Portrait d’une passion

photo Marie et Alizée

Si je me fie à toutes ces belles photos de pousses vertes, de légumes en devenir et de petites mains dans la terre qui circulent sur les réseaux sociaux, je suis pas mal certaine que notre portrait de maman d’aujourd’hui vous intéressera!

Il s’agit de Marie-Lou, une passionnée du jardinage! Mais attention, ce qui m’étonne, me renverse, me jette sur le derrière, c’est qu’elle arrive à faire tout ça en plus de son job à temps plus que plein et ses trois adorables enfants (dont l’un vient tout juste de franchir le cap du 1 an…)!

Comme quoi, le jardinage, ça apaise vraiment… Ça nous calme la petite boule du stress! Il faut donc voir ça comme du temps bien investi, quelque chose que l’on fait d’abord pour soi plutôt que de le classer du côté des “choses à faire en plus de tout le reste”. Du moins, c’est ce pourquoi Marie-Lou aime autant ça! Et aussi parce que ça lui permet de nourrir ses trois petits gourmands qui, comme bien des cocos, ont un féroce appétit!

Je dois toutefois vous avouer qu’avant de parler avec Marie-Lou, je percevais le projet-jardin-avec-fille comme étant une entreprise compliquééééée! Un peu comme quand je yeute du coin de l’œil les livres de cuisine à la mijoteuse (il me semble que ça  a l’air d’un “paquet de troubles”)? Mais, vous allez voir, quand on choisit ce qui nous tente (une chose à la fois hein?), c’est plutôt chouette!

Se lancer dans les semis

Vous aimeriez planter de petites graines avec vos minis au lieu de simplement faire dans le “déjà poussé”? Eh bien, il n’est pas trop tard! Du moins, pour certains légumes. On parle ici de début mai, mais je suis certaine qu’on peut encore tricher, n’est-ce pas, Marie-Lou? Surtout si le but est simplement d’avoir du plaisir avec nos cocos et de vivre une expérience sympa avec eux! Sinon, il y a toujours les semis à l’extérieur qu’on recommande de faire à la mi-mai!

Marie-Lou nous suggère d’abord ce site dont le nom me parle beaucoup : Jardinier Paresseux!

Elle a suivi tous ses conseils et acheté deux armoires IKEA dont elle a monté les tablettes à l’envers (pour retenir l’eau). Aussi, elle s’est procuré du papier réfléchissant en rouleau qu’elle a mis autour de ses bibliothèques pour protéger le mur et réfléchir la lumière de façon optimale.

photo papier réfléchissant

L’éclairage

Tout a été acheté chez Rona : 2 supports avec 2 tubes fluorescents T8 disposés côte à côte. Elle a ensuite relié le tout avec une minuterie qui fait fonctionner ce système 16 heures par jour. Impressionnée, je suis.

Vous vous dites déjà : “Je le savais que ce serait compliqué!” Rassurez-vous, car Marie-Lou propose également de mettre simplement nos semis sur le bord d’une fenêtre orientée vers le sud. Donc, pas de panique!

Les graines

Ça s’achète n’importe où, mais notre maman se fait habituellement livrer des semences bio québécoise. Un bon plan pour l’an prochain? 😉

photos multiples semis

Les pots

Notre charmante jardinière en a acheté une partie au Dollorama comme ceux que vous voyez ci-haut, mais elle utilise aussi des plats de plastique maison comme des pots de yogourt. Ne reste plus qu’à percer des petits trous ( avec un couteau) au fond des plats afin de permettre à l’eau de s’échapper.
photo semi pot maison

La plantation

Vous aimeriez quand même passer l’étape des semis et aller directement jouer dans la terre? “C’est la meilleure partie!”, nous assure Marie-Lou.

Elle ajoute également que beaucoup de plants doivent être plantés directement dehors, fin mai. Il y a, parmi ceux-là, des légumes qui poussent bien et que les enfants aiment, comme les pois mange-tout et les carottes!

Et, pas besoin de se lancer dans le labourage à grande échelle, là! C’est possible dans un petit jardin, ou même en bacs pour un jardin ou en pots. Je me sens interpelée, pas vous ? Voici de quoi avait l’air celui de Marie-Lou à son ancien appartement! Moi, je vote oui!

photos plants tomates

Encore plus simple

Pour les  débutants, par quoi on commence? Eh bien, paraît-il que le plus facile et le plus apprécié des enfants, ce serait les tomates-cerises! Toutefois, il serait un peu tard pour les partir, mais on peut toujours en acheter en pépinière et les planter début juin quand les risques de gel sont passés… Merci de ta compréhension, Marie-Lou!

Pour un premier jardin du style “je ne me prends pas le chou” (Je me trouve drôle…)

Oui, mais, admettons qu’on a envie de faire dans l’ultra facilité et qu’on aimerait qu’on nous dise tout? Du style j’achète et je plante? Voici les recos de notre maman-pouce-vert pour un premier jardin :
– tomates cerise

– cerises de terre

– pois mange-tout

– pois verts à écosser ( un favori des enfants)

– quelques carottes ( trop le fun à sortir de terre! )

– fèves jaunes, mauves et vertes

Alors plus d’excuses, mes semblables paresseuses d’amour!

Un petit coup de cœur pour terminer

Les cerises de terre dont parle Marie-Lou sont comme des petits bonbons pour les enfants à déballer! Elles n’ont rien à voir avec les décorations des gâteaux à la pâtisserie, car elles sont  plus sucrées et plus petites. Un peu comme celles qu’on trouve dans les marchés!

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai une envie soudaine de manger santé et de faire pousser plein de beaux légumes colorés et dodus à souhait dans ma cour… Question de faire plaisir à ma cocotte qui rêêêêve de faire un jardin depuis l’année dernière (je pourrais mettre fin à ses demandes incessantes qui ont débuté en janvier!)… et de rendre ma voisine un tout petit peu jalouse… #viedebanlieusarde

Merci beaucoup Marie-Lou! Ta zénitude et ton enthousiasme sont, ma foi, des plus inspirants!

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Une réflexion sur “Portrait d’une passion

  1. Danielle dit :

    “Comme quoi, le jardinage, ça apaise vraiment… Ça nous calme la petite boule du stress! Il faut donc voir ça comme du temps bien investi, quelque chose que l’on fait d’abord pour soi.” Oui, oui, oui ! Je pourrais presque dire que j’ai élevé mes enfants en “jouant dans mes fleurs” ! J’aimais les regarder pousser … mes fleurs et … mes enfants ! Et une petite rangée de potager à l’arrière avec pour eux des framboises entre autres. Mon fils de trois ans courait dès son réveil aller cueillir SES framboises. Quelquefois, il revenait tout triste : les oiseaux étaient passés avant lui !

Les commentaires sont fermés.