Prise de becs

Par Marie-Claude Picard, enseignante de français au secondaire

Vous convaincre en quelques mots…

Oh non! Le fermier est parti en ambulance et ne pourra pas s’occuper du poulailler pendant quelques jours. Que feront les poules en son absence? Pour le découvrir, plongez au cœur de Prise de becs d’Émilie Demers et illustré par Élodie Duhameau.

Face à l’adversité, il arrive qu’on réagisse de manière défaitiste. C’est le cas de la poule grise. À son avis, tout va s’effondrer et les poules ne s’en sortiront pas. Heureusement, la poule rouge rétorque à Mme Grise et s’en suit une confrontation. Qui gagnera? Les poules devraient-elles suivre la poule grise à l’extérieur pour tenter de s’échapper? Ou devraient-elles plutôt écouter la poule rouge, qui pense qu’elles devraient toutes s’allier et travailler ensemble pour s’en sortir?

À travers ce conte moral, le lecteur découvre différentes façons de faire face à  une situation difficile.  La plume de Demers permet, quant à elle, d’explorer différentes expressions typiquement québécoises telles que « malade comme un chien », « braver le froid » et « pleurer comme un veau ». Mais au-delà de l’histoire racontée, les discussions qu’on peut avoir avec nos enfants sont tout aussi importantes, et Prise de bec en permet de belles notamment, sur l’entraide et l’espoir…

Éditeur : Isatis; thèmes : peur, entraide, conséquences;   nombre de pages : 32; à partir de 3 ans

Note : J’ai reçu le livre Prise de becs en cadeau de la part de l’éditeur. Sachez toutefois que nous ne présentons que les livres qui nous plaisent sur Un Autre Blogue de Maman.

Marie-Claude Picard

Marie-Claude Picard est maman de deux cocos de 6 ans et 8 ans. A travers sa vie familiale, elle rallie sa vie d’enseignante de français en 5e secondaire. Elle enseigne d’ailleurs depuis 11 ans dans un petit collège du West Island, où elle transmet sa passion de la littérature et du français. Sa devise : Les cours de français sont palpitants! C’est à travers les œuvres d’auteurs comme Bernard Werber, Amélie Nothomb ou Bruno Hébert qu’elle tente d’allumer des réverbères chez ses élèves.
Marie-Claude Picard

Les derniers articles par Marie-Claude Picard (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *