Quand voyager est une passion plus forte que tout. Une lectrice témoigne…

Lorsque j’ai reçu le témoignage de Kathleen, je m’attendais à tout sauf à ça.

Je me suis sentie extrêmement privilégiée qu’elle ait décidé de le partager avec moi, avec vous… Son histoire m’a bouleversée et a touché mon coeur de mère pour toujours. En même temps que les larmes me montaient aux yeux, je me suis dit que ces parents-là avaient une force intérieure incroyable…

On dit que les voyages forment la jeunesse, qu’ils sont nécessaires pour s’ouvrir aux autres, apprendre, s’élever comme être humain…

Et si les voyages permettaient aussi de se retrouver après l’épreuve, de reconnecter avec ce qu’il y a de plus précieux en nous, avec qui l’on est vraiment…

Et si voyager, c’était une façon de choisir la vie…

Quand Kathleen m’a demandé si elle devait retravailler ce premier contact écrit qu’elle avait eu avec moi, je lui ai simplement répondu que je trouvais ça beau, ce qu’elle avait dit et qu’on devrait simplement le laisser comme ça, question de respecter l’élan spontané qui l’avait accompagné…

À lire avec un immense respect, une main sur le coeur…

Bonjour,

Une amie m’a dit que vous êtes à la recherche de gens qui ont voyagé avec bébé. J’ai donc décidé de vous écrire.

En 2006, je me suis mariée. Mon voyage de noces a été mon premier vrai voyage et j’ai alors attrapé la piqûre. Mon mari aussi. Nous avons continué à voyager à chaque année, jusqu’à ce que je tombe enceinte en 2011; à ce moment, nous rêvions des voyages que nous ferions avec notre bébé et nous commencions à planifier un possible voyage durant le congé de maternité.

Malheureusement, notre fille pleurait énormément et ne dormait jamais. Quand elle a eu trois mois, nous avons commencé à nous inquiéter de son petit périmètre crânien. Les mois suivants ont été ponctué de pleurs, de nuits blanches, d’examens médicaux et d’inquiétudes intenses. Le voyage rêvé n’a donc pas eu lieu. Quand notre fille a eu près de huit mois, nous avons appris qu’elle était atteinte d’un syndrome génétique rare qui la rendrait très lourdement handicapée physiquement et intellectuellement.

L’année suivante, mon mari et moi sommes partis deux fois en voyage sans notre fille. De courts voyages pour nous retrouver et pour refaire nos forces. Lors du deuxième voyage, je suis tombée enceinte de façon imprévue. Dans les mois suivants, nous avons appris que nous attendions un petit garçon en santé!

Nous réfléchissions à la possibilité de voyager dans l’ouest canadien avec nos deux enfants, afin que notre fille puisse être assurable en cas de soucis de santé. Nous rêvions toujours de voyager en famille, malgré la situation encore très difficile avec notre fille.

Puis, huit jours avant mon accouchement, notre fille est décédée subitement… Nous avons passé des mois très difficiles. Quand notre fils a eu 4 mois, nous sommes partis 5 semaines en Europe avec lui. Nous devions continuer à vivre et nous changer les idées. Notre fille nous avait aussi appris la fragilité de la vie et l’importance d’en profiter.

Donc, nous sommes partis 5 semaines aux Pays-Bas, en Belgique et en France. En France, nous sommes allés rencontrer des familles dont une avec un enfant qui avait le même syndrome que notre fille. Nous avons aussi fait une petite escale en Espagne.

Quand notre fils a eu 10 mois, nous sommes allés une semaine à Cuba. Notre première dans un “tout inclus”.

Quand il a eu 16 mois, nous sommes retournés 4 semaines en Europe. Nous sommes allés en Finlande, en Estonie, en Lettonie, en Suède et en Islande.

Nous n’avons pas l’intention d’arrêter, car notre coco est un excellent petit voyageur!

Alors voici notre histoire …

Merci Kathleen. Pour tout.

Et on serait très contentes d’entendre parler de tous ces beaux voyages avec l’un de vos trésors! On se dit à bientôt?

13987152_10157307087425451_1965403613_o

“Une de nos dernières photos de famille: Beatrice moins de deux semaines avant son décès et Charles-Edouard dans mon ventre… Alors que tous les rêves en famille étaient encore possibles.”

kathleen vraie 1

“Notre famille cet été à Riga en Lettonie. C’était le 13 juillet, le jour où Beatrice est née. Elle aurait eu 4 ans. Nous avons fait une envolée de ballon dans un parc pour célébrer son anniversaire. Le renard est le symbole de son syndrome génétique (Syndrome Foxg1).”

kathleen 2

Dans le Sud de la France alors que fiston avait environ 5 mois.

DSC06353

À Cuba, alors que Charles-Édouard avait 10 mois!

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

2 réflexions sur “Quand voyager est une passion plus forte que tout. Une lectrice témoigne…

  1. Chantal dit :

    Je me sens tellement prévilegiée, d’être ta cousine, t es vraiment mon idole!!! Xxx

Les commentaires sont fermés.