activités à prioriser, choisir vos préférées. En consultation avec les enfants afin qu’ils se sentent impliqués. Cette étape sera garante de leur niveau d’implication dans l’organisation et pendant les différentes activités et séjours. Si vous êtes de nature excessive comme moi et que vous ne pouvez envisager aucune concession afin de combler tous vos désirs de vacances, il sera important d’avoir un plan de match. Le but des vacances n’est pas de vivre autant de stress que la vie quotidienne du reste de l’année, non?

Par les années passées, j’ai essayé 2 options pour penser un peu à moi dans cette planification familiale. La première étant de planifier une petite activité par jour consacrée à mes besoins de solitude  (jardinage, lecture, musique, etc.). La seconde option est d’inclure ces activités  lors d’un séjour bien rempli (un voyage!) J’ai de loin préféré cette dernière façon de planifier mes vacances puisque, même si je ne promène pas mon jardin et mon potager partout où je vais (camping, famille, montagne, etc.), je peux apporter une sélection de livres de toutes sortes que je savoure le soir venu lorsque la marmaille est au lit. On dirait que ça rend la chose encore plus savoureuse quand on a beaucoup bougé et donné avec notre marmaille toute la journée! Mais encore faut-il être capable de rester réveillée! 😉

À retenir  (petites astuces en vrac)

  1. Dresser la liste des idées et des possibilités. Et pourquoi pas des rêves fous! Au final, on reviendra évidemment à la réalité, mais les idées folles auront peut-être fait germer des graines d’idées qui seront peut-être réalisables dans le futur? Ou du moins, elles auront apporté un brin de folie porteur de rire et de rêverie, deux ingrédients nécessaires pour garder en vie créativité et cœur d’enfant… Les adultes sont tellement trop raisonnables!
  2. Prioriser et mettre de l’ordre dans les idées retenues.
  3. S’assurer que tous les membres de la famille ont eu leur droit de parole. Quand les enfants sont tout petits, on peut offrir des choix et observer les réactions. Par expérience, les vacances que nous avons planifiées avec nos enfants ont été vraiment meilleures! Leur niveau d’enthousiasme, d’engagement, d’implication et d’initiative a été incomparablement supérieur.
  4. Placer les différents choix sur le calendrier. C’est très bien de laisser place à l’improvisation et de s’offrir un peu de latitude, mais il faut prendre garde au temps-qui-passe-trop-vite!  On risque de manquer de ce précieux temps pour concrétiser une activité tant attendue et créer la déception générale!
  5. Impliquer toute la famille dans les préparatifs. Les jeunes enfants de 2 à 5 ans adorent participer à la préparation de leurs bagages! Et c’est parfois très rigolo d’observer tout ce à quoi ils pensent! Si on part en camping, c’est vraiment chouette de les impliquer dans la planification du menu et des repas. La nourriture est un aspect concret de leur quotidien. Le simple fait de les impliquer dans cette démarche peut être un élément sécurisant. Il ne faut jamais négliger que l’alimentation est l’activité la plus régulière et récurrente. À titre d’exemple, la plupart des enfants veulent savoir, tout de suite en arrivant à la garderie le matin, ce qu’il y a au menu pour la journée.
  6. N’oubliez pas de faire preuve de lâcher-prise et d’ouverture puisqu’il y aura assurément des imprévus qui s’immisceront dans votre magnifique planification.
  7. Amusez-vous! Et profitez de chaque instant avec vos amours!
  8. Je me permets un dernier petit conseil… Essayez de diminuer le nombre de règles et de consignes. Les enfants, pour bien vivre en société et dans la vie de groupe (à la garderie ou à l’école) doivent respecter un très grand nombre de directives et de restrictions. Je vous recommande donc de ne conserver que les règles de base au bon fonctionnement tout en assurant le même cadre sécurisant que vous offrez tous les jours à vos enfants. Les enfants ont besoin de jouer librement, de courir, de bouger, de chanter, de s’exclamer! La période des vacances familiales est un excellent moment pour laisser place à tout cela!

Je vous souhaite un plaisir fou cet été !!

Elyse, directrice de la garderie maternelle Hibouge et Bilingo et maman de deux.

Si vous désirez explorer le sujet en profondeur, je vous invite à lire notre dossier complet sur le sommeil de nos petits ratons-chatons pendant cette période de vacances estivales :

Vacances riment avec repos même pour les enfants!

Improviser un lit en voyage!

Élyse Gagnon-Pelletie

Élyse Gagnon-Pelletie

Directrice chez Hibouge et Bilingo
Détentrice d'un baccalauréat multidisciplinaire axé sur l'éducation à l'enfance, la psychologie, l'enseignement aux adultes et l'accompagnement, on peut dire qu'Elyse est une femme passionnée et très active! Mais elle l’est encore plus quand on lui demande de partager les expériences qu’elle a vécues dans les milieux de garde, un bagage extraordinaire qu’elle accumule depuis plus de 20 ans. Elle est maintenant fière d’être copropriétaire et directrice générale de la Garderie Maternelle Hibouge et Bilingo, une fierté qu’elle considère pas mal proche de celle d’être maman de ses deux grands amours. Ce projet de service de garde innovateur et à vocation particulière représente le fruit de toute son expérience et de bien des réflexions en lien avec les besoins développementaux des enfants en milieu de garde. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Garderie Maternelle Hibouge et Bilingo!
Élyse Gagnon-Pelletie

Les derniers articles par Élyse Gagnon-Pelletie (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email