Une sortie à l’Illusion, Théâtre de marionnettes

Par Anne-Catherine Rioux 

L’illusion, Théâtre de marionnettes, c’est le premier théâtre que mes filles ont fréquenté, alors qu’il se trouvait encore sur la rue Gilford, sur le Plateau. Le petit théâtre de poche nous avait charmés et nous avons suivi lorsqu’il a déménagé à quelques pas du métro Beaubien. Je ne compte plus le nombre de fois où nous sommes allés voir Pain d’épice et Jacques et le haricot magique, deux classiques de ce théâtre…

Nous étions donc ravis d’aller passer une petite heure à ce merveilleux endroit samedi pour assister à une représentation du Conte du littoral. Le spectacle propose une immersion dans l’univers de l’auteur et médecin Jacques Ferron. Cette épopée onirique, basculant entre réel et merveilleux, permet aux enfants et aux adultes de (re)découvrir ce grand auteur québécois. Évoluant dans un univers organique où tout est possible, des personnages humains et marionnettes donnent vie au réalisme merveilleux de ses récits.

C’est effectivement l’univers onirique qui nous a plu. Le décor est absolument magnifique. Les cordages deviennent tantôt forêt, tantôt une mer qui s’agite. La petite scène se transforme soudain en voilier, des bouts de bois deviennent un squelette. Bref, l’imaginaire est stimulé tant pour les petits que pour les grands. Nous avons aussi beaucoup apprécié la musique de Nicolas Ferron, qui joue de la guitare durant le spectacle. Cela apporte une touche toute spéciale à la représentation.

Je ne saurais dire si mes deux filles de 7 et 8 ans ont bien compris l’histoire de cet écrivain qui s’isole du monde pour écrire, dont la solitude est dérangée par Maski (un genre d’ami imaginaire) qui lui vole sa plume… Les personnages de son histoire viennent envahir son univers et nous font voyager dans son œuvre, ce qui rend peut-être la compréhension de l’histoire plus difficile pour les plus jeunes. Mes filles auront surtout apprécié la musique et les marionnettes. Pour ma part, j’aurai tout particulièrement apprécié la scénographie et la mise en scène lors de ce moment de théâtre en famille.

Merci à L’Illusion, Théâtre de marionnettes pour l’invitation! 

Crédit photo : L’Illusion, Théâtre de marionnettes

Anne-Catherine Rioux

Chez nous, c’est toujours la cuisine du quotidien, celle qui comble et qui rend heureux. Ce sont les plats au centre de la table, les repas « restaurant chez maman » où chacun choisit ce qu’il a envie de manger. Chez nous, il y a toujours des petites mains dans la cuisine, qui jouent ou qui cuisinent, des petites dans les jupes de leur maman. Qu’on soit mardi ou samedi. Le dessert pour moi, c’est le bonheur de voir mes proches être heureux de cette finale de repas.

Le dessert, c’est le point d’exclamation, ce petit rien si important. Et Ces petits riens est né de ça, de ma famille, de notre quotidien.
Anne-Catherine Rioux
Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email