Quel âge a Passe-Partout?

Nous sommes dans la voiture. Il est près de 16h00 et nous revenons de l’école. Ma fille profite d’une pause de placotage de son petit frère pour me jaser de la vie. Enfin.

Ma fille : “Maman, est-ce que Passe-Partout est plus grande que toi?”

Moi : ” Tu veux dire, plus vieille que moi?” Je souris, amusée.

Ma fille : “Oui.”

Moi, curieuse : “Qu’est-ce que tu en penses, toi?”

Ma fille : “Je ne sais pas…”

Et voilà que je me lance dans une réponse à la hauteur de ses 6 ans. Et voici ce que je vous dis à vous, aujourd’hui :

“Tu sais, ma fille, Passe-Partout n’a pas d’âge et c’est ce qui est totalement merveilleux avec elle! Elle est toutes les voix à la fois et, en même temps, aucune. C’est la voix de ta mère qui t’aime, de ta grande sœur qui t’apprend des choses, de ton amie qui rit avec toi, d’une éducatrice souriante et bienveillante, de ton enseignante qui s’assoit patiemment à côté de toi pour t’expliquer tout ce que tu veux savoir…

Les trois fantaisistes (c’est comme ça qu’on appelle Passe-Partout et ses deux grands copains) ont été créés sans âge pour le bonheur de tous les amis. Ils sont ce que tu souhaites, ce dont tu as envie, mais surtout, ce dont tu as le plus besoin au moment où tu vas à leur rencontre.

Si tu veux rigoler, sauter, danser et t’éclater, ils ont 3 ans, 4 ans, 5 ans, tout comme toi!

Si tu as besoin d’être rassurée parce que tu as peur ou que tu as de la peine, leurs traits deviennent ceux de ta maman ou de ton papa qui sont toujours là pour que tu leur ouvres ton cœur, Toujours.

Si tu veux t’affranchir, te dépasser, devenir plus grand, ils apposent le visage du grand-frère ou de  la grande sœur dont tu as besoin sur le leur. Pour t’accompagner dans ce passage. Pour sauter plus haut, courir plus vite, enjamber un immense rocher ou te débrouiller toute seule. Te métamorphoser en une version plus mature de toi-même et prendre ton envol.

Si tu as envie de te recroqueviller sous une montagne de couvertures, de redevenir toute petite, d’être vulnérable, ils te prendront dans leurs bras pendant ce moment où tu souhaites prendre une pause, un peu de recul, afin d’apprivoiser la prochaine étape. Tu peux à nouveau réclamer ta poupée, ta doudou, ton lapin. Tu as le droit de te faire chanter ta berceuse préférée, même si tu n’en as plus besoin depuis longtemps, même si tu disais ne plus l’aimer…

Alors tout comme toi, ma fille, je ne sais pas quel âge a Passe-Partout, ni Passe-Carreau ou Passe-Montagne… Mais je sais qu’ils t’aiment de toutes les sortes d’amour possibles pour remplir ton petit être de minuscules parcelles d’étoiles, de magie et de bonheur qui brille. Pour te faire pousser des ailes comme celles de leurs milliers de baisers papillons doux qu’ils t’envoient chaque jour…

Crédit, photo à la une : Télé-Québec

 

Pascale Clavel

Détentrice d'un B.A.C.C. en enseignement et d'une maîtrise en littérature française, Pascale Clavel, une fois devenue la maman de Chacha (5 ans) et Loulou (1 an), a fondé ce blogue afin de concilier ses deux plus grandes passions : célébrer le monde de l'enfance à travers les mots...

Les derniers articles par Pascale Clavel (tout voir)

Le plaisir de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *